Causes du manque de motivation : réagir et s’en sortir

Envie de découvrir les principales causes du manque de motivation ? Le manque de confiance en soi et la peur de l’échec sont souvent cités.

Si vous êtes dans une telle situation alors il est primordial de réagir. En effet, manquer de confiance en vous ou avoir peur d’échouer vont vous empêcher de passer à l’action. Vous allez alors sentir que vous avez besoin de motivation pour avancer.

Bien évidemment, ce sont loin d’être les seules causes du manque de motivation.

Vous êtes curieux de découvrir les autres ? Lisez alors cet article pour :

  • tout savoir des différentes causes du manque de motivation ;
  • et découvrir nos conseils pour les surmonter.

Qu’est-ce que la motivation ?

La motivation qui vient de “movere” est un motif pour se mettre en mouvement. Vous allez passer à l’action car quand vous l’aurez fait, alors vous aurez tel bénéfice.

Par exemple, si vous faites bien votre travail, alors vous aurez une augmentation. Vous allez donc vous forcer à bien travailler. De même, si vous vous entraînez plus, alors vous pourriez avoir le titre de champion du monde de votre discipline.

Vous avez là, des exemples de motivation. Elle consiste donc à chercher une raison pour se mettre en action. À l’Académie de la Haute Performance, nous privilégions plutôt l’inspiration à la motivation.

L’inspiration vient de “In spirit”, In pour “dedans” et spirit pour “le souffle”. Lorsque vous êtes inspiré, la motivation importe peu. Vous avez naturellement de l’énergie et l’envie de faire plus.

Pourquoi la motivation est-elle utile ?

Pour beaucoup, la motivation est nécessaire pour donner un sens à leur existence et atteindre leurs objectifs. Toutefois, nous pensons différemment à l’Académie de la Haute Performance. Encore une fois, l’important pour nous reste l’inspiration.

Le manque de motivation est juste un symptôme que vous êtes en dehors de votre système de priorités intrinsèques. En d’autres termes, vous ignorez tout ce qui est réellement important pour vous (vos désirs).

Nous sommes des êtres humains, pas des faire humains, ni des avoir humains. Nous avons donc deux parties en nous :

  • l’être qui est cette énergie dont nous venons de parler ;
  • et l’humain qui est le corps (l’humus, la terre, la matière).

La partie humaine va chercher en permanence à fuir la douleur pour aller vers le plaisir. Il va fuir les prédateurs pour aller vers les proies. Le corps veut juste que nous le suivions. Il est celui qui a besoin de motivation pour passer à l’action.

En revanche, lorsque vous êtes inspiré, vous allez vraiment être aligné à votre système de priorité intrinsèque. Vous allez donc pouvoir passer à l’action sans avoir besoin de motivation.

Lorsque vous avez de la joie ou un certain enthousiasme, vous allez ressentir une énergie intérieure. Elle va pousser votre corps à passer à l’action sans vous soucier de la motivation.

Pour rappel, l’enthousiasme veut dire “Dieu est en dedans”. Elle permet à un être humain de passer naturellement à l’action, sans avoir besoin de motivation.

Il est donc important de comprendre la différence entre :

  • motivation (je devrais faire ça, il faut que je fasse ça) ;
  • et inspiration (je vais le faire point final).

Quelles sont les causes du manque de motivation ?

Un homme manquant sérieusement de motivation

4 causes du manque de motivation

  • Un manque de clarté des objectifs
  • Un manque de confiance en soi

  • La peur de l’échec
  • Le stress

Un manque de clarté des objectifs

Avoir des objectifs trop ambitieux

Ce sont généralement les causes de la procrastination. Rappelons que celle-ci est justement l’un des symptômes du manque de motivation.

Parfois, la plupart des gens se fixent des objectifs tellement grands ou une performance sportive trop élevée qu’ils ont du mal à les atteindre. En effet, leur cerveau est incapable de savoir comment atteindre ces objectfis. Il lui manque l’énergie nécessaire pour pouvoir emmener le corps à passer à l’action.

Si l’objectif fixé est inatteignable, vous aurez du mal à passer à l’action. Par contre, si dans vos perceptions, vous pouvez l’atteindre, alors le corps passera naturellement à l’action.

A l’Académie de la Haute Performance, nous sommes très vigilants là-dessus. Certains sportifs vont parfois s’entraîner peu et pourtant avoir un objectif très élevé. En réalité, c’est juste une façade pour :

  • se voiler la face ;
  • et se protéger.

Un objectif trop grand est juste parfois un moyen de protection. Il nous empêche de passer réellement à l’action.

Avoir des objectifs incohérents

Lorsque vous faites une activité intrinsèquement importante pour vous, vous allez naturellement passer à l’action.

Prenez par exemple le cas de personnes qui ont du mal à se lever chaque matin. Certaines vont parfois dire : “moi j’ai du mal à me lever le matin, c’est dur”.

Cependant, si demain elles reçoivent une offre de voyage sur une île paradisiaque, leur problème sera résolu. Que le vol soit à six ou à trois heures du matin, tout le monde sera à l’heure. Pourquoi ? Parce que l’objectif est cohérent avec ce qu’ils veulent vraiment.

Quand vous définissez un objectif, demandez-vous alors :

  • Est-ce réellement important pour moi ?
  • Est-ce que je le fais pour les bonnes raisons ?

Aujourd’hui, sachez que juste 10% des gens sur terre ont une valeur financière réellement importante. Ainsi, certains vont chercher à faire dix-mille euros par mois sans jamais y arriver. D’autres vont mettre énormément de temps pour y arriver.

Pourquoi ? Parce que faire de l’argent est loin d’être intrinsèquement important pour eux. Ce qu’ils veulent, c’est la liberté et passer du temps avec leurs proches, leurs familles.

Malgré cela, ils vont courir après les finances, s’éloignant ainsi de leurs priorités intrinsèques. Ils agissent donc de façon incohérente.

Je me rappelle justement quand j’ai commencé le coaching à l’époque. Au début, j’avais du mal à développer mon entreprise en termes de chiffre d’affaires. En effet, faire un gros chiffre d’affaires était loin d’être le plus important pour moi.

Je me suis alors focalisé sur ce qui comptait le plus pour moi : faire une différence dans la vie des gens que j’accompagnais. Le chiffre d’affaires que je faisais importait donc peu. Suite à cela, mon entreprise a étrangement décollé.

Concentrez-vous alors sur tout ce qui est réellement important pour vous. Vous augmenterez ainsi vos chances de réussir.

Avoir des objectifs mal définis

Un manque de motivation à cause d'un objectif mal défini

Tant que les objectifs sont flous, le cerveau aura du mal :

  • à prendre une décision ;
  • et à amener votre corps à passer à l’action.

Il est donc important de se fixer des objectifs bien définis pour passer à l’action et libérer son potentiel.

L’indécision peut aussi entraîner un manque de motivation.

Je me rappelle d’un de mes mentors qui me disait : “le pire pour le subconscient est d’avoir le cul coincée entre deux chaises”. Tant que vous êtes indécis, votre cerveau saura difficilement quoi faire. Vous allez donc manquer de motivation.

Pensez à toujours trancher dans vos décisions. Dites-vous par exemple : “ok, go j’y vais, je prends cette décision-là, et si je perds, ce n’est pas grave”. Ainsi, vous allez pouvoir passer naturellement à l’action. L’important est donc de pouvoir trancher pour pouvoir sortir du cercle vicieux de l’inaction.

Un manque de confiance en soi

Se sous-estimer

Si vous vous sous-estimez, les conséquences peuvent être vraiment graves. Vous allez forcément avoir un conflit intérieur et perdre votre motivation.

Se sous-estimer est aussi souvent le signe que nous souffrons du syndrome de l’imposteur.

Vous aurez du mal à passer à l’action si vous vous dites :

  • non mais qui suis-je pour faire ça ;
  • il y a d’autres personnes qui sont mieux que moi pour le faire.

Je me rappelle avoir parlé avec quelqu’un qui voulait monter son entreprise. Cependant, au fond de lui, il préférait rester dans son job de salarié.

Je lui ai donc demandé : Qu’est-ce qui fait que tu passes à l’action ? En creusant, il m’a dit : “de mon point de vue, il y a des gens qui sont plus compétents que moi pour le faire”.

En se sous-estimant, il avait donc ce syndrome de l’imposteur. Il l’empêchait justement d’avoir la motivation pour vivre ses rêves et ses visions.

La comparaison

Quand vous dites “il faut, je dois”, c’est que vous êtes en train de vous comparer aux autres. Nous disons souvent à nos sportifs : “chaque fois que vous regardez votre concurrent, vous perdez votre avantage concurrentiel”.

En effet, cela vous pousse à vous comparer. En vous comparant, vous allez vous percevoir :

  • soit mieux que quelqu’un ;
  • soit moins bien que lui.

Vous allez alors par la suite vous déconnecter de qui vous êtes et être focus sur votre mission.

La peur de sortir de sa zone de confort

Une femme en manque de motivation qui a peur de sortir de sa zone de confort

Une personne souffrant d’un manque de confiance en soi a souvent peur de sortir de sa zone de confort. Elle préfère stagner dans sa situation actuelle, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Elle évite alors de passer à l’action par peur d’échouer.

Sachez cependant que l’évolution se situe entre la zone de certitude et d’incertitude. Vous êtes au bon endroit lorsque votre peur et votre envie sont au même degré.

La peur et l’envie sont souvent en dehors de la zone de confort. Malheureusement, la majorité des gens ont peur d’en sortir. Ils hésitent et ont donc du mal à vivre leur rêve et leur vision.

En étant entre la peur et l’envie, vous allez pouvoir sortir de votre zone de confort. Vous augmenterez ainsi vos chances de grandir, d’évoluer et de réussir dans le bien-être.

Dans l’article sur le coach personnel de confiance en soi, découvrez tout ce que ce professionnel peut faire pour libérer votre potentiel et réduire à néant vos incertitudes.

La peur de l’échec

S’identifier à ce que nous faisons

Les personnes qui s’identifient à ce qu’elles font, en deviennent esclaves.

Je me rappelle justement d’une sportive qui s’entraînait vingt-huit heures par semaine en tennis. Elle voulait faire quelque chose d’autre, mais manquait de motivation pour le faire.

Lorsque nous avons travaillé ensemble, elle m’avait dit : “tu t’en rends compte Pierre, je suis joueuse de tennis. Pour moi, je m’entraîne vingt-huit heures par semaine. Je suis professionnelle. Je ne pourrais pas m’entraîner moins longtemps ?”

Afin de pouvoir réellement changer les choses, il était donc nécessaire pour elle de changer d’identité. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle s’identifie à ce qu’elle faisait.

Il est donc important d’éviter de vous identifier à vos actions. Pensez plutôt à qui vous avez envie de devenir.

Les échecs passés

Parfois nous avons eu un échec dans le passé. Nous hésitons donc à recommencer et à repasser à l’action de peur d’un nouvel échec. Nous allons nous dire : “je n’ai pas envie de revivre ça”.

Chez les athlètes, le burn out sportif est à l’origine de nombreux échecs au cours de leur carrière.

Faites attention si vous avez un ou plusieurs échecs dans le passé. Il est important de voir les bénéfices de chacun d’entre eux pour équilibrer vos perceptions. Dans le cas contraire, ces erreurs vont diriger votre avenir car vous avez peur qu’elles se répètent.

A cause de cela, vous aurez encore une fois peur de passer à l’action. Vous n’allez pas avancer et donc il y aura un manque de motivation.

En outre, parfois, ce qui vous inspire peut vous rappeler un échec. Vous allez donc hésiter à passer à l’action par peur de le revivre.

Nous expliquons tout cela dans notre livre “Préparation mentale gagnante”.

Avoir peur du jugement et du regard des autres

Une femme en train de juger les autres

La peur du jugement et la peur du regard des autres sont aussi parmi les causes principales du manque de motivation avant un match. Vous allez par exemple vous dire :

  • si je me trompe, les autres ils vont dire quoi de moi ;
  • si je loupe ma compétition, les autres vont dire quoi de moi ;
  • ou si je change de boulot, les autres vont dire quoi.

Vous allez donc accorder une grande importance aux jugements des autres au point d’en devenir esclave.

Je me rappelle quand j’étais en méditation VIPASSANA chez les moines en Thaïlande. J’ai passé vingt jours sans lire, écrire et parler. A un moment donné, je me suis rendu compte :

  • que nous vivions dans un monde d’existence ;
  • que nous existons dans ce monde parce qu’il y a le regard des autres ;
  • et que nous sommes la première personne à nous regarder dans le miroir.

Je me suis donc promis :

  • que mon regard sur moi sera plus fort que le regard des autres sur moi ;
  • et que ce n’est pas aux autres de me définir mais plutôt à moi de m’auto-définir.

En le faisant, vous allez pouvoir vous détacher de la peur d’échouer. Ainsi, le jugement et le regard des autres importera peu et vous affecteront moins.

Le stress

Avoir trop de pression

Attention à ne pas laisser la pression des autres vous affecter et à ne pas vous minimiser par rapport aux objectifs. Vous allez inévitablement vous mettre moins de pression et risquer un burn-out.

En effet, vous allez tirer et tirer encore plus sur l’élastique. Vous allez de moins en moins vous écouter. A un moment donné, si l’élastique se casse alors vous serez en burn-out. La perte de motivation va venir après.

Le surentraînement

Le surentraînement, une des causes du manque de motivation

Nous avons accompagné des sportifs qui, avant de nous voir, s’entraînaient deux fois par jour. Ils le font parce qu’ils ont peur de ne pas être à la hauteur le jour j.

Le fait de s’entraîner sans relâche à cause d’une peur est la preuve que vous avez arrêté de vous écouter. Le risque de se blesser sera donc très élevé car vous allez de moins en moins vous accorder du temps pour vous reposer.

Je pense justement à une sportive quintuple championne du monde de karaté. En travaillant avec nous, elle est passée de deux entraînements à un entraînement par jour. Il lui arrivait d’en faire toujours deux de temps en temps.

Elle a cependant remarqué que ses performances était meilleures qu’avant. Pourquoi ? Parce qu’elle était prête à 100% mentalement et physiquement. Nous préférons d’ailleurs un sportif prêt à 100% mentalement et 90% physiquement plutôt qu’un sportif prêt à 100% physiquement et 90% mentalement.

J’ai parlé dernièrement avec une double médaillée olympique qui me disait justement : “l’année dernière, j’étais vraiment une machine. J’avais un physique à toute épreuve. Par contre, je suis passé à côté de la compétition parce mentalement je n’étais pas bon ”.

Si vous vous laissez embarquer par les priorités des autres, vous aurez forcément peur de l’échec. Cela va entraîner une perte de motivation. Dès que vous êtes en dehors de votre système de priorités intrinsèques, vous aurez peur de l’échec.

Le stress va venir et vous allez perdre votre sentiment de résilience. Vous allez alors voir les choses sur du court terme plutôt que sur du long terme.

Et le discours d’un coach sur la motivation n’y changera pas grand chose à cet instant précis car vous n’avez pas encore l’esprit ouvert.

Chaque cause du manque de motivation est de près ou de loin liée à la peur du regard des autres. Il est donc primordial de ne pas se laisser affecter par le jugement des autres. Ainsi vous pourrez avancer vers ce qui vous inspire le plus.

Le manque de motivation peut aussi être l’une des conséquences de plusieurs symptômes tels que :

  • la fatigue ;
  • l’apathie (une indifférence aux désirs et aux émotions) ;
  • la dépression ;
  • des problèmes psychologiques ;
  • des troubles du comportement ;
  • le manque de curiosité, etc.

Voyons comment le dépasser.

Comment faire quand on a aucune motivation ?

Un sportif en manque de motivation pour s'entraîner

6 solutions pour lutter contre le manque de motivation

  • Identifier la cause du manque de motivation
  • Arrêter de se comparer
  • Dénouer les conflits intérieurs

  • Trouver ce qui nous inspire
  • Se fixer des objectifs réalisables et les décomposer en petits objectifs
  • Bien s’entourer des bonnes personnes

Identifier la cause du manque de motivation

Le manque de motivation est souvent le signe de la nécessité de remettre en question nos objectifs. Nous allons peut-être dans la mauvaise direction. Quand c’est le cas, notre système nerveux va dire “stop” afin de nous ramener sur la bonne voie.

Le manque de motivation va être bien parce que c’est un symptôme. Il nous indique que nous sommes déconnectés de ce qui est réellement important pour nous.

Demandez-vous alors :

  • Qu’est-ce que j’ai trop fait que j’aurais dû éviter ?
  • Qu’est-ce que j’ai fait pour faire plaisir à quelqu’un d’autre ?
  • Qu’ai-je fait pour me prouver que j’avais de la valeur ?
  • Est-ce que j’ai réellement suivi mon coeur ?

Vous pourrez ainsi déterminer la cause de votre manque de motivation. Cette solution, nous la donnons également souvent à nos sportifs. Cette technique permet également de vous réaligner (réajuster) à qui vous êtes.

Arrêter de se comparer

Dès que vous vous comparez aux autres, vous aurez un discours négatif envers vous-même. Vous allez dire : “ah je suis trop nul, je n’arrive pas à me motiver, etc”.

Un être humain cherche à être parfaitement aligné avec ce qui est réellement important pour lui. Quand cela arrive, il devient automatiquement inspiré et arrête les discours négatifs.

Ces derniers sont simplement un symptôme. Il vous indique que vous vous comparez à quelqu’un ou à quelque chose que vous mettez sur un piédestal.

Dénouer les conflits intérieurs

Une femme en manque de motivation à cause de conflits intérieurs

Je me rappelle d’une femme qui manquait de motivation pour faire du sport. Cette activité était pourtant très intrinsèquement importante pour elle. Elle me disait : “mais je ne peux pas Pierre, je travaille trop etc.”

Cette femme se concentrait sur son travail qui était loin d’être le plus important pour elle. Elle s’éloignait donc du sport qui était pourtant essentiel pour elle. Pourquoi ? Pas parce qu’elle a subi une fatigue en sport mais parce qu’il y avait un conflit de valeurs. Elle se percevait altruiste et se disait : “Si je pars au sport, je suis égoïste parce que j’abandonne les gens au travail”.

En faisant une dépolarisation classique là-dessus, elle a pu s’autoriser :

  • à suivre son cœur ;
  • et à enlever ce conflit intérieur.

Elle était ainsi totalement alignée avec le fait de quitter son travail à l’heure pour pouvoir aller s’entraîner.

Trouver ce qui nous inspire

Vous trouverez parfois des livres, des podcasts, des vidéos, ou des gens qui vont vous inspirer. En utilisant le processus de dépolarisation inversée sur ce qui vous inspire, vous allons pouvoir :

  • vous connecter à tout ce qui est réellement important pour vous ;
  • suivre votre coeur ;
  • et passer à l’action.
Par ailleurs, il est vraiment important de vous écouter et de vous autoriser à prendre des pauses. Quand vous êtes dans votre système de priorité intrinsèque, vous voyez naturellement les choses à long terme. Vous allez vous permettre de prendre des pauses car vous savez que votre corps va repasser à l’action.

Je me rappelle d’une sportive qui m’a dit : “mais Pierre, j’ai peur de prendre un jour de repos ou deux. Si je fais ça, je vais avoir peur de me réentraîner. Cela va m’empêcher d’aller me réentraîner”.

Je lui avais répondu : “si ça arrive, c’est juste que le sport est moins important pour toi”. Elle s’est donc autorisée à prendre une pause de deux à trois jours. Après, elle s’est remise à l’entraînement toute seule.

Elle a donc arrêté de lutter contre cette force qui lui faisait prendre du repos. Cela lui a permis de se remettre à l’entraînement.

Sachez alors que tout ce à quoi vous résistez persiste. Par contre, tout ce que vous aimez et acceptez disparaît.

Se fixer des objectifs réalisables et les décomposer en petits objectifs

Une femme très motivée qui se fixe des objectifs réalisables

Vous pouvez avoir une vision qui est illimitée et surréaliste dans votre vie. Par contre, il est important :

  • que vos objectifs à court et moyen terme soient réalisables ;
  • et que vous vous voyez en train d’avancer vers ces derniers.

Pensez alors à décomposer vos objectifs en de petits objectifs réalisables. Pour moi par exemple, cela peut être de faire un article de blog par jour.

N’hésitez pas à solliciter un coach motivateur pour vous aider à fixer des objectifs clairs et surtout réalistes.

Fixez-vous donc des objectifs faciles à atteindre au quotidien. Ainsi, vous pourrez chaque jour faire un petit pas vers votre objectif principal. D’où l’importance de voir la situation sur du long terme.

A l’époque quand je débutais, j’enviais un peu les gens qui avaient :

  • une centaine de vidéos sur leur chaîne YouTube ;
  • une centaine d’articles de blogs.

Je trouvais cela incroyable. Aujourd’hui, l’Académie de la Haute Performance a plus de 500 vidéos YouTube. Nous avons aussi plus de 100 articles de blog. Nous avons atteint ce nombre en faisant un article ou deux par semaine.

Chaque petit objectif est donc un grain de sable pour remplir le vase. Il est difficile d’y arriver sans y mettre tous les grains de sable.

Bien s’entourer des bonnes personnes

A titre personnel, je suis tout le temps entouré des mentors du domaine. Alors je vous conseille de vous créer un écosystème ou une épigénétique stimulante. Il vous sera ainsi plus facile de vous motiver.

Quand vous êtes avec des gens qui avancent vers leur objectif, ils vous poussent également à avancer. Tout ce que le subconscient valide comme normal, il le manifeste sans effort.

À l’inverse, vous aurez du mal à évoluer si vous êtes dans une famille ou avec des amis :

  • qui sont démotivés ;
  • et qui ont des points de vue complètement différents de vous.
Pour lutter contre le manque de motivation, il est déjà important d’identifier ses causes. Par contre, nous pensons que l’idéal est de chercher l’inspiration.

Posez-vous alors la question : “qu’est-ce qui m’inspire ?” Vous allez ainsi naturellement passer automatiquement à l’action et atteindre plus facilement vos objectifs.

Vous pensez que vous souffrez d’un sérieux manque de motivation ? Prenez rendez-vous avec nous en cliquant sur le bouton ci-après.

Nous ferons un diagnostic pour savoir où vous en êtes. Nous vous donnerons par la suite des solutions durables vous permettant de retrouver l’inspiration.

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites, mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Références

https://www.choosingtherapy.com/lack-of-motivation/

https://www.betterup.com/blog/lack-of-motivation

https://www.verywellmind.com/what-to-do-when-you-have-no-motivation-4796954

https://www.betterhelp.com/advice/motivation/common-causes-of-lack-of-motivation/

https://hbr.org/2018/11/how-to-keep-working-when-youre-just-not-feeling-it

https://www.mentalhealth.org.uk/explore-mental-health/articles/what-advice-would-you-give-someone-lacking-motivation

https://www.deanbokhari.com/lack-of-motivation/

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT