Une dirigeante d'entreprise en burn-out

Burn-out : faut il démissionner absolument ou pas ?

Vous êtes au bord du burn-out professionnel et vous envisagez sérieusement de démissionner ? Il est important de prendre le temps de bien réfléchir avant de prendre une décision.

Certes, cet épuisement physique, émotionnel et mental peut affecter votre vie professionnelle et personnelle. Cependant, il existe bien d’autres choix possibles et la démission est le plus souvent en dernier recours.

Comprendre ce mal est vraiment essentiel. Via cet article, vous allez donc découvrir le burn-out professionnel afin de prendre la bonne décision.

Comprendre le burn-out avant de prendre une décision

Avant de prendre une décision, il est déjà important de comprendre les signes du burn-out. Pour cela, vous aurez besoin :

  • d’examiner ses causes profondes ;
  • de le distinguer du stress ordinaire.

Les signes et symptômes du burn-out

Les signes du burn-out sont faciles à reconnaître. Dans un premier temps, vous allez :

  • vous sentir épuisé ;
  • vous percevoir inefficient ou inefficace ;
  • perdre votre motivation.

Vous pouvez aussi avoir des symptômes physiques et émotionnels comme l’anxiété de fond ou la peur d’échouer.

Faites également attention aux “il faut”, “je dois”. Lorsqu’ils arrivent en boucle, il s’agit souvent de symptômes que vous allez être victime d’un burn-out. Ils vous indiquent que vous commencez à ne plus vous écouter.

Votre corps commence à avoir du mal à passer à l’action ? Vous commencez à procrastiner ? Sachez qu’il y a peut-être des erreurs dans vos choix de vie. Ces signes vous indiquent que vous allez faire un burn-out professionnel.

Les causes profondes du burn-out professionnel

Une personne en burn-out professionnel

Beaucoup pensent que les causes profondes du burn-out sont :

  • la charge de travail excessive ;
  • les attentes professionnelles irréalistes, etc.

En vérité, la priorité est de comprendre comment sortir du Triangle de Karpman :

  • victime ;
  • persécuteur ;
  • sauveur.
Sachez que l’une des premières causes profondes du burn-out est de ne pas s’écouter. Beaucoup sacrifient ce qui est important pour eux pour répondre à une attente extérieure infondée.

Certains sportifs croient par exemple qu’atteindre leur objectif les rendra heureux. Pour d’autres, ce sera un besoin de reconnaissance ou de se sentir fort.

Faites donc attention à tout ce que vous faites et qui vous éloigne de qui vous êtes. Vous vous exposez sérieusement à un risque de burn-out.

Différence entre stress et burn-out

Une femme en burn-out dans son milieu de travail

La différence entre le stress et le burn-out est plutôt simple. Le premier est un instrument de mesure pour voir à quel point vous avez la pression. Le stress est bon en sport puisqu’il va permettre la performance. Sachez que ce n’est pas le stress qui est mauvais, mais le sur-stress.

Il en existe d’ailleurs deux types : le bon et le mauvais. Le stress devient néfaste quand il risque d’entraîner un burn-out. Ce dernier se traduit comme un état d’épuisement :

  • mental ;
  • physique ;
  • psychique.

Il s’agit du fait d’aller au-delà de ses limites et de se brûler. D’où l’importance de vous écouter :

  • lorsque vous avez un discours négatif envers vous-même ;
  • quand vous vous trouvez nul, etc.

Sachez qu’à ce moment, vous commencez à vous désaligner. Le risque qu’un burn-out arrive devient alors élevé.

Il est donc vraiment important de surveiller les signes annonciateurs d’un burn-out. N’attendez pas d’être touché pour réagir.

Comme vous le verrez dans la section suivante, un burn-out pourrait affecter tous les aspects de votre vie.

Les conséquences du burn-out sur la vie professionnelle et personnelle

Les conséquences du burn-out sur votre vie professionnelle et personnelle peuvent être physiques et mentales. Il peut aussi avoir des répercussions sur votre productivité et vos relations.

Impact sur la santé physique et mentale

Un homme fatigué à cause d'un burn-out

Beaucoup considèrent le burn-out comme une maladie professionnelle. Lorsque vous en souffrez, vous allez très souvent :

  • vous sentir épuisé ;
  • manquer d’énergie ;
  • être inefficient ou inefficace ;
  • manquer d’enthousiasme.

Vous aurez aussi l’impression de souffrir d’entropie et d’autres maladies à long terme. Vos chances de finir en dépression sont également plus élevées. Comprendre ces symptômes-là est donc crucial pour se remettre d’un burn-out.

Effets sur la productivité et les relations au travail

Le burn-out peut aussi vous empêcher d’être productif. En effet, vous allez commencer à chercher de la motivation. Vous vous dîtes :

  • “je dois faire ça” ;
  • “il faut que je fasse ça”.

Vous finissez alors par en faire trop, au point finir en overdose. Vous êtes ainsi incapable d’avancer.

Exemple :

Prenons un sportif qui adore son sport. À force de vouloir absolument atteindre son objectif, il va se retrouver incapable de s’entraîner efficacement. Même s’il continue de s’entraîner, ses performances vont décroître.

Pourquoi ? Parce que tous ces symptômes nous incitent à :

  • nous recentrer sur ce qui est important pour nous ;
  • lâcher prise sur le résultat ;
  • nous reconnecter à notre authenticité.

Conséquences sur la vie personnelle et sociale

Une femme seule à cause de son burn-out

Lorsque vous êtes en burn-out, votre corps a juste envie de se reposer pour récupérer. Il sera donc difficile d’avoir de l’énergie pour faire autre chose.

Parfois, vous allez finir par être socialement isolé à cause du burn-out. En effet, il peut vous pousser à être désagréable avec vos proches. Vos relations familiales et amicales vont se dégrader, car vous manquez d’énergie pour les entretenir.

Avec un burn-out, vous n’avez plus envie de rien. Vous allez parfois vous sentir coupable, car vous êtes incapable de retrouver cette énergie.

Il est alors important de vous reconnecter sur ce qui est réellement important pour vous. Sans cela, il est impossible de maintenir cet équilibre de vie entre la privée et la professionnelle.

Un burn-out est donc vraiment à prendre à sérieux au vu des conséquences que nous venons de voir. Il est réellement important de prendre rapidement des mesures. Faites-vous aider parce qu’il est rarement possible de s’en sortir seul.

Certaines personnes décident même parfois de démissionner pour se donner le temps nécessaire de récupérer. Il existe pourtant d’autres alternatives au lieu de ce choix un peu trop radical.

Explorer les alternatives à la démission

Nous allons explorer ici des alternatives à la démission pour se remettre d’un burn-out.

Possibilités d’aménagement du poste actuel

Une personne en train de changer de poste à cause d'un burn-out

L’une des possibilités est de voir si vous en tant qu’entrepreneur ou dirigeant, êtes ouvert à un reclassement. Cela veut dire un changement de poste.

Votre burn-out peut survenir pour deux raisons. La première est que le travail vous plaisait, mais vous ne vous êtes pas senti honoré. Vous avez donc continué pour les mauvaises raisons :

  • atteindre les objectifs ;
  • faire plaisir au patron ;
  • avoir peur de perdre votre job, etc.

Ainsi, vous vous êtes sacrifié pour répondre à une exigence extérieure. Vous n’étiez pas assez honoré parce que vous trouviez que vous étiez sous-payé en retour.

La seconde raison est que le poste ne vous correspondait pas. Vous avez par exemple pris ce poste :

  • pour des raisons d’aides alimentaires ;
  • parce que vous vous croyez incapable de faire autre chose.

Forcément, le poste ne vous correspond pas. Vous le détestez, ainsi que les tâches de travail à faire.

Un être humain est fait pour aimer ce qu’il fait et faire ce qu’il aime.

À ce moment, il est important de prendre son leadership pour :

  • faire ce que vous avez réellement envie de faire ;
  • s’attaquer à ce que vous aimez tout en essayant de se fixer des limites.

La recherche de soutien professionnel et les dispositifs d’aide

Il est important de pouvoir dialoguer avec l’employeur pour trouver du soutien. Dans notre société actuelle, les gens cherchent à être soutenus. Cependant, un soutien n’apporte pas forcément de solutions.

L’important est donc d’être soutenu et challengé au même degré pour pouvoir évoluer. Pour cela, il est crucial d’éviter :

  • de se positionner en victime (où l’employeur est un persécuteur) ;
  • de chercher un sauveur.

Dès que vous rentrez dans le triangle de Karpman, vous perdez votre pouvoir. Il est alors important d’oser demander à votre employeur : “Comment est-ce que je peux réorienter mon travail ?”. Dans les cas extrêmes, vous pouvez saisir le conseil de prud’hommes pour vous aider.

L’importance de la prise de recul et du repos

Une femme qui essaye de prendre du recul après un burn-out

Le repos et les congés payés pour se reposer ne sont pas la meilleure solution au burn-out. En revanche, se reposer peut vraiment faire du bien. Coupez pendant 15 jours, trois semaines, un mois même, et écoutez votre corps.

Vous prenez une pause d’arrêt maladie et arrêtez de penser au travail ? Votre corps va naturellement avoir envie de se remettre à ce qui est important pour vous. Écoutez cette petite voix intérieure et suivez ce qui compte réellement pour vous. Prenez votre leadership pour vous orienter sans peur vers ce qui est important pour vous.

Pour cela, vous aurez besoin de sortir de tous les dogmes sociaux :

  • “je vais pas y arriver” ;
  • “je suis pas assez bon” ;
  • “je suis peut-être trop nul pour faire autre chose”.

À la place, écoutez votre cœur pour pouvoir vous reconnecter à ce qui est réellement important pour vous. Le repos est donc efficient si et seulement si, il est construit pour se remettre en question. Ainsi, vous pourrez vous attaquer de nouveau à tout ce qui vous inspire vraiment. Évitez de vous reposer pour revenir vers l’activité qui a causé votre burn-out.

Toutes les options vues précédemment sont des alternatives efficaces à la démission. Cependant, avec nos sportifs et nos chefs d’entreprise, nous utilisons la dépolarisation. Cette méthode est rapide et efficace pour se débarrasser définitivement du burn-out. Elle vous apprend à développer rapidement votre identité de gagnant et votre leadership.

Vous préférez tout de même démissionner pour revenir plus fort et plus confiant ? Découvrons le meilleur moment pour le faire.

Quand et comment démissionner à cause d’un burn-out ?

Nous allons déterminer le moment opportun pour quitter son travail en cas de burn-out. Vous allez aussi découvrir des conseils pratiques pour négocier votre départ de manière conventionnelle.

Évaluer le bon moment pour démissionner

Une femme qui vient de démissionner à cause d'un burn-out

Si vous souhaitez démissionner, commencez par évaluer les bénéfices et les inconvénients de le faire. Soyez conscient du prix que vous aurez à payer. Parfois, les gens cherchent à fuir quelque chose et le font dans l’ingratitude. Le problème est que le prix à payer peut très vite arriver.

Envisagez donc une stratégie à long terme. Demandez-vous : Que désirez-vous créer ? En fonction de cela, regardez les choses sur un an, deux ans, trois ans.

Déterminez également : quelles seront vos différentes pertes financières ? Allez voir votre employeur pour négocier votre départ. Puis, mettez en place une vraie stratégie de départ pour pouvoir vous réorienter.

Quitter son job sans avoir rien prévu après est une mauvaise idée. Au début, vous allez peut-être vous reposer. Cependant, les peurs peuvent vite revenir.

Il est donc important de se faire accompagner. Ainsi, vous pourrez mettre en place la meilleure stratégie pour votre négociation de départ. Vous aurez aussi plus de facilité pour vous réorienter.

Les démarches à suivre pour une démission réfléchie

Une personne qui souhaite partir après un burn-out dispose de plusieurs possibilités. Cependant, la procédure idéale est sans aucun doute de dépolariser. Commencez par vous dépolariser de votre employeur et du burn-out. Ayez de la gratitude pour tout ce qui vous est arrivé.

Cela peut être difficile, mais éprouver de la gratitude à ce moment est crucial. Ainsi, vous pouvez retirer toute la valeur de l’événement. Sans cela, vous risquez d’attirer les mêmes personnes, situations, circonstances en boucle. En effet, aucune leçon ne sera apprise.

Faire des dépolarisations permet de ressentir cette gratitude. Vous pouvez par la suite :

  • faire votre deuil et passer à autre chose ;
  • vous attaquer à d’autres challenges qui vous inspirent réellement.

Reconstruction professionnelle après un burn-out

Une homme qui essaye de se reconstruire après un burn-out

Pour vous reconstruire professionnellement après un burn-out, commencez par prendre votre leadership. Sortez du triangle de Karpman : victime, persécuteur et sauveur.

Prenez aussi vos responsabilités en reconnaissant votre faute dans votre burn-out. À un moment donné, vous n’avez pas posé vos limites. Vous ne vous êtes pas attaqué à des challenges qui vous ont inspiré. Ainsi, vous avez perdu votre leadership. Tout cela vous a tout simplement poussé à ce burn-out.

Celui-ci est un signe qu’il est important de reprendre votre leadership. Vous pouvez ainsi vous recentrer sur ce qui est réellement important pour vous.

Quand vous voulez vous reconstruire, la première étape est déjà de reconnaître votre part de responsabilité. Il ne s’agit pas de culpabiliser, mais chercher à mieux évoluer. Ensuite, vous pouvez prendre un coaching professionnel pour :

  • déterminer et faire un bilan de compétences ;
  • avoir des conseils pour gérer votre démission ;
  • vous aider dans votre reconversion professionnelle vers des choses importantes pour vous.
Avec la dépolarisation, vous saurez s’il est nécessaire de démissionner ou non. En général, nous vous aidons à vous libérer de vos blocages pour mieux performer. Vous apprenez à prendre votre leadership. Cela est très important pour vous reconstruire professionnellement après un burn-out.

Foire aux questions

Le burn-out peut-il être considéré comme un motif légitime de démission ?

Un burn-out peut être légalement considéré comme un manquement de l’employeur à son obligation de sécurité. Il peut être dû à une surexploitation ou à un mauvais environnement de travail. Dans ce cas, il est possible de négocier avec son employeur, la résiliation ou rupture du contrat de travail.

Quelles sont les conséquences d’une démission liée au burn-out sur mon droit aux allocations chômage ?

Une démission liée au burn-out ne permet pas de percevoir d’allocations chômage ou une indemnité de licenciement. En effet, Pôle Emploi ne considère pas cette raison comme légitime pour bénéficier d’un tel avantage. Il est donc impossible d’avoir droit aux différentes allocations.

Quels sont les droits et les protections pour les salariés en burn-out en France ?

La loi stipule que l’employeur doit entretenir un lien avec le salarié en arrêt de travail. Cela est aussi valable si la raison de cet arrêt est un burn-out. L’employeur va aussi lui proposer des entretiens de suivi. Il lui transmet toutes les informations relatives à son poste de travail.

Encore une fois, vous pouvez passer sur la dépolarisation pour prendre votre leadership. Prenez un premier rendez-vous gratuit avec un membre de l’équipe pour en apprendre davantage en cliquant ici.

Reconstruction professionnelle après un burn-out

Références

https://www.rtl.be/…/faut-il-creer-un-droit-la-demission-quelle-est-cette-mesure-au-programme-de/2024-03-19/article/649850

https://www.capital.fr/votre-carriere/demission-pendant-un-arret-maladie-principe-et-preavis-1438945

https://www.ouest-france.fr/…/temoignages-il-ma-dit-oui-tout-de-suite-ils-racontent-leur-rupture-conventionnelle

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31679

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT