Mental de gagnant : comment le développer facilement ?

Nous avons là une question que les gens nous posent souvent à l’Académie de la Haute Performance. Pourquoi ? Parce que nous avons accompagné aujourd’hui plus d’une dizaine :

  • de champions du monde ;
  • de champions d’Europe ;
  • et plusieurs participants aux Jeux olympiques (dont 4 médaillés à l’heure actuelle).

Nous allons donc voir dans cet article : comment développent-ils ce mental de gagnant au quotidien ? Et au-delà même de ce dernier, nous allons revenir sur la définition que nous avons à l’Académie de la Haute Performance : l’état d’être.

L’état d’être est cette chose qui, peu importe les résultats extérieurs, ne peut nous être enlevée. Pourquoi ? Parce que nous avons l’état d’être d’un gagnant.

C’est quoi la force mentale ?

La force mentale est la capacité à se connecter à un de nos objectifs qui est vraiment inspirant pour nous. En fait, s’il n’y avait que ça sur terre à faire, nous le ferions. Même si nous avons des millions d’euros sur notre compte, nous continuerions de le faire.

Là, nous savons que notre force mentale va être optimum. La force mentale, c’est donc cette capacité à poursuivre son rêve, quoi qu’il en coûte et peu importe les obstacles extérieurs.

Nous en parlons justement plus en détails dans l’article sur la force mentale en sport.

Comment savoir si je suis fort mentalement ?

Tout le monde est déjà fort mentalement. C’est le premier point à prendre en compte. En revanche, tout le monde ne reconnaît pas qu’il est fort mentalement.

Et si c’est le cas, alors nous allons nous comparer aux autres. En le faisant, nous allons nous minimiser.

Plus nous essayons de vivre la vie de quelqu’un d’autre, moins nous allons être fort mentalement. Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas nous-mêmes.

Un être humain n’est naturellement fort mentalement que quand il est pleinement lui-même sans se minimiser et sans s’exagérer.

Comment se forger un mental de champion ?

Pour cela, vous pouvez lire l’article avoir un mental d’acier mais également suivre les conseils suivants.

Décomposer les objectifs

Avec tous les athlètes que nous accompagnons, nous allons décomposer les objectifs.

Au-delà d’un objectif à long terme, d’un objectif de performance plus spécifique ou d’un objectif à court terme, nous allons prendre par exemple une olympiade pour les sportifs de haut niveau qui sont en catégorie olympique et nous allons décomposer.

Nous allons ainsi dire par exemple à nos athlètes qui ont un objectif dans 4 ans aux JO : “Est-ce que l’objectif le plus important pour toi est la médaille aux Jeux olympiques ?

Ils répondront le plus souvent : “Bah oui”.

Après, en fonction de ça, nous allons tout décomposer jusqu’à finir à une année. Nous irons voir :

  • Quels sont les objectifs les plus importants pour toi cette année ?
  • Quelles sont les compétitions les plus importantes pour toi cette année ?

Nous allons donc les noter de 1 à 10 et en fonction de ça, nous allons voir :

  • les compétitions où nous serons au top du top quoi qu’il en coûte ;
  • et les autres compétitions où nous pouvons nous autoriser (si jamais nous sentons que nous ne sommes pas dedans) à faire une contre-performance.
Pourquoi ? Parce que nous savons que cette contre-performance va nourrir la réelle performance.

Par exemple, nous avions une athlète qui a participé aux Jeux olympiques de Tokyo et a eu une médaille d’argent. Elle s’était blessée au dos 2 ou 3 mois avant les Jeux olympiques et il y avait aussi les championnats d’Europe.

Nous lui avons demandé : “ok, est-ce que les championnats d’Europe sont réellement importants pour toi ?” Elle a dit : “non, c’est Tokyo le principal objectif”.

Elle s’est donc autorisée à ne pas pousser pour éviter de se blesser afin de se centrer sur l’objectif réellement important pour elle. Et donc, elle a performé à Tokyo.

Vous pouvez donc sacrifier le court terme, au profit du long terme, mais pas l’inverse.

Adopter de bonnes habitudes qui servent les objectifs

Une sportive avec un mental de gagnant qui a su adopter les bonnes habitudes pour atteindre ses objectifs

En effet, à l’Académie de la Haute Performance, nous demandons à tous nos athlètes de faire des routines matinales, c’est-à-dire de répéter :

  • je suis un champion et gagner est ma norme ;
  • c’est facile pour moi de gagner ;
  • c’est facile pour moi de voir grand.

Nous leur demandons d’avoir cette habitude mentale tous les matins, cette routine, cette petite visualisation qui va durer simplement 2 à 3 minutes. Cela leur permet de mettre leur corps en condition et de travailler leur identité.

Savoir gérer ses émotions

Il y a 2 types d’émotions : celles que nous allons appeler humaines et celles qui sont plus de l’être. Les émotions humaines sont horizontales. Elle sont ainsi conduites par la culpabilité, la peur, la tristesse, la frustration, la colère, l’impuissance, l’euphorie etc.

Celles qui sont plus liées à l’être sont des émotions de certitude, de confiance, de présence, d’inspiration, de gratitude, d’enthousiasme, etc.

Dès que nous sommes polarisés, nous avons ces émotions et ces boucles de mal-être :

  • j’ai la frustration ;
  • cette frustration amène de la colère ;
  • cette colère amène de la culpabilité ;
  • et la culpabilité me renvoie à l’impuissance.

La frustration, la colère, la culpabilité et l’impuissance reviennent en boucle et nous n’arrivons pas à gérer ça.

Ainsi, faire des collapses avec ce que nous voyons en Dépolarisation®, va nous permettre de vraiment accéder :

  • à ces émotions de l’être ;
  • à cet enthousiasme ;
  • et à ce fuel pour pouvoir être au taquet le jour J.

Arrêter les critiques internes

Vous vous critiquez souvent en vous disant : “Ah, je suis trop nul, je devrais faire autrement, il faudrait que je fasse autrement, je n’arrive à rien dans la vie” ? Ce sont des feedbacks pour vous dire :

  • que vous êtes en train de vous comparer aux autres ;
  • et que vous n’êtes pas en train de suivre ce qui est réellement important pour vous.
Dès que vous avez un “il faut, je dois”, c’est que vous n’êtes pas connecté à vous-même. Cela va vous empêcher de gagner.

En appliquant les techniques de Dépolarisation inversée®, vous pourrez récupérer votre pouvoir afin de justement rester concentré sur votre objectif.

Vous pourrez le faire sans vous critiquer en interne, mais vraiment en posant des questions qui soient bonnes pour votre évolution.

Chasser les pensées négatives ?

Un sportif avec une pensée positive et un autre sportif avec une pensée négative

Nous, à l’Académie de la Haute Performance, nous n’allons pas parler de pensées positives ou négatives. Nous allons plutôt parler de pensées utiles ou inutiles.

Pourquoi ? Parce que souvent, il y a des gens qui, à vouloir chasser des pensées négatives, vont parfois plus faire l’autruche. Ils vont se dire tout va bien, tout va bien, tout va bien, alors qu’en réalité, ça va mal.

Quand vous avez une pensée, posez-vous simplement la question : “est-ce que cette pensée est utile pour moi ou pas ?”

Et vous verrez qu’en faisant ça, vous allez faire le tri entre :

  • “ah non ce n’est pas utile de penser comme ça” ;
  • et “ah là c’est utile”.

Ainsi, petit à petit, vous allez pouvoir vous stabiliser.

Et en plus de ça, si vous avez l’occasion de faire le programme l’Identité Gagnante, vous verrez qu’en étant accompagné par un coach de notre équipe, ça va beaucoup plus vite.

Pourquoi ? Parce qu’il y a la Dépolarisation sportive® qui va amplifier ce phénomène naturel d’avoir des pensées qui sont utiles pour aller vers vos rêves et vos visions.

Ne pas rechercher la victoire à tout prix

Là, c’est encore un paradoxe à maîtriser c’est-à-dire qu’à la fois, j’ai envie de gagner et en même temps, je m’en fiche de gagner ou pas.

Lorsque nous accompagnons des sportifs de haut niveau, nous leur demandons : “est-ce que gagner est une cause ou un effet pour toi ?”

Ils vont dire : “ah oui, gagner c’est un effet, si je suis bon, je gagnerais”.

Ainsi, au lieu de nous concentrer sur l’extérieur, sur les faits, nous allons nous concentrer sur la cause. Et quelle est la cause qui va engendrer cet effet ? Et bien, c’est :

  • si je suis bon ;
  • si je suis excellent ;
  • et si je suis serein.

Et donc, durant le match, nous allons chercher à avoir cet état d’être. Nous allons essayer de trouver cette cause qui va augmenter les probabilités d’obtenir l’effet.

Cela ne veut pas dire que nous allons obtenir l’effet à tous les coups (qui est la victoire). En revanche, nous allons augmenter les probabilités.

Et en plus de ça, que nous gagnons ou perdons, à long terme, notre état d’être se sera développé. Une fois que nous l’avons développé, il s’entretient et continue de grandir.

Développer sa confiance

La confiance vient de “cum” qui signifie “avec” et de “fidence” qui est la “foi”. La foi, c’est croire en quelque chose sans avoir besoin de preuves.

Quand nous allons développer notre confiance en nous, notre confiance en la vie, nous allons savoir que nous ne sommes pas notre résultat. Nous sommes bien plus que ça.

Ainsi, peu importe le résultat, peu importe ce que les gens disent, nous nous centrons sur devenir meilleur. Pourquoi ? Parce que nous aimons devenir meilleur.

Plus un sportif va être libéré de l’espace mental et de tous les bruits extérieurs et plus il va se sentir libre et léger vers sa compétition. Naturellement, cela va augmenter les probabilités de pouvoir dépasser ses limites et faire de bonnes performances.

Là encore, j’ai reçu tout à l’heure un texto d’une athlète qui prépare des championnats de France dans 2 semaines. Elle m’a dit : “Wouah, c’est top je me sens vraiment confiante, je me sens vraiment en forme, je me sens vraiment pleine d’énergie pour cette compétition”.

Comment se forger un mental de champion ?

  • Décomposer les objectifs
  • Adopter des habitudes qui servent vos objectifs
  • Savoir gérer ses émotions
  • Arrêter les critiques internes

  • Chasser les pensées inutiles
  • Ne pas rechercher la victoire à tout prix
  • Développer sa confiance

Pour encore plus de conseils, découvre également la page se forger un mental de champion.

Et voici, nous touchons à la fin de cet article !

Pour élargir encore plus tes connaissances à propos du mental de gagnant, tu peux également lire l’article sur le dépassement de soi en sport.

Maintenant si tu veux :

  • Te libérer définitivement de la peur d’échouer
  • Gagner en confiance et sérénité
  • Battre tes records personnels

Alors je t’invite à cliquer ici pour réserver un créneau avec l’un des coachs en Dépolarisation de l’Académie afin qu’on puisse réaliser avec toi un bilan entièrement personnalisé et gratuit.

Ce bilan te permettra de gagner en clarté et de bénéficier d’un plan d’action précis adapté à TA personne et TES besoins.

Et rappelle-toi :

L’important n’est pas ce que tu fais mais qui tu deviens

Avec inspiration,

Références

https://dsef.org/7-steps-to-create-a-winning-mindset/

https://www.coaching-online.org/winning-mentality/

https://www.forbes.com/sites/forbescoachescouncil/2017/09/22/five-ways-to-develop-a-winning-mindset/

A l'Académie De La Haute Performance, nous aidons les sportifs et entrepreneurs à être serein et confiant dans le milieu compétitif et battre leur record personnel grâce à la Dépolarisation

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

1er chapitre du livre L'identité Gagnante OFFERT

Obtenez GRATUITEMENT le 1er chapitre  de L’identité gagnante maintenant >>