L'impact de l’hypnose dans la préparation mentale sportive
L’hypnose dans la préparation mentale sportive

L’impact de l’hypnose dans la préparation mentale sportive

Quel est le rapport entre hypnose et pratique sportive ? Il vous est certainement déjà arrivé de ressentir que malgré toute la bonne volonté du monde, vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs, que peu importe le nombre d’heures passées à l’entraînement, c’est toujours la même chose, dès que vous arrivez dans cette situation, vous obtenez les mêmes résultats indésirables, encore et encore… 

C’est comme s’il y avait ce petit démon sur votre épaule, toujours prêt à saboter vos efforts à la moindre occasion. Peut-être avez-vous donc déjà envisagé l’hypnose dans votre préparation mentale  pour répondre à ces problèmes qui reviennent en boucle, qui vous empêchent d’exprimer votre plein potentiel et tout simplement prendre du plaisir dans votre sport !

Alors, quand est-ce que l’hypnose dans la préparation mentale sportive peut être efficace ?

Auto-hypnose et sport

Vous avez certainement déjà dû entendre parler de l’hypnose, cet état de conscience élargi. 

Une technique que certains associent à la magie et au spectacle, tandis que d’autres la perçoivent davantage comme une méthode dangereuse. 

J’aime particulièrement ce sujet car je suis moi-même issu de l’hypnose et j’ai d’abord été formé en hypnose.

 J’ai plus de 1000 heures de formation en hypnose et j’ai été tuteur des élèves de l’école centrale de l’hypnose pendant trois années d’affilée avant d’arriver sur le concept de la dépolarisation avec laquelle je travaille essentiellement aujourd’hui.

En réalité, l’hypnose est un état naturel que tout le monde connaît.

Il vous est peut être déjà arrivé d’être en voiture, arrêté à un feu rouge et lorsque le feu passe au vert, vos yeux sont encore absorbés par un point fixe, vos pensées sont ailleurs et l’espace de quelques secondes vous avez perdu la notion du temps. Si oui, vous avez alors fait l’expérience de l’auto-hypnose.

L’hypnose peut se définir comme un état élargi de conscience qui permet une grande ouverture sur le changement. Elle amène le conscient et l’inconscient à travailler ensemble au lieu de se combattre. L’hémisphère droit et l’hémisphère gauche se synchronisent, vous êtes dans le « flow » et les choses se font de manière naturelle. 

L’hypnose, la sophrologie et la méditation sont juste des termes différents pour parler de la même chose. Pour l’hypnose on parlera d’auto-hypnose, en sophrologie on appelle ça la sophro-zone et pour la méditation on parlera alors de pleine conscience. Ces trois méthodes induisent le même état, les mêmes ondes alpha qui signifient que vous êtes pleinement dans le moment présent. 

méditation préparation mentale sportive

Tout le monde est sensible à l’hypnose, c’est au thérapeute de trouver à quel style correspond le patient en face de lui. L’inconvénient est que beaucoup de gens se limitent à une méthode comme l’hypnose Ericksonienne, l’EFT ou encore l’EMDR alors qu’il existe plein de techniques.

Chaque type d’hypnose correspond à un style de personne mais ne convient pas forcément à tout le monde.

Hypnose et performance sportive : Comment utiliser l’auto-hypnose ?

Si vous souhaitez induire chez vous-même un état hypnotique, l’important est de :

  • Apprendre à respirer (par le ventre et non pas par le haut du corps)
  • Lâcher prise 
  • Se fixer un objectif 
  • Aller vers cet objectif en utilisant la technique de la vision périphérique 

La technique de la vision périphérique consiste à fixer un point puis porter son attention :

  • à droite
  • à gauche
  • en haut
  • en bas

Ensuite, sans lâcher votre point, amener votre attention sur :

  • la droite et la gauche simultanément 
  • en haut et en bas simultanément 

Enfin, toujours en fixant votre point, prenez conscience de la droite, la gauche, le haut et le bas en même temps.

L’hypnose est un super outil puisqu’il permet avant tout d’aider à progresser et d’aller beaucoup plus loin dans le travail mental.

En revanche, lorsqu’elle est utilisée directement sur un problème spécifique (une situation dans votre sport par exemple) elle agit comme un pansement sur une plaie.

L’hypnose appliquée au sportif traite souvent l’effet plutôt que la cause. Le problème est que très souvent, le praticien va avoir tendance à faire directement de l’hypnose en situation sportive et dans ce cas là, le principal n’est pas réglé. 

Pour les sportifs ayant un blocage spécifique, il s’agit très souvent d’un problème d’identité. Il y a souvent quelque chose à régler à l’intérieur de vous avant d’accéder au niveau supérieur.

Notre slogan est « L’important n’est pas ce qu’on fait mais qui on devient » car il y a souvent une partie de vous qu’il est nécessaire d’apprendre à aimer et accepter afin de libérer votre plein potentiel.

L’hypnose oui, mais une fois que vous êtes dépolarisé

hypnose dans le sport

Pour résoudre le problème de manière profonde et durable, cherchez tout d’abord à voir si vous n’êtes pas polarisé. 

Demandez-vous : Est-ce qu’il y a des gens arrogants que je juge ? Est-ce qu’il y a des gens égoïstes que je juge ? Des gens méchants que je juge ? Ou au contraire, des gens qui m’impressionnent ? 

Soit vous vous exagérez, soit vous vous minimisez, mais dans les deux cas vous n’êtes pas libre d’être vous-même.

Lorsque vous jugez quelque chose à l’extérieur de vous, vous vous empêchez d’exprimer librement ce trait de caractère.

Cela correspond à de l’énergie réprimée à l’intérieur de vous et cette même énergie n’est pas donc pas exprimée comme vous en avez envie.

Vous ne pouvez devenir vous-même qu’au degré où vous voyez chaque personne à l’extérieur de vous comme vous-même.

Dans le même ordre idée, chaque chose que vous admirez à l’extérieur de vous, vous ne pouvez pas totalement l’intégrer puisque vous la mettez sur un piédestal. Vous ne pouvez voir à l’extérieur de vous que ce que vous avez en vous. 

Lorsque vous émettez un jugement, c’est que vous n’avez pas complètement intégré ce trait de caractère en vous.

Si j’ai de la fierté par exemple, je vais regarder les gens de haut, me sentir supérieur et à ce moment-là je ne suis plus en train d’aimer les gens, je ne suis plus en train de me remettre en question donc j’arrête de grandir et d’évoluer.

Et si je ne me recentre pas, si je ne reviens pas sur qui je suis (sans m’exagérer, sans me minimiser, en étant juste moi-même) en me posant les bonnes questions, la vie s’en chargera pour moi 🙂

On devient nous même au degré où on voit chacun à l’extérieur de nous comme nous même. C’est seulement à partir de ce moment-là que vous pouvez exprimer votre pleine puissance.

Il y a le monde des effets qui est visible et le monde des causes qui est invisible : vos pensées, vos émotions et les bagages de votre passé représentent les causes invisibles.

La base de la base à comprendre c’est que lorsque je demande à une personne (ou à moi-même) de changer ses comportements, alors je travaille sur le faire, et donc sur le visible en oubliant qu’au-dessus, il y a une partie invisible qui me dirige.

Nous sommes des êtres humains et non pas des faire-humains ! ☺ 

Tout ce qui est visible à une cause invisible.

La dépolarisation va donc venir agir sur toute cette partie invisible de l’iceberg, votre identité et par conséquent vos croyances, afin de vous libérer de vos schémas de pensée habituels.

Une fois qu’on a bien fait le ménage et que vous êtes un être humain libéré, vous allez récupérer l’énergie auparavant bloquée dans votre subconscient et là on va pouvoir venir mettre de l’auto-hypnose.

Aujourd’hui, de nombreux sportifs performent très bien sans hypnose, elle peut seulement venir vous faire gratter un millimètre, si vous avez besoin d’un outil spécifique, à un moment spécifique.

Pour finir, je dirais que c’est un outil adapté lorsqu’il s’agit d’optimiser la performance, d’aller chercher le 1% qu’il vous manque.

Si vous avez un problème qui revient en boucle, il est nécessaire d’aller voir à la racine de celui-ci afin de reprogrammer votre subconscient et pour ça, la dépolarisation est l’outil idéal.

La dépolarisation va vous permettre de revenir sur votre axe, soit là où vous êtes le plus inspiré et inspirant. Vous n’aurez plus besoin de motivation puisque l’énergie viendra de l’intérieur de vous.

Chaque émotion négative stockée dans votre subconscient occupe de l’espace et du temps et cet espace-temps là n’est pas mis au profit de vos projets. 

Chaque challenge que vous n’avez pas dépassé va créer des révolutions (quand vous rencontrez toujours le même style de personne ou vivez toujours le même type de situation par exemple). Alors qu’avec la dépolarisation, on va venir casser ces schémas pour revenir dans une dynamique d’évolution.

Vous remercierez les challenges que vous avez eu dans votre vie et toutes les expériences que vous perceviez comme négatives car vous vous rendrez compte de tout ce que cela vous a apporté.

Vous ne serez plus motivé par l’évitement de la douleur et la recherche de plaisir.

La dépolarisation vous permettra :

  • d’être inspiré par votre vision
  • connecté à votre mission 
  • d’éliminer la peur d’échouer
  • de devenir la personne que vous voulez être

Vous serez capable de rester concentré sur qui vous devenez sur le long terme et sortir de la vision court-terme : « gagner/perdre ».

Si vous voulez passer à un tout autre niveau grâce à la dépolarisation cliquez sur ce lien et réservez votre entretien offert.

Voilà pour cet article. Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez !

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

2 réflexions sur “L’impact de l’hypnose dans la préparation mentale sportive”

  1. Merci Pierre,

    Je suis un peu au calme suite au suivi de Victor Pérez la semaine dernière à Austin avec son comportement pas assez élaboré en demi-finale et complément, mais excellent 4ème mondial meilleur classement de sa vie à 28 ans (29ème mondial ce matin). Dimanche nouvel engagement de Jordan Spieth qui semble soigné depuis 2 ans . Je verrai les deux cette semaine et comparerai avec le comportement des plus anciens à Augusta.
    Je viens d’acheter ton livre, j’en suis content, j’aime bien ce que tu racontes. Est-il possible de dire à l’ABS et l’Altus de Vaudreuil , enfin école progrès de formation en France pour les golfeurs de demain qu’ils pourraient faire appel à toi pour les jeunes (15) qui y sont? Pascal Grizot à qui j’ai écrit devrait aussi agrandir le domaine trop petit pour les coaches de golf actuels en France.
    Prends soin de toi. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT