Mental du sportif – Comment l'intégrer dans votre entraînement ?
Le mental du sportif

Mental du sportif – Comment intégrer une préparation mentale dans l’entraînement ?

Je m’entraînais dur tous les jours, j’étais au top techniquement, tactiquement, physiquement et pourtant…je n’avais pas les résultats que je voulais. Le jour de la finale, je sentais ce blocage en moi, je n’y croyais pas vraiment alors qu’objectivement, je pouvais gagner. J’ai donc essayé de me former à tout ce que je pouvais pour comprendre comment marchait le mental du sportif.

Jusqu’à ce que j’aie ce déclic qui m’a permis aujourd’hui de libérer plus de 250 sportifs de leurs blocages.

Je vais donc vous donner dans cet article 4 clés pour passer un cap mentalement.

Discernez l’émotionnel du rationnel

Avant d’aller plus loin, il est important de comprendre que tout le monde n’a pas besoin de préparation mentale dans le sport.

Un sportif qui est vraiment aligné dans son système de valeurs et qui a tout dépolarisé n’a plus besoin de préparateur mental sportif pour moi.

Beaucoup de champions n’ont jamais fait de préparation mentale et performent très bien.

En revanche, il peut arriver pour certains de ressentir un plafond de verre.

À ce moment-là, la préparation mentale avant compétition peut être importante.

Mais comment intégrer cela ?

Prenez un cahier.

Pourquoi ?

Car le cahier va vous permettre de discerner l’émotionnel du rationnel.

L’émotionnel c’est quand vous vous dites : « je suis trop nul, je n’y arrive pas »

Tandis que le rationnel va se demander : « où, spécifiquement, est-ce que c’est important que je m’améliore ? » 

Regardez au niveau physique, technique, tactique, mental et voyez où ça pêche vraiment.

Être rationnel va vous permettre d’être spécifique pour vous mettre dans une dynamique d’amélioration continue sans vous juger.

C’est la 1e étape.

Identifiez vos priorités pour performer

deux judokas combattent

Ensuite, voyez ce qui est réellement important pour vous.

Pas pour votre famille, votre entraîneur, votre conjoint mais pour vous.

Cela va vous permettre de faire émerger vos valeurs et ce dont vous avez besoin pour être bien dans votre tête et performer.

Ensuite, prenez votre planning et analysez :

  • Quels facteurs font que vous avez été en performance ? 
  • Quelles sont vos stratégies de réussite ? D’échec ?
  • Qu’est ce qui fait que vous avez performé ?


Par exemple avec un sportif de niveau olympique on a vu qu’il performait mieux après les jours de repos que lorsqu’il enchaînait un mois sans se reposer.

Mais dans son planning, il n’avait prévu que 2 jours de repos en 6 mois car il était dans ce dogme de « il faut s’entraîner dur ».

Donc, cet exercice mental lui a permis de prendre conscience que c’était contre-productif pour lui de trop s’entraîner.

Car sa technique et son physique étaient au point mais son mental n’était pas libéré.

On a donc mis en place des jours de « repos » où il faisait du vélo (qui n’était pas son sport) car ça lui permettait de décompresser et respirer. 

Ensuite, il revenait naturellement dans son sport avec l’envie de performer et l’endurance psychologique pour tenir en compétition.

Mental du sportif : Regardez en vous-même

sportif se regarde dans le miroir

Il est important de vérifier en vous-même, quand vous allez vous entraîner, si vous y allez parce que vous avez peur de ne pas être à la hauteur ou parce que vous êtes content d’aller vous entraîner.

Bien entendu, il y a des moments où vous allez vous entraîner car il faut payer le prix.

Mais parfois, on peut sentir quand l’entraînement ne sera pas utile car on est trop fatigué.

Et pourtant, on y va quand même pour se donner bonne conscience.

En effet, il vaut souvent mieux être prêt à 100% mentalement et 90% physiquement que l’inverse.

Pourquoi ?

Car c’est toujours la tête qui va entraîner le corps.

Donc plus la tête va être libérée, plus ça va être simple de pousser en compétition.

Rassurez-vous, ce n’est pas parce que vous ratez un entraînement que vous allez être mal dans votre peau !

Cela me rappelle quand j’ai accompagné Michel Conte au titre de champion du monde de judo.

Il m’a dit qu’il s’était moins entraîné avant la compétition que les autres années où il avait pourtant perdu à chaque fois en finale.

Pourquoi ?

Parce qu’il avait confiance en ses capacités cette fois-ci.

Donc est-ce que vous allez vous entraîner par peur de ne pas être à la hauteur ou parce que vous avez réellement envie ?

Mental du sportif : L’importance du repos et de la Dépolarisation

Comme je l’ai dit plus haut, c’est le haut qui commande le bas.

Vous aurez beau être au top physiquement, techniquement, tactiquement, si votre tête n’est pas libérée, que vous n’êtes pas prêt à tout donner et faire le kilomètre supplémentaire. Vous allez vous épuiser.

Donc, pour intégrer cette préparation mentale dans votre sport, prenez votre cahier et regardez tous les facteurs qui font que vous performez.

Puis regardez où spécifiquement vous avez envie de vous améliorer maintenant.

Demandez-vous ensuite comment vous pouvez implémenter cela concrètement.

Ce qui fait que nos performers n’ont plus besoin de préparation mentale après 3 mois dans le programme High Performer Academy c’est de faire le point sur leurs polarités.

Notez dans votre cahier :

Est-ce qu’il y a des gens arrogants, égoïstes ou méchants qui vous énervent ? 

Si c’est le cas, vous allez ressentir un plafond de verre car vous aurez besoin de développer ces identités pour passer à un autre niveau.

Tant que vous n’aurez pas résolu ça, vous aurez beau faire toutes les méthodes de préparation qui existent, vous n’aurez pas le résultat.

Ensuite, une fois que vous avez dépolarisé vos perceptions, vous pouvez passer aux outils plus classiques comme la visualisation, la méditation, la respiration, les incantations…

Et voir ce qui marche le mieux pour vous afin d’aller chercher des millimètres supplémentaires et devenir encore meilleur.

Pour résumer améliorer votre mental passe par :

  1. Discerner l’émotionnel du rationnel grâce à votre cahier
  2. Identifier vos facteurs de performance
  3. Aller vous entraîner par envie et non par peur de ne pas être à la hauteur
  4. Reposez-vous et Dépolarisez-vous !

Voici ma question pour vous aujourd’hui : 

Quand, où et comment allez-vous passer à l’action pour vous améliorer ?

Si vous êtes prêt à aller plus loin grâce à la Dépolarisation®, profitez de votre entretien offert ici.

On fera un diagnostic d’où vous en êtes aujourd’hui, où vous voulez aller, ce qui vous empêche d’y arriver pour l’instant et comment exploser vos blocages pour y arriver !

Ensuite, nous verrons ensemble si vous pouvez faire partie des sportifs qu’on peut aider grâce à la Dépolarisation®.

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance 

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT