préparation mentale avant une compétition

Comment aborder la préparation mentale avant une compétition ?

Si vous voulez apprendre les clés de la préparation mentale avant une compétition pour être prêt à 100% et tout donner le jour J, vous êtes au bon endroit. Souvent, la compétition arrive et on se projette, les doutes surgissent et ensuite c’est le petit vélo qui se met en marche… On se demande : 

 «Et si je perds qu’est-ce qu’il va se passer ? », « Est-ce que cette personne sera déçue de moi si j’échoue ? », « Je n’y arriverai jamais ! », ou encore, «Est-ce que je me suis assez bien entraîné ? » 

Alors que vous avez passé des heures sur le terrain pour tenter de vous rassurer !

Bref. Vous connaissez ça par cœur.

Alors, comment aborder la préparation mentale avant une compétition? Comment améliorer votre gestion du stress ? Comment éliminer la peur de l’échec ?

Découvrez mes secrets pour exploiter pleinement votre potentiel et comprendre comment se préparer mentalement en amont d’une grosse compétition grâce à ces techniques contre-intuitives et très simples.

Comment se préparer mentalement avant une compétition : Désacralisez votre objectif grâce à la dépolarisation

Je vais vous raconter l’histoire d’une athlète que j’ai accompagnée avant une grosse échéance sportive, c’était les qualifications pour les JO de Tokyo et elle était sur une pente descendante depuis quelques mois. Elle avait vu ces compétitions là comme très importantes pour sa qualification aux JO et elle gérait mal son stress.

La première chose à faire lors de votre préparation mentale avant une compétition est donc de définir le prix à payer de votre objectif.

Dès que vous êtes dans l’excitation, vous ne voyez qu’une partie du dé, vous ne voyez pas tous les sacrifices et tous les désavantages de ce après quoi vous courrez.

Cela peut vous paraître contre intuitif mais voilà en quoi consiste la dépolarisation : regardez tous les inconvénients à y arriver et les bénéfices à ne pas y arriver sur le court, moyen et long terme jusqu’à ce que vous soyez neutre par rapport à ça. 

N’arrêtez pas avant d’avoir trouvé autant d’avantages que d’inconvénients. 

C’est ce que j’ai fait avec cette athlète lorsque je l’ai accompagnée dans sa préparation mentale avant une compétition, on a regardé tous les inconvénients à court, moyen et long terme de se qualifier pour les JO, jusqu’à ce qu’elle soit neutre sur le fait de les atteindre ou non !

Dès que vous faites tomber votre objectif de son piédestal, votre discours change.

Votre discours à base de : « Il faut que je m’entraîne, il faut que je sois au top, je dois faire comme ci ou comme cela » disparaît car vous n’êtes plus esclave, votre bien-être intérieur ne dépend plus d’un objectif extérieur donc vous n’êtes plus soumis par rapport à cet objectif.

Les mots comme “il faut, je dois” sont juste des symptômes qui montrent que vous vous sous-estimez par rapport à votre objectif.

 En d’autres termes, lorsque vous mettez votre objectif sur un piédestal, vous n’existez que par rapport à cet objectif et vous mettez en jeu votre identité dans l’atteinte de votre objectif ou non. 

C’est exactement ce que faisait l’athlète que j’accompagnais dans sa préparation mentale avant une compétition lorsqu’elle me disait « tu te rends compte Pierre, si je ne me qualifie pas pour les JO ça va être la fin du monde, c’est ma dernière année, si je ne vais pas aux JO ma vie sera finie, j’aurai des regrets toute ma vie… »

Comme cette athlète, vous vous dites peut-être “je suis nul(le) si je n’atteins pas ce but” et en même temps “ce n’est pas moi, ce n’est pas normal pour moi d’atteindre cela” et vous créez de la résistance.

Ce n’est que lorsque vous “normalisez” cet objectif, que vous en faites une norme pour vous, que vous pouvez l’atteindre en toute fluidité.

Une des clés de la préparation mentale avant une compétition est d’accepter la peur. La peur est une émotion humaine après tout. Si vous êtes stressé ça veut dire que ce que vous faites a de l’importance pour vous et c’est une bonne chose !

Voyez au-delà de cet objectif. Si vous échouez, vous réussirez ailleurs. 

comment se préparer mentalement avant une compétition

Reprenez votre pouvoir, arrêtez les projections, revenez dans le moment présent et considérez que votre objectif n’est qu’un outil pour vous mettre en marche vers qui vous voulez devenir.

Notez tous les inconvénients à la victoire… jusqu’à récupérer votre pouvoir et faire de cet objectif une norme pour vous.

Ainsi, en faisant tomber votre objectif de son piédestal, vous ne vivez plus à travers votre objectif extérieur mais simplement pour la personne que vous avez envie de devenir. 

Quoiqu’il arrive, ayez la foi qu’il y aura autant d’avantages que d’inconvénients.

Lorsqu’on a un objectif extérieur trop important pour nous, on se sous-estime par rapport à celui-ci sans en prendre conscience.

Donc une fois qu’on a vu tous les inconvénients à l’accomplissement de son objectif, les bénéfices à ne pas l’accomplir et qu’on voyait qu’elle était bien plus que cette compétition là, la peur de perdre a disparu et elle s’en fichait de l’atteindre ou pas !

Voilà la puissance de la dépolarisation !

Lors de votre préparation mentale avant une compétition, il est donc crucial de reprendre le pouvoir sur votre objectif en équilibrant vos perceptions.

Cela vous permettra d’être très clair et réaligné dans votre système de valeur.

Ensuite, il y a deux possibilités : 

  • Soit vous arrêtez le sport de haut niveau ou la compétition parce que ce n’est plus en accord avec qui vous êtes
  • Soit vous vous dites « je vais tout donner pour y aller » parce que lorsque vous n’avez plus peur, il ne reste plus que de la certitude

Et pour revenir à cette athlète, quelques semaines après notre préparation mentale à base de dépolarisation, son entraîneur m’a dit qu’il ne l’avait pas vu combattre comme ça depuis des années !

Donc quand vous avez cet objectif que vous percevez trop important pour vous, la préparation mentale avant une compétition passe par :

  1. Regardez les inconvénients à l’atteindre
  2. Les bénéfices à ne pas l’atteindre 
  3. Décidez de qui vous voulez devenir à travers celui-ci.

Comment se préparer mentalement avant une compétition : Décidez qui vous avez envie de devenir à travers cet objectif

préparation mentale avant une compétition

Une fois que vous avez fait tomber votre objectif de son piédestal et que vous n’êtes plus complètement polarisé(e) par rapport à lui, posez-vous la question :

Qui avez-vous envie de devenir à travers cet objectif ? Ressentez qui vous avez envie de devenir à travers cette victoire.

La préparation mentale avant une compétition passe par la définition claire de qui vous voulez devenir.

Les conséquences et les résultats extérieurs suivront toujours par rapport à la personne que vous êtes réellement à l’intérieur. 

Être, Faire, Avoir, voilà l’ordre naturel. 

Cela vous permet d’avoir un alignement entre votre corps et vos pensées, entre votre identité, vos croyances et vos actions. 

Pour comprendre comment faire une bonne préparation mentale avant une compétition, il est important de créer cette cohérence entre votre esprit et votre corps.  

Alors, comment faire face au stress lors de votre préparation mentale avant une compétition ?

Abordez cette compétition comme une étape vers qui vous devenez.

Projetez-vous comme la personne que vous voulez devenir. Que ce soit calme, créatif, ou déterminé, vous êtes maître de qui vous devenez. 

Ce changement d’état d’esprit va vous permettre de faire évoluer votre gestion du stress, de faire face aux challenges afin que vous puissiez vous focaliser sur vos points forts.

Vous serez capable de rester concentré(e) sur qui vous devenez sur le long terme et sortir de la vision court-terme : « gagner/perdre ».

En quoi consiste la préparation mentale du sportif ? L’imagerie mentale

L’imagerie mentale est un super outil puisqu’il permet avant tout d’aider à progresser et d’aller beaucoup plus loin dans votre préparation mentale avant une compétition notamment en préparant le cerveau à l’action.

En revanche, s’il y a un problème de fond spécifique, alors l’imagerie mentale ne sera pas suffisante.

C’est pourquoi il est primordial d’avoir effectué les deux étapes évoquées plus haut avant de commencer à se visualiser. De plus, vous risqueriez de projeter vos peurs dans la visualisation et ainsi les ancrer davantage.

Donc une fois que vous avez une idée claire de qui vous avez envie de devenir en poursuivant votre objectif, fermez les yeux et visualisez-vous tranquillement comme si ce que vous vouliez était déjà réalisé. Répétez-vous les mots suivants : « c’est fait », « c’est normal pour moi d’atteindre cet objectif. »

homme blond ferme les yeux pour se faire une image mentale

De nombreux sportifs accordent souvent plus d’importance à la préparation physique qu’à la préparation mentale avant une compétition alors que votre cerveau ne fait pas la différence entre une situation construite et une situation réelle lorsque vous y mettez tous vos sens ! 

Lors de l’imagerie mentale, il est donc important de ressentir complètement ce que vous faites, de ressentir pleinement les émotions liées à l’atteinte de votre objectif par vos cinq sens.

Ainsi, grâce à l’imagerie mentale, vous préparez votre corps à prendre les bonnes décisions et générer les bonnes actions pour cette compétition importante pour vous. 

En vous imaginant performer en pleine réussite de chaque mouvement, votre cerveau pourra plus facilement les ancrer et les répéter le jour J.

Pendant votre visualisation, ressentez le bien-être et la joie de pouvoir ancrer votre réussite. Si vous réalisez une imagerie mentale en ressentant de la peur par exemple, votre cerveau va faire un ancrage sur ce point. 

Vous préparez votre cerveau à accomplir ce que vous voulez.

En résumé, pour faire une bonne préparation mentale avant une compétition il est important de :

  1. Désacraliser votre objectif grâce à la dépolarisation

  2. Décider qui vous avez envie de devenir à travers cet objectif

  3. Se visualiser comme si c’était déjà fait

Vous avez maintenant les clés de la préparation mentale avant une compétition pour pouvoir tout donner en toute liberté.

Si cela vous a plu et que vous avez envie d’aller beaucoup plus loin grâce à la dépolarisation, réservez votre rendez-vous de 45 minutes offert ici

On pourra voir ensemble où vous en êtes aujourd’hui, où vous avez envie d’aller, ce qui vous bloque pour aller d’un point A à un point B et comment on peut vous aider très rapidement à faire sauter ce blocage une bonne fois pour toutes !

Et rappelez-vous : l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez !

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT