Burn-out émotionnel : reconnaître les signes et réagir

Le burn-out émotionnel, vous en avez déjà entendu parler ? C’est ce mal dont souffrent souvent certains professionnels en entreprise.

Sachez cependant que de plus en plus de sportifs sont également touchés. Les médias en parlent d’ailleurs plus aujourd’hui qu’il y a quelques années.

A l’Académie de la Haute Performance, nous recevons régulièrement des sportifs dans cette situation. Nous les aidons à s’en sortir rapidement grâce à la dépolarisation.

Vous trépignez d’impatience de découvrir :

  • ce qu’est un burn-out émotionnel ;
  • les causes et symptômes du burn-out émotionnel ;
  • et comment prévenir les risques.

Alors entrons tout de suite dans le vif du sujet.

Qu’est-ce qu’un burn-out émotionnel ?

Le burn-out émotionnel est tout simplement le fait d’arriver à un état de saturation. Nous avons atteint la limite de ce que nous pouvons supporter. Étant à bout, nous avons juste envie de tout arrêter et de tout lâcher.

Le burn-out émotionnel est un syndrome d’épuisement impossible à contrôler. Il se peut que nous ayons envie de continuer notre sport ou notre travail. Cependant, nous n’y arrivons plus et c’est là où nous allons avoir besoin d’énormément de motivation pour passer à l’action.

Vous avez peut-être déjà lu quelques-uns de nos articles ou suivi certains de nos podcasts. Si c’est le cas alors vous savez ce que nous pensons de la motivation. Pour nous, en avoir besoin est un symptôme que vous vous éloignez de votre système de priorités intrinsèques.

Dès que vous avez un “il faut que” ou un “je dois”, qui arrive en boucle, faites attention. Ce sont des symptômes qui indiquent qu’à ce moment :

  • vous ne vous écoutez plus ;
  • et que vous êtes en train de vous éloigner de qui vous êtes.

Continuer dans cette voie vous expose justement à un risque de burn-out émotionnel. Si en tant qu’athlète, vous êtes dans cette situation, alors n’hésitez pas à lire notre article dédié à la fatigue en sport.

Quelles sont les causes d’un burn-out émotionnel ?

Les causes d’un burn-out émotionnel

  • Un travail stressant
  • Une charge de travail excessive
  • L’inexistence ou le manque de soutien social
  • Des difficultés relationnelles au travail ou à la maison

  • Un événement traumatisant
  • Des soucis de santé chroniques
  • Des problèmes financiers
  • Une vie professionnelle et privée mal équilibrée

Un travail stressant

Beaucoup pensent que l’origine du syndrome de burn-out émotionnel, c’est un travail stressant. Attention, car c’est loin d’être vrai.

En réalité, aucun travail, quel qu’il soit, n’est stressant en soi. Nous pensons que c’est l’extérieur qui est stressant. En vérité, c’est juste notre perception en lien avec le travail. Elle va nous faire dire : “ah mais mon travail est stressant !”

La raison est tout autre. Peut-être que nous avons juste peur :

  • de ne pas tenir nos objectifs ;
  • et d’échouer par rapport au travail.

Nous allons ainsi mettre nos objectifs sur un piédestal et vouloir tenir une cadence qui n’est pas la nôtre. Ce sont les peurs associées à ce travail qui vont le rendre stressant.

Vous êtes sportifs et vous voulez en savoir plus sur la gestion du stress ? Consultez alors notre page pour apprendre à gérer la pression en compétition.

Une charge de travail excessive

Ici, idem. Il n’y a pas de charge de travail excessive tant que nous nous écoutons. Nous pouvons travailler pendant des heures :

  • quand notre travail nous inspire ;
  • et quand il fait partie de notre système de priorités intrinsèques.

Là où le problème pourrait se poser, c’est lorsque nous oublions de nourrir d’autres priorités pour nous.

Par exemple, dernièrement, j’étais avec cette sportive de haut niveau. Elle nous disait : “j’ai mis de côté mes amis ces trois dernières années”. Pourtant, sa vie sociale est une de ses priorités intrinsèques.

Elle avait peur de ne pas tenir ses objectifs. Elle s’entraînait alors énormément au point de mettre de côté ses amis. Quand nous persistons dans cette voie, la vie va nous ramener à l’équilibre en créant ce burn-out sportif. C’est ce qui lui est arrivé et suite à cela, elle a pu voir ses amis un peu plus.

Encore une fois, quand nous nous écoutons, alors rien n’est excessif. Pourquoi ? Parce que nous serons en mesure de nous autoréguler. Nous serons capables de dire “stop” quand ce que nous faisons sort de qui nous sommes réellement.

L’inexistence ou le manque de soutien social

Des gens qui évitent le burn-out émotionnel en vivant en société

L’être humain est un animal social. Nous existons pour vivre en communauté et très peu de gens sont faits pour une vie en ermite.

Parfois, en tant que sportif de haut niveau ou entrepreneur, dans la solitude de l’entreprise, nous pensons :

  • que nous sommes seuls ;
  • et que personne ne peut nous aider.

Si nous pensons ainsi, nous allons nous mettre dans une boucle infernale, une spirale négative. Ce sera donc une descente aux enfers pour nous, car nous ne voyons pas de portes de sortie. Nous allons tomber dans un burn-out émotionnel.

Voilà pourquoi certains athlètes ont vraiment besoin d’un soutien adapté. Pour en savoir plus, rendez vous sur la page dédiée à l’utilité d’un coach mental sportif.

Des difficultés relationnelles au travail ou à la maison

Vous avez des difficultés relationnelles avec vos proches ou vos collègues ? Vous arrivez difficilement à vous exprimer, à vous affirmer, à gérer nos émotions et à les évacuer ? Sachez que :

  • tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime ;
  • et donc tout ce qui est émotionnel va prendre énormément d’énergie.

Je me rappelle quand j’étais en méditation vipassana chez les moines en Thaïlande, donc sans lire, sans écrire et sans parler. Comme exercice, j’avais fait trois jours et trois nuits sans dormir et sans m’allonger.

Malgré cela, j’avais beaucoup d’énergie. Le moine m’avait alors dit : “pour la majorité des gens, beaucoup ont le corps qui est présent, mais les pensées dans les souffrances du passé ou dans les soucis de l’avenir”.

Sauf que la maison de la pensée c’est le corps, c’est le moment présent. Tout ce qui va engendrer des émotions négatives va donc nous prendre énormément d’énergie et donc nous fatiguer. C’est cela qui peut entraîner un burn-out émotionnel.

Un événement traumatisant

Vous avez vécu un événement traumatisant, un choc ou un deuil que vous n’arrivez pas à surmonter ? Vous êtes en dépression ? Sachez que chaque émotion qui n’a pas été équilibrée dans le passé (ou dans notre jargon, dépolarisée), peut créer une émotion de fond.

Celle-ci demande à être réglée. Il est donc important de se pencher sur cette émotion de fond, sur cet événement traumatique. Dans le cas contraire, nous risquons encore une fois d’avoir une charge émotionnelle que nous allons traîner avec nous des années. Elle va finir par nous mener au burn-out.

Des soucis de santé chroniques

Une femme en burn-out à cause d'une maladie chronique

A l’Académie de la Haute Performance, nous ne sommes pas médecins. Toutefois, ce dont nous sommes sûrs, c’est qu’un burn-out émotionnel va engendrer une charge émotionnelle. Cette dernière peut en quelque sorte :

  • créer de la fatigue chronique ;
  • et abîmer le corps.

Nous connaissons beaucoup de personnes qui après un burn-out émotionnel, ont eu des petits soucis de santé. Encore une fois, étant donné que nous ne sommes pas médecins, et bien nous ne nous aventurons pas là-dessus. Cependant, soyez sûrs quand vous êtes inspirés, et bien le corps est plus harmonisé en quelque sorte et donc le système immunitaire l’est également.

Des problèmes financiers

Tout ce qui engendre des perceptions pour lesquelles nous ne voyons pas de bénéfices à long terme, risque d’engendrer un burn-out émotionnel. Des problèmes financiers peuvent par exemple affecter plus une personne qu’une autre.

Faites attention quand vous vous dites au quotidien : “je ne vais pas m’en sortir, comment je vais faire ?” De telles pensées peuvent vraiment vous mener au burn-out émotionnel surtout quand elles ne sont pas dans votre système de priorité intrinsèque.

Je me rappelle d’un client qui a eu du mal à gérer des investissements. Il est donc passé à deux doigts du burn-out émotionnel parce qu’il n’a pas entendu l’appel de la sirène. C’était très difficile à gérer puisqu’il n’a pas lu ou vu ce que nous appelons à l’Académie de la Haute Performance : “le prix à payer”.

Une vie professionnelle et privée mal équilibrée

Souvent, nous travaillons d’arrache-pied pour atteindre nos objectifs professionnels. Sauf que souvent, s’occuper de notre famille est plus important pour nous.

De même en sport, nous nous entraînons au quotidien pour être au top. Sauf que voir nos amis est plus important pour nous.

Il arrivera ainsi un moment où la vie va en quelque sorte nous ramener à l’équilibre. Elle créera des symptômes qui vont nous mener au burn-out émotionnel. Grâce à ce dernier, nous deviendrons moins actifs dans la vie professionnelle ou dans la vie sportive.

Voulez-vous en savoir plus sur l’atteinte des objectifs ou l’équilibre de la vie privée et professionnelle ? Consultez notre page coach personnel de confiance en soi.

Nous allons nous concentrer sur d’autres choses qui sont importantes pour nous, mais que nous ignorons jusqu’à présent.

Quels sont les premiers symptômes d’un burn-out ?

Les premiers symptômes d’un burn-out

  • Un épuisement physique et émotionnel
  • Une perte de motivation et d’intérêt pour la vie en général
  • Des pensées négatives
  • Des troubles du sommeil

  • Des difficultés à se concentrer
  • L’irritabilité et l’agressivité
  • Un sentiment de culpabilité et d’impuissance
  • Des troubles dépressifs

Un épuisement physique et émotionnel

Vous sentez que vous êtes fatigué alors que vous dormez bien la nuit ? Vous vous entraînez beaucoup et vos performances n’augmentent pas ? Ce sont déjà des symptômes probables d’un burn-out émotionnel ou du moins d’une fatigue émotionnelle qui commence à s’installer. Il y a quelque chose qui n’est plus naturel.

Une perte de motivation et d’intérêt pour la vie en général

Encore une fois, faites attention quand les signes du burn-out émotionnel comme les “il faut” et “je dois” apparaissent. Ils vont vous demander énormément d’énergie pour bouger votre corps.

Ce sont des symptômes qui vous disent que vous n’êtes plus aligné dans ce qui est réellement important pour vous.

Des pensées négatives

A l’Académie de la Haute Performance, nous parlons plutôt de pensées utiles ou inutiles. Ceux qui ont lu notre livre “L’identité gagnante” le savent déjà.

Lorsque les symptômes du burn-out émotionnel arrivent, nous commençons à avoir un langage négatif envers nous-mêmes.

Nous allons nous dire :

  • mais qui suis-je pour arriver à faire ça ;
  • mais je suis trop nul ;
  • ah mais je n’arrive pas à me motiver ;
  • les autres sont meilleurs que moi.

Nous sommes donc en quelque sorte en train de nous flageller. Ces pensées vont ainsi s’installer, ce qui encore une fois n’est pas naturel.

Lorsqu’un être humain est dans son système de priorité intrinsèque, tout devient facile pour lui. Il n’a pas ce discours négatif envers lui-même. Il a juste envie de faire mieux naturellement.

Des troubles du sommeil

Je me rappelle à l’époque en 2014 ou en 2015 quand j’étais étudiant. Je suivais des études, mais je n’en voyais pas le sens. Le sport, j’en faisais juste parce que c’est là où je me sentais le moins mauvais dans ma vie.

J’avais besoin de 30 minutes à 2 heures pour m’endormir. Je sentais que mon sommeil était loin d’être profond. La nuit, je me réveillais et le lendemain matin, j’avais l’impression de ne pas avoir dormi du tout. J’étais autant fatigué que la veille avant de m’être couché. C’étaient des signes que je m’approchais d’un burn-out émotionnel.

Des difficultés à se concentrer

Vous continuez à faire des tâches qui ne vous inspirent pas ? C’est normal d’avoir du mal à se concentrer.

Lorsque vous êtes vraiment présent sur ce qui est réellement important pour vous, la concentration vient naturellement.

L’irritabilité et l’agressivité

Un homme qui se fâche facilement à cause d'un burn-out

Vous avez du mal à gérer vos émotions et vous vous agacez pour pas grand-chose ? Vous devenez beaucoup plus sensible avec des envies de pleurer ? Et vous avez l’impression que vous allez craquer d’un moment à l’autre ? Vous avez l’impression d’avoir une épée de Damoclès sur votre tête et vous vous dites :

  • quand est-ce que ça va s’arrêter ?
  • je vais pas pouvoir forcer comme ça.

Ce sont aussi des symptômes du burn-out émotionnel.

Un sentiment de culpabilité et d’impuissance

Quand nous avons des responsabilités, nous pouvons nous sentir coupables. C’est le cas quand nous avons une famille ou des salariés. Nous pouvons nous sentir :

  • coupables de ne pas arriver à être productif ;
  • et être impuissant lorsque nous avons été solides pendant des années.

Nous avions par exemple une cliente qui se donnait énormément dans son travail. Du jour au lendemain après une grossesse, elle a eu cet effet du burn-out émotionnel. Elle s’est sentie impuissante.

Pourquoi ? Parce qu’elle n’était plus capable de mettre toute cette énergie qu’elle avait dans son activité professionnelle comme avant. C’est tout à fait normal puisque son système de priorité intrinsèque avait changé.

Des troubles dépressifs

Pour certaines personnes, la frontière entre le burn-out émotionnel et la dépression est vraiment fine. Cette dernière est juste le système qui dépressurise pour nous aider à nous recentrer sur ce qui est réellement important pour nous.

Carl Gustav Jung avait justement son avis là-dessus. Il disait que la dépression sert à plonger à l’intérieur de nous pour voir les zones d’ombre que nous n’avions pas vu afin de pouvoir nous recentrer sur ce qui est réellement important pour nous.

Le système dépressurise afin de nous permettre en quelque sorte un renouveau. Le burn-out émotionnel est là pour nous servir. Ce syndrome nous aide à nous recentrer sur ce qui est réellement important pour nous.

Rendez-vous à notre page consacrée aux symptômes de la fatigue émotionnelle si vous voulez en savoir plus.

Comment prévenir le burn-out émotionnel ?

Comment prévenir le burn-out émotionnel ?

  • Apprendre à bien gérer son stress
  • Savoir déléguer les tâches
  • S’accorder du temps pour soi

  • Savoir se fixer des limites
  • Trouver un bon équilibre entre vie privée et professionnelle
  • Prendre soin de sa santé physique et mentale

Apprendre à bien gérer son stress

Lisez “l’identité gagnante” ou même “préparation mentale gagnante” où il y a toute la méthode de dépolarisation. Rien que ces livres ont permis à des milliers de personnes de sortir du stress.

Nous avons remarqué que beaucoup de cas de mauvaise gestion du stress se terminent en quasi burn-out émotionnel. Souvent, vous stressez car :

  • vous vous laissez dépasser par vos émotions ;
  • vous continuez à faire quelque chose qui n’est pas si important pour vous.

Retrouvez les méthodes pour travailler sur les émotions ou le stress sur notre page dédiée à la préparation mentale en sport.

Vous persistez à ne pas prendre votre leadership ? Alors forcément, le système va dépressuriser pour vous aider à vous recentrer sur ce qui est important pour vous.

Savoir déléguer les tâches

Comme tout le monte, vous avez un système de priorité intrinsèque. Dans ce dernier, vous êtes naturellement inspiré.

Naturellement, vous avez envie de faire plus, naturellement vous vous autorégulez. Naturellement, vous savez vous dire : “non, stop, ce n’est plus pour moi”.

Plus vous vous autorisez à déléguer, plus vous allez vous centrer sur ce qui est réellement important pour vous. Alors déléguez ce qui n’est pas important pour vous au profit de ce qui l’est réellement.

S’accorder du temps pour soi

Le temps est une notion relative. Beaucoup de gens arrivent du jour au lendemain :

  • à se remettre dans ce qui était réellement important pour eux ;
  • et à sortir du burn-out émotionnel.
Prendre du temps pour soi n’est donc pas forcément aller faire des massages, aller au spa, se promener, etc. C’est plutôt penser à ce qui est réellement important pour soi et y consacrer son temps.

Attention, ce n’est pas non plus ne rien faire pour ne rien faire. Bien sûr, ça peut faire du bien, mais temporairement donc ça reste un pansement.

Creusez, creusez alors pour voir ce qui est réellement important pour vous afin de repasser à l’action dans cela. Vous allez voir que le burn-out émotionnel disparaîtra très vite si vous vous centrez sur ce qui est réellement important pour vous.

D’ailleurs à l’Académie, nous avons plusieurs fois eu de tels cas. Des gens, en très peu de temps se relancent :

  • soit dans le sport ;
  • soit dans leur travail.

Ils le font bien sûr sous une forme différente.

Savoir se fixer des limites

Une femme qui évite le burn-out en se fixant des limites

La limite que nous nous fixons va être facile à définir si nous sommes capables de sortir de la pression.

En guise d’exemple, nous avions une sportive qui justement se surentraînait pour pouvoir atteindre ses objectifs. Nous avons dépolarisé l’objectif par la dépolarisation du rêve. Ainsi, du jour au lendemain, elle ne s’entraînait plus qu’une fois par jour au lieu de deux. Elle avait pourtant des résultats qui étaient tout aussi bons.

A l’Académie de la Haute Performance, beaucoup de sportifs s’entraînent moins et ont pourtant de meilleurs résultats. Ils sont en effet libérés de cette pression du résultat. Pour eux, les limites vont donc se fixer toutes seules.

Trouver un bon équilibre entre vie privée et professionnelle

Encore une fois, cet équilibre dépend de vous. Il peut arriver que votre vie privée ne soit pas comme vous le voudriez. Vous allez donc compenser dans la vie professionnelle. Ce qui est très bien parce que ça va vous convenir. La zone professionnelle va être une zone de ressourcement pour gérer le privé.

De même dans votre vie professionnelle, il y aura peut-être des tâches qui vont être en dehors dans votre système de priorité intrinsèque. A ce moment, il sera important de passer du temps dans le privé ou dans le sport. Vous pourrez ainsi vous y ressourcer pour ensuite vous attaquer aux choses qui vous inspirent moins.

Encore une fois, trouver l’équilibre c’est d’être connecté de plus en plus à ce qui vous inspire. C’est aussi écouter votre corps ou votre intuition qui essaye constamment de vous guider. Vous allez ainsi pouvoir vous dire : “ok, là stop, j’arrête ici, je vais là parce que je sens que ça me donne de l’énergie.

Prendre soin de sa santé physique et mentale

Vous le savez sûrement déjà mais :

  • une bonne alimentation est indispensable pour avoir de l’énergie et rester en bonne santé ;
  • et une activité sportive régulière est vraiment bonne pour se sentir bien physiquement.

Lorsque nous nous sentons bien physiquement, et bien mentalement, ça peut être plus facile.

D’ailleurs, c’est également important de prendre soin de son mental. Nous avons vu à maintes reprises des sportifs qui sont au top physiquement, mais presque en dépression, mentalement.

C’est pourquoi il est vraiment important de prendre soin de son mental puisque c’est votre énergie, toutes vos pensées et vos émotions. Ce sont ces dernières qui vont entraîner le mouvement de votre corps.

Ainsi, plus vous serez frais mentalement, plus vous le serez également physiquement. C’est vraiment ce mix entre le corps et le mental qui va faire en sorte de vous garder bonne santé.

Cet article vous a été utile ? Alors, consultez notre page sur le burn out sportif pour encore plus d’informations.

Foire aux questions

Quelle durée pour sortir d’un burn-out émotionnel ?

La durée pour sortir d’un burn-out émotionnel dépend de la capacité de chacun à se reconnecter à son système de priorité intrinsèque. L’énergie revient rapidement dès que la personne se recentre sur ce qui est important pour elle.

Comment retrouver la forme après un burn-out émotionnel ?

Pour retrouver la forme après un burn-out émotionnel, il est important de se connecter ou se reconnecter à ce qui est important pour soi. Il s’agit donc pour une personne de revenir à son système de priorité intrinsèque pour trouver ce qui l’inspire.

Demandez-vous ce qui est réellement important pour vous aujourd’hui. Voyez comment vous occupez actuellement votre temps et faites des ajustements si besoin. Quand votre cerveau voit que vous êtes en train d’aller vers ce qui est important pour vous, l’énergie revient automatiquement.

Faites vous alors aider si vous sentez :

  • que vous avez une grosse pression ;
  • et que vous avez du mal à la gérer.

Trouvez un professionnel pour vous conseiller. Consultez notre page sur les tarifs d’un coach mental si besoin.

Que vous soyez sportif, entrepreneur, ou salarié, prenez un rendez-vous qui est offert avec un conseiller de l’Académie de Haute Performance. Pour cela, cliquez sur le bouton ci-après.

Nous pourrons déjà vous écouter puis vous aiguiller. Rien qu’en se sentant écouté, vous vous sentirez déjà mieux comme beaucoup de nos clients avant vous.

Par la suite, nous travaillerons plus en profondeur pour vous débarrasser des charges émotionnelles, de la pression et du stress. Ainsi, vous pourrez vous recentrer sur ce qui est réellement important pour nous.

Et sur ce, rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Références

https://sante.lefigaro.fr/fiches/burn-out/quest-ce-que-cest

https://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/1194398-burn-out-quels-sont-les-symptomes/

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=epuisement_professionnel_pm

https://www.francetvinfo.fr/sante/burn-out-les-douze-signes-qui-doivent-vous-alerter_572561.html

https://www.capital.fr/votre-carriere/burn-out-les-bons-reflexes-pour-prevenir-et-guerir-l-epuisement-professionnel-1091370

https://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2003/mag0103/ps_6327_burnout_travail.htm

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT