Devenir coach mental : un véritable expert du coaching

Peut-être qu’aujourd’hui, vous vous demandez : comment devenir coach mental ? Quel est le salaire d’un coach mental ? Comment devenir un expert en coaching mental ? Et comment être vraiment connu et avoir un impact ?

Vous pouvez déjà commencer par suivre une formation en préparation mentale classique. Mais pour devenir un véritable expert, nous vous recommandons l’Académie de la Haute Performance.

Lisez cet article pour en apprendre plus sur comment devenir coach mental. Mais avant d’aller plus loin, il est important de comprendre ce qu’est le coaching mental.

Qu’est-ce que le coaching mental ?

En matière de coaching, il y a la partie qui est vraiment physique. Chaque être humain a une partie physique, tactique et stratégique.

Tout cela fait plutôt partie du plan visible. C’est ce que nous allons faire. Et donc parfois, nous allons avoir des sportifs qui à l’entraînement sont excellents :

  • techniquement ;
  • tactiquement ;
  • et physiquement.

En revanche :

  • soit ils n’arrivent pas à exprimer 100 % de leur potentiel en compétition ;
  • soit il leur est difficile d’être prêt mentalement sur certaines compétitions importantes.

Quand tout ce qui est technique, tactique et physique est poussé à 100 %, alors il y a une autre dynamique qui va faire la différence. Il s’agit de l’aspect mental.

Pour encore plus d’informations sur son utilité, consultez notre page consacré au coaching mental de sport.

L’importance d’être prêt mentalement

Nous avons accompagné un athlète qui est devenu champion du monde en judo vétéran. Il était très bon car avait fait 5 finales de championnat du monde et d’Europe confondues.

Cependant, à chaque fois qu’il arrivait en finale, il :

  • perdait ses moyens ;
  • et échouait sur des petites erreurs vraiment bêtes.

Physiquement, techniquement et techniquement, il était donc au top. Par contre mentalement, il y avait un truc qui péchait. Et donc nous avons travaillé ensemble grâce en coaching mental via le programme dépolarisation sportive de l’Académie de la Haute Performance.

Grâce à ça, il a pu réaliser son rêve d’être champion du monde. En effet, nous avons débloqué quelque chose qui était coincé dans son identité, dans le passé. Cela faisait qu’il s’empêchait de gagner sur les finales.

Nous avons pu voir qu’avant de travailler l’Académie de la Haute Performance, l’athlète était prêt à 100 % physiquement et à 90 % mentalement. Faire appel à nos services lui a permis d’être prêt à 100 % physiquement mais aussi mentalement.

À l’Académie de la Haute Performance, nous préférons un athlète qui est prêt à 100 % mentalement, et 90 % physiquement au lieu de 100 % physiquement et 90 % mentalement.

Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est vraiment la tête qui va donner le petit coup de pouce supplémentaire pour faire la différence dans les compétitions importantes.

Comment devenir coach mental ?

Une formation spécifique est-elle obligatoire ?

C’est une question qui revient souvent avec les gens que nous formons à l’Académie de la Haute Performance. Ils nous demandent si c’est obligatoire d’avoir une formation spécifique.

La réponse à cette question est non, car c’est quelque chose qui n’est pas encore encadrée. Et finalement, c’est tant mieux d’un certain point de vue. Nous allons justement le voir dans les phrases qui vont suivre.

Pour qu’une formation soit reconnue par l’État, elle a besoin de suivre des choses spécifiques. Ainsi, dans le monde de la préparation mentale d’aujourd’hui, il y a des écoles dont une en particulier, qui a été très bonne pour modéliser ce qu’attendait l’État pour avoir une formation certifiante (RNCP) et donc reconnue par l’État.

Par contre, ce que nous pouvons constater, étant donné que nous récupérons souvent les élèves qui ont été formés chez eux, c’est que pour accompagner des gens, ils manquent :

  • de compétences ;
  • de connaissances ;
  • et d’assurance.

Cette formation spécifique est faite sous forme de PDF et d’accompagnement audio. Sauf que, comme nous le verrons plus loin dans cet article, pour devenir un coach mental et surtout excellent, c’est plus qu’avec des PDF.

Vous avez vraiment besoin d’un accompagnement humain.

Ce n’est pas en claquant des doigts que vous pouvez devenir coach mental. C’est plutôt avec beaucoup de travail et du feedback mais pas simplement en suivant une formation :

  • qui durera 3 semaines ou 3 mois sur Internet ;
  • et surtout qui ne propose aucun contact avec un humain.

Diplôme universitaire ou formations privées ?

Devenir coach mental : diplôme universitaire ou formation privée

Nous avons ensuite la question des diplômes universitaires ou des formations privées. Et là encore une fois, nous verrons que ce n’est pas la formation privée en elle-même qui est importante. C’est plutôt qui sont les formateurs :

  • est-ce que ce sont des personnes qui n’ont jamais accompagné de sportifs ?
  • est-ce que ce sont des formateurs qui ne sont qu’universitaires, et qui ne sont donc que dans la théorie ?
  • ou alors est-ce que ce sont des personnes qui ont eu des résultats réels et concrets avec des sportifs ?

Une utilisation de l’image de quelqu’un sans que vous puissiez le voir réellement est courantes chez certaines formations. Ce qui se passe aussi, c’est, qu’il s’agisse de diplômes universitaires ou des formations privées, aujourd’hui tout le monde fait la même chose depuis 40 ou 50 ans.

Nous allons voir des choses à base :

Vous avez là ce qui se faisait avant l’arrivée de la dépolarisation mentale avec l’Académie de la Haute Performance. Et il est important de comprendre que tout cela est limité parce que ne travaille pas directement sur l’identité.

Je vous raconterai un peu plus loin comment est-ce que nous en sommes arrivés à cette formation du travail directement sur l’identité. Vous pouvez aussi le voir dans le livre “l’identité gagnante”.

L’Académie de la Haute Performance

L’Académie de la Haute Performance est le meilleur choix si vous désirez devenir un véritable expert en coaching mental. En effet, tout le monde fait la même chose depuis des années. Ainsi, que vous fassiez un DU ou une formation en préparation mentale privée, ça va vous revenir au même.

Vous allez reproduire les mêmes schémas qui se font depuis des années et qui sont limités dans le temps. Par contre nous, nous formons à l’Académie de la Haute Performance :

  • des gens qui ont des diplômes universitaires (notre responsable pédagogique Isa Tripard a un DU) ;
  • ou d’autres qui ont fait des formations privées plutôt connues que vous pouvez voir sur Internet.

Dans les 2 cas, à chaque fois qu’ils entrent à l’Académie de la Haute Performance, ils tombent tout simplement sur les fesses, tellement notre formation est profonde.

C’est pour ça que si vous regardez le témoignage d’Isa, vous verrez qu’au final, elle a totalement lâché ce qu’elle avait appris dans les autres formations. Elle s’est mise uniquement sur la dépolarisation avec les sportifs tout simplement car :

  • elle a des résultats ;
  • elle est beaucoup plus sûre d’elle ;
  • et elle a un process clair à suivre avec les athlètes qu’elle accompagne.

Différence entre préparateur mental et psychologue du sport

Différence entre préparateur mental et psychologue du sport

Le préparateur mental

Le métier de préparateur mental va justement être, ce que nous apprenons en formation plus grand public, à base :

  • de visualisation ;
  • d’autohypnose ;
  • de méditation ;
  • de sophrologie ;
  • et de tout ce qui se fait couramment sur le marché de la préparation mentale. (c’est-à-dire les ancrages, les switchs et autres).

Tout cela va faire que le préparateur mental va avoir plein d’outils à donner à l’athlète. Sauf que ces outils de la préparation mentale sont limités, puisqu’ils ne travaillent pas directement sur l’identité.

Nous justement à l’Académie de la Haute Performance, nous sortons de ce paradigme de préparation mentale. Et même si nous utilisons ce mot pour être repéré, et bien nous faisons plutôt de la dépolarisation.

Nous avons un process clair qui nous permet d’aller faire un travail rapide, efficace en profondeur sur l’identité du sportif de haut niveau.

Pourquoi ? Parce que rappelons-le, nous ne sommes pas des faire humains ou des avoir humains, mais plutôt des êtres humains. Tout ce qui va nous arriver dans la vie va donc être une occasion de devenir un être humain de plus en plus complet. L’important n’est pas ce que nous faisons, mais qui nous devenons.

Si nous donnons des outils aux sportifs sans avoir travaillé sur leur identité, et bien, c’est du travail de surface mais pas en profondeur.

Vous voulez en savoir plus sur notre approche ? Nous vous recommandons l’article comment devenir préparateur mental.

Le cas de Yoann Kowal

Prenons par exemple le cas de Yoann Kowal, un athlète dans la trentaine d’années que nous avons accompagné.

Il a participé deux fois aux Jeux olympiques et a passé plusieurs années à l’INSEP. Et bien, Yoann avait donc fait de la préparation mentale au point qu’il ne pouvait même plus en entendre parler. Tout simplement parce qu’il voyait que sur lui ça ne fonctionnait pas.

Quand nous avons travaillé ensemble, et bien nous l’avons fait directement sur l’identité. Et quelques mois plus tard, il a battu ses records personnels qu’il n’avait pas battus depuis 3 ans.

C’est bien la preuve qu’aujourd’hui :

  • soit vous voulez vous former à des outils de préparation mentale ;
  • soit vous voulez devenir un réel préparateur mental en sport qui a de l’impact.

C’est vraiment une question de choix. En fonction de ça, aujourd’hui, vous allez choisir entre :

  • commencer par une formation universitaire ;
  • ou commencer par un diplôme classique.

Vous allez également voir qu’en vous formant par la suite en dépolarisation, vous allez lâcher tout ça. Tout simplement parce que vous êtes 10 fois plus efficace avec les autres et avec vous-même.

Le psychologue du sport

La psychologie du sport n’est clairement pas notre spécialité à l’Académie de la Haute Performances. En effet, nous ne rentrons pas dans les histoires des sportifs. La psychologie du sport va plus :

  • faire parler les gens ;
  • les écouter ;
  • et les laisser aller dans l’histoire.

Sauf que ce n’est pas le fait de laisser les gens aller dans l’histoire qui va les aider. Pourquoi ? Parce que dès que vous parlez de quelque chose qui va mal, vous le renforcez. En effet, la plasticité cérébrale du cerveau va s’orienter vers ce qui ne fonctionne pas.

Et donc le docteur John Demartini appelle ça de l’entropie. En d’autres termes, les gens s’embourbent encore plus en réalité.

Ainsi, nous en dépolarisation, nous allons couper ce pattern qui va vraiment à l’envers de la psychologie du sport. Il y a zéro histoire car nous allons directement écrouler la charge émotionnelle en un minimum de temps.

Tout cela fait que les sportifs en seulement quelques semaines ou quelques mois, ont déjà des résultats extraordinaires qu’ils n’avaient pas eus avec un psychologue du sport.

Que choisir ?

Que choisir : un coach mental ou psychologue du sport ?

Le sportif va s’orienter vers le psychologue du sport s’il a envie :

  • d’être écouté ;
  • et de quelqu’un qui vient le soutenir.

Il va s’orienter vers quelqu’un en dépolarisation  :

  • s’il veut d’aller vite ;
  • s’il a envie de passer des caps ;
  • et s’il a envie d’être soutenu et challengé au même degré pour pouvoir avancer.

Un être humain avance dans la vie parce qu’il est soutenu et challengé au même degré. Nous sommes ici sur terre pour grandir et non pas uniquement pour avoir du plaisir.

C’est important de ne pas confondre : aider une personne en le soutenant uniquement et et aider une personne en le soutenant et challengeant au même degré. Pourquoi ? Parce que pour grandir, nous allons être soutenus et challengés par la vie en permanence.

Vous pouvez découvrir dans ce guide comment aborder la préparation mentale en sport.

Les qualités requises pour devenir coach mental

Expérience en tant que sportive de compétition ?

Avoir de l’expérience en tant que sportif de compétition peut aider à devenir préparateur mental. Si aujourd’hui, à l’Académie de la Haute Performance, nous avons ce niveau d’expertise avec les athlètes que nous accompagnons, c’est justement parce que moi-même, j’ai 5 finales de Championnat de France.

J’en ai gagné une seule non pas grâce, mais à cause de mon mental. En effet, à chaque fois que j’arrivais en finale de championnat de France :

  • je perdais mes moyens ;
  • je n’étais pas dedans ;
  • et je n’arrivais pas à gagner.

Je sentais que mon corps ne s’engageait pas à l’action comme en demi-finale où je savais que je serais en équipe de France.

Un déclic après une série de formations sans résultats

Ce qui s’est passé, c’est que depuis 2010, j’étais suivie en préparation mentale. Je suis passé par :

  • la sophrologie ;
  • l’hypnose ;
  • et l’autohypnose.

Je me suis donc formé, mais rien de tout ça n’avait réussi à résoudre mon blocage.

Je suis même parti 20 jours chez des moines en méditation VIPASSANA, c’est-à-dire sans lire, sans écrire et sans parler pendant 20 jours pour réfléchir à toutes ces questions. Pourquoi ? Parce que rien n’avait réussi à résoudre le blocage.

Ce qui fait que j’ai continué de me former, que ce soit :

  • à l’Institut de Formation du Potentiel Humain avec Mani Hesam ;
  • en hypnose ;
  • en neuroscience ;
  • ou alors avec le docteur John Demartini qui est l’expert numéro un du comportement humain.

Et c’est à ce moment-là, dans ces formations que j’ai eu un gros déclic. Ce dernier a fait que j’ai enlevé mes blocages en tant qu’entrepreneur. J’ai ensuite fait de même avec 1, 2, 3 sportifs. Et aujourd’hui, nous avons plus de 350 sportifs de haut niveau qui ont été accompagnés.

Donc mon expérience en tant que sportif de compétition m’a permis de comprendre exactement les blocages qu’avaient les sportifs et qui n’étaient pas résolus avec la préparation classique.

Vous pouvez découvrir dans cet article tous les bénéfices de faire appel à un coach mental sportif haut niveau de l’Académie.

Expérience du blocage en tant que sportif

Expérimenter le blocage pour devenir un bon coach mental

Prenons par exemple Laura Tarantola qui a été médaillée d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Cela faisait 2 ans qu’elle était suivie en préparation mentale classique.

Quand nous nous sommes parlés, je lui ai demandé : “sur les grandes compétitions, tu as encore cette petite voix qui te fait douter ?”

Elle me répond : “oui exactement”.

Je lui dis alors : “bon dans 2 mois, c’est fini”.

Elle me demande : “c’est possible ?”

Et je lui dis : “fais-moi confiance”.

Aujourd’hui, si nous avons ce niveau de pointure et d’excellence, c’est parce que j’ai eu ces blocages en tant que sportif de compétition.

Alors maintenant, ça ce n’est pas obligatoire pour les gens que nous formons, qu’ils ont été sportifs de compétition ou pas. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en leur transmettant la dépolarisation, ils vont donc acquérir toute l’expérience que j’ai eue en tant que sportif, notamment :

  • tous mes blocages ;
  • et toutes les formations que j’ai eues.

Et donc ils vont comprendre les blocages que le sportif en compétition peut ressentir même si eux-mêmes ne l’ont pas.

Ainsi, avec ou sans expérience en tant que sportif de compétition, vous pouvez devenir préparateur mental expert si vous vous formez avec quelqu’un qui :

  • a eu ses blocages-là ;
  • les comprend ;
  • et les a dépassés.

Vous devenez expert de ce que vous avez dépassé dans votre vie.

Excellente capacité d’observation

Les préparateurs mentaux qui vient chez nous sont souvent formés en diplôme universitaire. Ils sont tous formés dans une autre formation à 3 lettres.

Et ce qui se passe, c’est que ces préparateurs mentaux ont plein d’outils qui leur ont été donnés. Par contre, ils ne savent pas par où commencer.

A l’Académie de la Haute Performance, nous avons justement un process de 30 Min. Ce dernier permet en fait d’observer où l’athlète est polarisé. Nous allons ainsi savoir exactement quelle dépolarisation mettre en place pour avoir un excellent résultat avec lui.

Capacité d’analyse exceptionnelle

Cette capacité d’analyse exceptionnelle ne peut pas arriver si vous avez un sportif qui arrive et vous faites comme vous avez appris en DU ou sur LNF.

En d’autres termes, c’est impossible si vous vous mettez à faire un truc tout bête en disant que vous allez travailler sur la motivation, la visualisation, alors que les choses sont beaucoup plus profondes.

Nous sommes d’ailleurs très exigeants là-dessus à l’Académie de la Haute Performance. Nous demandons à ce que nos élèves filment leurs vidéos d’accompagnement pour leur montrer exactement :

  • où les gens sont bloqués ;
  • et comment les débloquer rapidement.

La capacité d’analyse exceptionnelle va être développée. Pourquoi ? Parce que vous allez développer un muscle et de fils qui vont vous permettre de la tester sur l’identité qui n’a pas été récupérée chez le sportif et non pas en partant sur la visualisation tout bêtement.

Comme disait Albert Einstein aucun problème ne peut être résolu au niveau de conscience qui l’a engendré. Ainsi, vous n’êtes clairement pas au bon endroit si :

  • vous arrivez avec un sportif qui a un manque de motivation ;
  • et que vous travaillez sur la motivation.

L’endroit, c’est vraiment l’identité. Nous sommes des êtres humains, pas des faire humains, pas des avoir humains. Et si vous regardez la pyramide de Robert Dilts :

  • plus vous allez travailler haut dans la pyramide des niveaux logiques (donc sur l’identité) ;
  • et plus les résultats vont être rapides pour les sportifs que vous accompagnez.

Capacité d’écoute et de gestion de conflit et crise

Coach mental avec une capacité d'écoute et de gestion de crise

Capacité d’écoute

Vous allez voir que des fois vous allez accompagner des sportifs ou d’autres performeurs ou des clients qui parfois ne vont pas vous ressembler. Ils ne vont pas rentrer dans le processus ou vont juste être différents ou vont vous challenger.

Là, c’est important de :

  • ne pas projeter ;
  • et être capable de discerner ce qui se passe à l’intérieur de soi et ce qui est réellement dit.

Pourquoi ? Parce que dès que nous avons une émotion, nous allons avoir une interprétation. L’émotion occupe de l’espace et du temps dans le cerveau. C’est donc un décalage entre “ce qui est” et “ce que nous percevons qui devrait être”.

Et toute émotion entraîne :

  • de la distorsion ;
  • de la généralisation ;
  • et des omissions de la réalité.

Donc, là, c’est important, car des fois avec l’athlète ou le client que vous avez en face de vous, ça ne va vraiment pas matcher. Vous allez vous dire “Ah, mais je n’y arrive pas avec lui”. Et donc évitez de rester dans le :

  • j’arrive pas avec lui ;
  • ça va être dur ;
  • j’essaie un autre challenge.

Allez plutôt faire une dépolarisation sur la personne que vous accompagnez. Cela va vous permettre de récupérer ce caractère-là et d’enlever la charge émotionnelle. Et comme par magie :

  • les choses se déroulent beaucoup mieux derrière ;
  • et votre écoute est vraiment une écoute.

Vous allez vraiment capables d’aller discerner ce qui se dit. Et écouter, ça vient d’ausculter. Et donc c’est vraiment cette capacité à :

  • aller chercher l’information ;
  • être neutre vis-à-vis de ça ;
  • et discerner les faits de l’interprétation.

La gestion de conflit et crise

La gestion de conflit et de crise va dépendre de la spécialité dans laquelle vous êtes. En revanche, lorsque vous maîtrisez la dépolarisation, vous allez voir que :

  • chaque conflit amène une croissance derrière ;
  • et chaque être humain qui vous challenge vous offre une opportunité de croître et de grandir.

Soit vous arrivez à le reconnaître et vous vous transcendez. Vous grandissez alors dans la gratitude. Soit vous n’arrivez pas à le reconnaître et à ce moment-là, vous aimeriez :

  • que les choses soient différentes
  • et que l’autre soit différent.

Et donc vous êtes en révolution plutôt que d’être en évolution. Être en révolution, qu’est ce que c’est ? Cela veut dire que vous allez attirer le même type de :

  • personnes ;
  • situations ;
  • et circonstances.

Vous le ferez en boucle jusqu’à ce que vous appreniez à aimer, à accepter cette situation pour pouvoir la transcender.

Quand vous maîtrisez la dépolarisation, cela vous permet :

  • de voir les choses dans leur ensemble avec énormément d’altitudes ;
  • et de voir comment l’énergie s’organise et se répartit à travers chaque individu ou une équipe.
Les véritables clés d’une préparation mentale réussie

  • Expérience en tant que sportive de compétition
  • Excellente capacité d’observation

  • Capacité d’analyse exceptionnelle
  • Capacité d’écoute et de gestion de conflit et crise

Foire aux questions

Quelle est la différence entre la préparation mentale et la préparation psychologique ?

La préparation mentale va vraiment être axée action. Il s’agit d’optimiser le potentiel du sportif avec des switchs, de la visualisation, de l’encrage etc. La préparation psychologique va s’occuper des charges du regard des autres, de la peur de l’échec pour être prêt à toute éventualité.

Nous pouvons donc mettre :

  • la préparation mentale comme optimisation du potentiel pour aller plus loin ;
  • et la préparation psychologique comme se préparer à toutes les éventualités qui peuvent arriver, que ce soit interne ou externe, des peurs extérieures ou des peurs du regard des autres.

Avec la dépolarisation, ce qui est top, c’est que ça vient prendre à la fois :

  • la préparation mentale puisque ça va optimiser le potentiel à devenir inarrêtable ;
  • et la préparation psychologique dans le sens où nous allons aussi être prêt à toutes les éventualités.

Il n’y aura pas d’autres émotions, à part :

  • la joie ;
  • l’enthousiasme ;
  • l’inspiration ;
  • la certitude ;
  • l’envie ;
  • et la présence.

Elles sont importantes pour atteindre le flow qui sera présent.

Besoin d’informations complémentaires ? Vous pouvez pour cela vous rendre à la page sur la préparation mentale en sport.

Pourquoi faire appel à un coach mental ?

Les sportifs de haut niveau ou non font appel à un coach mental car ils voient :

  • qu’ils n’arrivent pas à performer à la hauteur de leur potentiel ;
  • que les gens leur disent qu’ils peuvent faire beaucoup mieux ;
  • et qu’ils se sous-estiment.

Vous vous entraînez comme un fou tous les jours et vous n’avez pas les résultats à la hauteur de votre potentiel ? Dans ce cas, vous êtes polarisé.

Vous aurez beau vous entraîner encore et encore, vous allez plutôt finir par vous fatiguer et vous blesser. Alors qu’en se dépolarisant, les athlètes s’entraînent souvent un petit peu moins et ont de meilleurs résultats.

Lisez l’article comment devenir sportif de haut niveau. Vous y découvrirez 3 secrets pour réussir.

Quel est le salaire d’un coach mental ?

Le salaire d’un coach mental dépend d’où il s’est formé. S’il se forme dans une école de type diplôme universitaire, alors il ne vas pas être vraiment sûr de lui. Il va donc être dur pour lui de vendre ses compétences.

Par contre, il sera plus facile pour lui d’aller démarcher des clients s’il :

  • est sûr de lui ;
  • a suivi une bonne formation ;
  • est lui-même inarrêtable ;
  • et croit à 200 % à ce qu’il fait parce qu’il voit les résultats dans sa vie et que ça a réellement changer sa vie et pas juste l’améliorer.

Il lui sera plus facile d’oser développer son activité et de voir son salaire de coach mental grandir :

  • mois après mois ;
  • année après année ;
  • en prenant son temps sans se minimiser et sans s’exagérer, mais en étant focus sur sa mission.

Vous souhaitez en savoir plus à ce sujet ? Alors lisez l’article : coach mental salaire vraiment attractif ou pas ?

Si vous êtes prêt à aller plus loin grâce à la Dépolarisation® et devenir un coach expert qui impacte réellement la vie de ses clients, profitez de votre entretien offert ici.

On fera un diagnostic d’où vous en êtes aujourd’hui, où vous voulez aller, ce qui vous empêche d’y arriver pour l’instant et comment exploser vos blocages pour y arriver !

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Formation préparation mentale livre l'identité gagnante

Références

https://greator.com/en/mental-coach-training-requirements-and-tasks/

https://www.mentalgamecoachingpro.com/mgcp-sports-psychology-certification/

https://www.maximizethemind.com/philosophy/

https://www.apa.org/topics/sport-rehabilitation/psychologists

https://wgcoaching.com/sports-psychology-integrating-mental-skills-training-in-effective-coaching/

https://www.psychology.org/careers/sports-psychologist/

https://www.nu.edu/resources/how-to-become-a-sports-psychologist/

A l'Académie De La Haute Performance, nous aidons les sportifs et entrepreneurs à être serein et confiant dans le milieu compétitif et battre leur record personnel grâce à la Dépolarisation

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

1er chapitre du livre L'identité Gagnante OFFERT

Obtenez GRATUITEMENT le 1er chapitre  de L’identité gagnante maintenant >>