Préparateur mental en sport : les clés pour trouver le bon

Quelles sont les clés pour trouver le préparateur mental en sport idéal ? Déjà, la priorité est de s’informer sur les résultats que ces gens ont obtenus.

Attention cependant car à l’Académie de la Haute Performance, nous faisons plutôt de la Dépolarisation. Nous allons parler de préparation mentale du sportif, car c’est un sujet proche de ce que nous faisons.

Un préparateur mental sportif est généralement une personne qui va amener un sportif :

  • à travailler sur son mental ;
  • et à gérer son stress pour pouvoir améliorer ses compétences.

Dans le jargon de l’Académie, c’est quelqu’un qui va travailler sur l’identité de manière rapide grâce à la Dépolarisation.

Il est très facile de se perdre dans la masse de différentes compétences sur le marché (hypnose, sophrologie, préparation mentale et autres).

C’est pourquoi dans cet article, nous allons justement voir les clés pour trouver le bon préparateur mental.

Qu’est-ce qu’un préparateur mental en sport ?

En considérant notre jargon, un préparateur mental sportif est quelqu’un qui va accompagner un être humain à travailler sur l’identité en l’aidant à :

  • se débloquer ;
  • arriver en compétition comme à l’entraînement ;
  • se libérer de la peur de l’échec ;
  • prendre ou reprendre du plaisir rapidement (en se reconnectant à l’enthousiasme) ;
  • et gérer son stress et la pression.

Ce dernier point est justement important. Le mot stress vient du latin “stringere” qui signifie “rendre raide”.  Il a des gens qui aimeraient ne plus stresser. Pourtant, le corps a besoin de stress pour rester debout.  Il est donc important de distinguer :

  • le bon stress (la bonne pression) ;
  • et le mauvais stress (basé plutôt sur la peur).
Lorsque vous avez peur, votre corps va se verrouiller. Dans le cas contraire, il va bien évidemment se déverrouiller.

Mais c’est important d’avoir un bon stress, car l’être humain va performer quand il est à la frontière de l’incertitude. Il sait qu’il peut y arriver mais en même temps il n’en est pas sûr. C’est justement cette incertitude qui le met dans la zone de performance.

Pourquoi est-ce qu’on a besoin d’un préparateur mental en sport ?

Éliminer les concepts liés aux dogmes sociaux

Sachez déjà que beaucoup de gens n’ont pas besoin de préparateur mental en sport. Par rapport aux injonctions qu’ils ont eues dans leur enfance, ils n’ont pas été conditionnés. Ces personnes sont donc naturellement capables de :

  • performer ;
  • ne pas se poser de question ;
  • prendre du plaisir en compétition ;
  • et de ne pas avoir peur d’échouer.
En revanche, il y a également des gens qui ont besoin d’un suivi donc de l’aide de l’Académie de la Haute Performance. Ils ont été castrés socialement soit par leurs parents soit par l’éducation avec des :

  • il faut que tu fasses ça ;
  • tu peux pas faire ça ;
  • ça c’est bien ;
  • ça c’est mal.

Et donc, ces personnes se sont créés des étiquettes comme :

  • je ne peux pas faire ça ;
  • c’est arrogant de faire ça ;
  • ce n’est pas bien de faire ça.

Pour performer, il est donc primordial que ces gens explosent ces concepts pour simplement être eux-mêmes.

Aider les sportifs qui ressentent un blocage

Un préparateur mental en sport pour aider les sportifs qui ressentent un blocage

Vous avez ensuite des personnes qui arrivent à un moment de leur carrière où ils :

  • ressentent un petit blocage sans en savoir la cause ;
  • et ignorent comment le dépasser.

Ils enchaînent ainsi les contreperformances, ce qui fait que leur envie de gagner devient moins forte que leur peur de perdre.

Nous avons par exemple le cas d’une athlète qui a été plusieurs fois championne du monde dans sa discipline. Et là, sur sa dernière année, lors des Jeux Olympiques, elle se met à contreperfer encore et encore. Grâce à nos conseils, elle a pu reperfer :

  • en équilibrant ses perceptions ;
  • et en sortant de l’illusion du gain et de la perte.

Aider des sportifs qui stagnent ou n’arrivent pas à confirmer

En tant qu’êtres humains, nous allons être soutenus et challengés à chaque fois, afin :

  • de nous aimer ;
  • et de nous accepter en toute authenticité, tel que nous sommes.

Et donc, le sport ne sera que l’outil de reconnaissance de soi. Il y a donc des sportifs où tout s’est bien passé pendant leur jeunesse mais à partir de la vingtaine, ils se retrouvent en face de ce challenge.

En effet, à un moment donné, en lien à des événements qui peut-être les dépassent d’un point de vue d’homme, ils vont être amenés à aimer et accepter cette partie-là d’eux.

Cela explique le souci de certains sportifs habitués à performer, mais qui, à un moment donné de leur carrière, stagnent. Pourquoi ? Parce qu’ils sont arrivés à un stade où ils doivent passer au niveau supérieur.

Nous pouvons notamment voir cela chez les jeunes sportifs :

  • qui ont performé en junior ;
  • mais qui n’arrivent par à confirmer une fois en sénior.

Si vous avez des préoccupations concernant le salaire du préparateur mental, vous pouvez lire l’article préparateur mental salaire : combien gagne-t-il vraiment ?

Apprendre à mieux réagir face aux défaites

Avec la dépolarisation, nous aidons les gens à sortir de l’illusion du gain et de la perte. En effet, s’il y a notion d’échec, alors il y a automatiquement le fantasme de la réussite.

Et donc, lorsqu’une personne perçoit que l’échec est mal, elle va avoir comme fantasme : “je dois réussir”. Sauf que réussir ou échouer ne sont que des illusions, des concepts.

Nous avions justement chez nous une sportive qui avait peur d’échouer. Quand nous avons pu la libérer de cette peur, elle a compris que l’échec pouvait être un apprentissage pour passer à autre chose. Et comme disait Nelson Mandela : “je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends”.

Récemment, j’ai parlé avec  à un jeune sportif qui était challengé et je lui disais : “tu ne sais pas ce que tu ne sais pas. Si je n’avais pas perdu autant de finales de championnat de France jusqu’en 2015, alors je ne serais pas en train de te parler aujourd’hui”.

J’ai continue en lui disant : “est-ce que par rapport à ça, j’ai perdu ? ou je gagné ? Non, j’ai perdu à un endroit, mais j’ai gagné à un autre endroit. Donc, finalement, ce choix n’était pas un échec. Perdre toutes ces finales était la plus grande chose qui pouvait m’arriver dans la vie.

À l’époque, les premières séances de préparation mentale que j’avais faites me semblaient bidons. C’est justement ce qui m’a donné l’envie de me former. Et donc, si je n’avais pas eu cet échec à l’époque, je n’aurais pas eu autant envie de me former derrière”.

Quand nous sommes capables de voir les bénéfices de nos défaites passées, cela nous libère pour le futur.

C’est d’ailleurs pour cela que nous avons écrit l’article comment se libérer de la peur de l’échec dans le sport.

Aider à mieux gérer l’effort physique, la fatigue et les blessures

Un préparateur mental pour apprendre à mieux gérer l'effort physique

Nous allons parfois avoir des athlètes de haut niveau qui se retrouvent blessés et qui ont du mal à s’en remettre. C’est le cas d’un de nos sportifs qui se blessait très souvent à répétition. Pourquoi ? Parce qu’il se disait :

  • il faut que je m’entraîne ;
  • je dois m’entraîner.

Avec cette mentalité, nous sommes en train de tirer sur la corde. À un moment donné, nous risquons de nous blesser.

Dépolarisation : perdre ou gagner ne compte plus

Grâce à la dépolarisation :

  • vous ne vous soucierez plus de gagner ou de perdre ;
  • vous avez juste envie de bien vous sentir et vous écoutez ainsi votre corps.

Et ce n’est pas grave pour vous si vous n’avez pas de résultats car vous savez qu’il y aura quelque chose de mieux qui arrivera. Vous allez ainsi vous autoriser à plus vous reposer et vous serez moins fatigué.

Lorsque vous dormez, ce n’est pas le fait d’être allongé et de fermer les yeux qui fait que le corps se régénère. C’est plutôt le fait d’être dans les ondes Alpha, et que les pensées soient bien dans le corps. Toutefois, vous pouvez vous retrouvez dans les ondes Bêta si :

  • vous avez du bruit mental ;
  • vous stressez ;
  • ou vous angoissez.

Dans ces conditions, il est donc difficile d’aller rentrer en Alpha et même en Delta pour pouvoir vous régénérer.

Une meilleure gestion du physique grâce à la Dépolarisation

Si la dépolarisation est bien faite, alors :

  • vous allez avoir une meilleure récupération physique ;
  • et la fatigue va moins être présente.

De ce fait, les blessures pourront dans la grande majorité des cas, être évitées.

Je pense justement à la fois où je me suis blessé les ligaments croisés. À l’époque, je préparais des compétitions.

J’arrivais d’un séjour de formation à Barcelone et je me disais : “il faut que je m’entraîne, je dois m’entraîner”.

Et donc, j’arrive le soir tout fatigué, parce que je n’avais pas bien dormi durant mon voyage de retour. Je fais mon sac et je prends mon sac pour m’entraîner. Et là, j’entends ma petite voix qui me dit : “ne va pas t’entraîner, tu es fatigué !”

Je l’ai ignoré et sur un petit saut, je retombe par terre car mes ligaments croisés m’avaient lâchés.

Le préparateur mental en sport vous permet donc d’avoir moins d’interférences entre le conscient et le subconscient. Vous pourrez ainsi mieux dormir et récupérer plus facilement.

L’article dépolarisation mentale : comment optimiser votre préparation ? Détaille tout ce qu’il faut savoir sur notre approche.

Pourquoi est-ce qu’on a besoin d’un préparateur mental en sport ?

  • Éliminer les concepts liés aux dogmes sociaux
  • Aider les sportifs qui ressentent un blocage
  • Aider des sportifs qui stagnent ou n’arrivent pas à confirmer

  • Apprendre à mieux réagir face aux défaites
  • Aider à mieux gérer l’effort physique, la fatigue et les blessures

La préparation mentale : quel rôle dans le sport ?

Aider à devenir des êtres de plus en plus complets

Nous sommes des êtres humains, pas des faire humains ou des avoir humains. Et donc, le premier rôle de la préparation mentale est :

  • de nous aider à devenir des êtres de plus en plus complets ;
  • et de nous permettre de voir que le sport n’est qu’un « outil » pour le devenir.
Le plus important n’est pas ce que nous faisons, mais qui nous devenons, c’est-à-dire un être humain de plus en plus complet.

Et donc,  la préparation mentale dans le sport revient à sortir et à se dire que ce dernier n’est qu’une forme d’activité parmi tant d’autres, qu’elles soient :

  • professionnelles ;
  • sociales ;
  • ou de couple.

Elles ont pour objectif de vous aider vous (être humain) :

  • à être en évolution ;
  • et à reconnaître que vous êtes tout.

Aider à nous connecter à nous-même

Le second rôle de la préparation mentale est de faire en sorte que la personne (l’être humain) :

  • soit vraiment connectée à elle, connectée à l’enthousiasme, ce feu sacré qui lui donne envie de se déplacer ;
  • soit vraiment connectée à sa mission, alignée à son système de priorité intrinsèque pour qu’elle ne fasse pas ce sport pour les mauvaises raisons.

La mise en place d’outils pour optimiser le potentiel

Une fois que vous serez connecté à vous-même, la préparation mentale va enfin considérer l’aspect performance. Il s’agit d’aider à optimiser votre potentiel grâce à des outils ou exercices tels que :

  • la visualisation ;
  • la sophrologie ;
  • les ancrages ;
  • les switchs ;
  • et tout ce qui se fait de manière plus classique.

Lisez l’article sur la technique d’optimisation du potentiel pour tout savoir à ce sujet.

Ainsi, par ordre de priorité :

  1. La préparation mentale en sport permet de devenir un être humain de plus en plus complet.
  2. Elle vous aide aussi vous connecter à vous-même et à votre système de valeurs pour ainsi être plus authentique. A un moment donné, vous pourrez vous rendre compte que vous vous entraînez trop. Alors vous serez capable de vous ménager en adéquation avec tout votre écosystème et votre domaine de vie. Vous serez ainsi vraiment heureux de vous entraîner et de gagner.
  3. Et enfin, elle amène des techniques d’optimisation du potentiel (programmation neuro linguistique (PNL), visualisation, autohypnose et ancrage).

Comment choisir un préparateur mental en sport ?

Vérifier qu’il ait un diplôme reconnu ?

 Un préparateur mental avec un diplôme reconnu

En France, nous nous appuyons beaucoup sur de la théorie. Il est donc important d’avoir un diplôme reconnu pour pouvoir exercer un métier. C’est valable pour devenir préparateur mental où une certification est souvent demandée.

Vous trouverez justement plein de gens avec des diplômes certifiés RNCP. Toutefois, ces personnes sont vraiment peu compétentes dans leur domaine. La majorité d’entre elles viennent ensuite chez nous pour se former et apprendre nos outils de Dépolarisation.

Faites donc attention au soi-disant diplôme reconnu de préparateur mental, en vous demandant : reconnu par qui ? Si c’est par l’État, quelles compétences a ce dernier en sport ? Il n’en a aucune.

Et donc, il ne s’agit que de papiers à remplir. Il suffit juste de bien le faire pour que vous soyez accepté dans le registre RNCP.

Moi à l’époque, j’ai voulu m’assurer en tant que préparateur mental. Je formais déjà des gens qui avaient fait des études universitaires. Et mon assurance de l’époque m’avait refusé, car je n’étais pas compétent sur le papier pour accompagner un sportif.

Le fait qu’un préparateur mental ait un diplôme reconnu est bien, mais ensuite cherchez à savoir sérieusement :

  • Qui a-t-il accompagné ?
  • Combien de témoignages il a eu ?
  • Est-ce que les gens qu’il a accompagnés sont satisfaits ?
  • Est-ce qu’il a changé la vie de quelqu’un ?

Choisir un professionnel avec une expertise multidisciplinaire ?

Cela a ses avantages, car plus il aura fait de formations et plus il pourra switcher. Après, le choix est simple avec les coachs de l’Académie de la Haute Performance. En effet, ces derniers travaillent sur l’identité.

Et avec les formations en hypnose et en neuroscience que j’avais faites, toutes ces connaissances sont infusées aux gens qui se forment chez nous.

Toutefois, je ne conseille pas particulièrement de choisir votre coach mental en fonction du sport.

A l’époque, j’étais beaucoup plus vigilant avec quelqu’un qui était boxeur par exemple qu’avec une personne qui faisait du tennis, du golf ou de l’équitation. Toutefois, j’étais certain qu’en travaillant au bon endroit, ça allait switcher. Et ce, quelle que soit la discipline, car nous travaillons directement sur l’identité.

Si vous prenez quelqu’un qui a fait votre sport, le risque, c’est qu’il projette ce qui lui a servi. Et donc cela rentre plus dans une situation de conseil plutôt que d’éliminer les charges émotionnelles qui vous empêchent de tout donner.

Comment trouver un bon préparateur mental en sport ?

Le choix le plus naturel serait de demander à ses proches s’ils peuvent nous recommander quelqu’un, que ce soit pour :

  • un coaching mental ;
  • une formation ;
  • ou un mastermind.

En effet, il est plus sûr de faire appel à un coach mental avec une excellente expérience avec les autres. Cela augmente les probabilités d’avoir également une bonne expérience avec lui.

Il y a aussi la recherche en ligne pour tous ceux qui ne savent pas par où commencer. À l’Académie de la Haute Performance, nous avons aujourd’hui des centaines de vidéos sur la préparation mentale.

Donc, au lieu d’aller payer quelqu’un pour du coaching mental, vous pouvez déjà consommer toutes nos vidéos sur le sujet. Vous avancerez énormément rien qu’avec  :

  • nos vidéos sur YouTube ;
  • nos lives ;
  • et nos podcasts.

Vous pouvez également acheter notre livre : “l’identité gagnante, le secret du nouveau dopage légalisé”. Et ensuite pourquoi ne pas rejoindre l’Académie pour être suivi de plus prêt ? C’est toujours mieux que de faire des recherches en ligne qui n’aboutissent pas toujours.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les tarifs qui sont souvent pratiqués en préparation mentale via notre page préparateur mental tarif.

Pourquoi devenir préparateur mental en sport ?

Pourquoi devenir préparateur mental en sport ?

Une personne, qu’elle a ou non de l’expérience en sport, peut devenir préparateur mental :

  • si elle a l’envie d’aider d’autres êtres humains ;
  • et si elle a la gagne.
Nous, ce que nous aimons dans ce métier, que nous accompagnons un entrepreneur ou un sportif, c’est que derrière, ils puissent gagner. Donc si vous avez la gagne, vous pouvez la vivre avec quelqu’un d’autre.

C’est toujours bien de se dire : “j’ai contribué, j’ai mis mon grain de sable ou ma goutte d’eau pour que l’autre personne performe”.

C’est donc un bon point pour devenir préparateur mental si vous avez :

  • envie d’être au service d’un autre être humain ;
  • cette sensation sportive “on y va et on gagne ensemble”.

De plus, vous avez un métier où vous vous éclatez. Vous êtes aussi entrepreneurs et donc vous ne dépendez pas de quelqu’un d’autre. Comme vous le verrai dans l’article comment devenir préparateur mental sportif.

Comment est-ce qu’on développe un mental de gagnant ?

Alors, vous avez “l’identité gagnante, le secret du nouveau dopage légalisé”. Il s’agit de notre livre que vous pouvez retrouver sur Amazon. C’est vraiment la base pour développer l’identité de gagnant.

Le mental de gagnant, tout le monde l’a dans son système de valeurs. Même les perdants sont des gagnants parce qu’il faut du courage pour pouvoir se supporter dans cet état.

Donc, même un perdant est un gagnant. Selon l’angle de vue, nous arriverons à le reconnaître ou pas.

Il n’y a pas d’être humain qui est plus un gagnant que d’autres. D’un côté, il y a juste des êtres humains :

  • qui trouvent leur voie ;
  • et ainsi, s’autorisent à gagner dans ce qui les inspire.

De l’autre, il y a ceux qui ne trouvent pas leur voie et qui subissent cela. Ils sont gagnants à subir une voie qui ne les inspire pas.

Et donc comment développer un mental de gagnant ? Au-delà de développer un mental de gagnant, c’est de reconnaître :

  • que vous l’avez déjà ;
  • qu’il n’y a pas un être humain qui soit mieux ou moins qu’un autre.
  • qu’il n’y a pas d’être humain qui persévèrent plus qu’un autre.

La vérité est que certains sont plus connectés à leur système de priorité intrinsèque que d’autres. Ainsi, ils ont une vie beaucoup plus inspirante et n’ont donc plus du tout besoin d’aller chercher de la motivation.

Pour plus de conseils, lisez également notre article mental de gagnant : comment le développer facilement ?

Et voilà, nous touchons à la fin de cet article !

Si vous êtes prêt à aller plus loin grâce à la Dépolarisation® pour devenir confiant et serein en compétition, profitez de votre entretien offert ici.

On fera un diagnostic d’où vous en êtes aujourd’hui, où vous voulez aller, ce qui vous empêche d’y arriver pour l’instant et comment exploser vos blocages pour y arriver !

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Références

https://www.peaksports.com/mental-performance-coach/

https://www.positiveperformancetraining.com/blog/mental-training-introduction

https://www.owayo.co.uk/magazine/mental-training-sports-en.htm

https://restoic.com/blogs/blog/the-benefits-of-mental-performance-coaching

https://drlindasterling.com/why-you-should-work-with-a-mental-performance-coach/

A l'Académie De La Haute Performance, nous aidons les sportifs et entrepreneurs à être serein et confiant dans le milieu compétitif et battre leur record personnel grâce à la Dépolarisation

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

1er chapitre du livre L'identité Gagnante OFFERT

Obtenez GRATUITEMENT le 1er chapitre  de L’identité gagnante maintenant >>