homme joint les mains et se détend avec la cohérence cardiaque

Comment ne pas stresser avant une compétition ?

Envie de savoir comment ne pas stresser ou comment déstresser avant une compétition ? Assurez-vous déjà d’être bien préparé mentalement et physiquement.

Sportifs, artistes, musiciens, étudiants, entrepreneurs…, tout le monde cherche une méthode efficace pour gérer le stress avant et pendant une compétition. L’un des meilleurs moyens pour y parvenir est la dépolarisation. Elle vous libère de toutes vos peurs, vous permettant ainsi de performer à votre plein potentiel.

Sachez cependant que le stress est loin d’être mauvais. À l’Académie, nous pensons que c’est plutôt le fait de penser cela qui le rend ainsi.

En effet, il existe deux types de stress : le bon et le mauvais. Avoir le premier avant une compétition est crucial pour se mettre en action. Se débarrasser du second est par contre primordial pour être vraiment performant.

A travers cet article, nous allons donc vous apprendre à mieux gérer votre stress.

Qu’est-ce que le stress ?

Du latin “Stringere”, le stress peut être considéré comme un sentiment de tension continue. Il est souvent causé par des situations inconfortables plus ou moins intenses.

Le stress est à la base un instrument de mesure de la rigidité du bois. À l’Académie, nous le considérons comme une pression que nous avons dans le corps à un instant t.

Nous en distinguons justement deux types :

  • le bon stress qui est le bon niveau de pression pour pouvoir passer à l’action
  • et le mauvais stress qui va nous empêcher d’agir comme nous le voudrions.

Quelles sont les causes du stress avant une compétition ?

4 causes du stress avant une compétition

  • La pression des autres
  • La peur de l’échec

  • La peur du jugement des autres
  • Les problèmes personnels

La pression des autres

En tant que sportif, nous vous laissez pas trop influencer par votre entourage, que ce soient :

  • vos parents ;
  • vos entraîneurs ;
  • ou vos coéquipiers.
Evitez de pratiquer votre sport ou d’aspirer à avoir des résultats par peur de décevoir votre entourage. Inutile de créer du stress extérieur supplémentaire !

Je me rappelle d’une athlète qui préparait les Jeux olympiques. Elle avait justement peur de décevoir ses parents.

Avec une telle pression, vous allez forcément rentrer dans le triangle de Karpman :

  • victime ;
  • persécuteur ;
  • sauveur.

Vous allez percevoir qu’en tant qu’être humain, vous avez le pouvoir de faire du mal aux autres.

Il est donc important de se débarrasser de la pression des autres. De plus, c’est leur problème s’ils veulent vivre leurs rêves à travers vous. Idem s’ils sont déçus parce que vous avez échoué à atteindre vos objectifs en compétition, alors que c’est vous qui êtes passé à l’action.

En tant qu’être humain, vous faites le mieux possible pour vous. Pas besoin de prendre les projets et les rêves des autres sur vos épaules.

La peur de l’échec

La peur de l'échec en tennis engendrant un stress

Je me rappelle d’une athlète quintuple championne du monde de karaté. À l’arrivée des Jeux olympiques, elle me disait : “waouh Pierre, ma peur de perdre est devenue plus forte que mon envie de gagner”.

Nous avons eu recours à la dépolarisation de l’échec pour l’aider à se détacher de cette peur. Elle a ainsi pu avoir une perspective à long terme et a alors réussi à :

  • se centrer sur le plus important ;
  • donner le meilleur d’elle-même.

Sachez que votre énergie va là où est votre attention. Lorsque vous focalisez votre attention sur l’échec, votre énergie en fera autant. Vous aurez alors de grandes chances d’échouer en compétition.

Il est donc vraiment important d’arriver à se détacher de la peur de l’échec.

Ce processus est détaillé dans le livre Préparation mentale gagnante.

La peur du jugement des autres

Vous allez parfois avoir peur :

  • d’être jugé ;
  • de paraître nul ;
  • ou d’être incompétent.

Cela crée naturellement chez vous de l’angoisse supplémentaire. Dès lors que vous donnez de l’importance aux injonctions (ou jugements) extérieurs, vous aurez peur d’être jugé.

Je me rappelle justement d’une maman qui aimait le badminton. Elle voulait prouver aux gens qu’elle était forte parce que quelque part, elle ne se considérait pas comme telle dans la vie de tous les jours.

Cette maman voulait donc montrer qu’elle pouvait gagner des compétitions en Badminton. Ainsi, son entourage serait fier d’elle. Finalement, elle avait du mal à performer. La raison est qu’elle accordait trop d’importance à ce que les autres pensent d’elle.

Nous sommes donc intervenus. Elle s’est alors rendue compte qu’elle n’avait pas besoin du jugement des autres pour être une femme forte. Elle est par la suite devenue naturellement performante en badminton.

Les problèmes personnels

Un problème personnel à l'origine du stress d'un sportif

OUI, il arrive que nos problèmes personnels soient la cause de notre stress avant une compétition. Le fait est que le cerveau humain fonctionne par traitement des priorités.

Il se peut qu’aujourd’hui, dans votre vie, vous ayez une autre priorité que le sport. Il peut s’agir d’un décès dans votre famille ou encore d’un problème de santé.

Dans tous les cas, cela va naturellement créer du stress. La raison est que vous serez à un endroit sans avoir réellement et intrinsèquement envie d’y être.

L’idéal dans ce cas est de revenir à vos priorités. Demandez-vous : “est-ce qu’il est vraiment utile de participer à cette compétition ou je peux attendre la prochaine ?”

Les causes du stress avant une compétition sportive sont diverses et variées. Il est déjà bien de faire attention aux différentes peurs que vous ressentez. Vous pourrez ainsi prendre les bonnes mesures pour les surmonter.

Par contre, sachez qu’en général, le stress est loin d’être mauvais. Dans certains cas, il peut même être excellent pour vous mettre en action. En effet, comme dit plus haut, il existe un bon et un mauvais stress.

Pour bien comprendre cela, il est important de maîtriser l’influence que ceux-ci ont sur un sportif.

Quelle est l’influence du stress sur un sportif ?

Dans cet article, nous nous attarderons principalement sur :

  • les effets sur la performance ;
  • et les réactions physiologiques des sportifs.

Sachez cependant que le stress a aussi plein d’autres effets sur les sportifs. En effet, il peut créer de l’anxiété, de la nervosité, de la fatigue ou de l’insomnie.

Des effets sur la performance

Vous savez désormais qu’un bon stress est la condition de la performance. Cette dernière se situe souvent entre la zone de certitude et d’incertitude : “je sais que ça va le faire, mais en même temps, je ne sais pas”.

Lorsque vous êtes trop stressé, votre corps se bloque car il a peur. Il y aura un conflit entre ce que :

  • le conscient veut ;
  • et le subconscient veut.

Le conscient sera représenté par un cavalier qui voudra aller dans un sens. A l’image du cheval, le subconscient, lui, choisira un autre sens. Cela impactera nécessairement la performance.

Des réactions physiologiques

Des réactions physiologiques à cause du stress

Les réactions physiologiques se manifestent généralement par :

  • une augmentation de la fréquence cardiaque ;
  • une respiration rapide et superficielle ;
  • des tensions musculaires, etc.

En principe, le stress entraîne une accélération du système. Cependant, seul un bon stress peut amener une bonne accélération.

Dans ce cas-là, avoir des réactions physiologiques est bon signe. En effet, c’est souvent la preuve que votre corps est prêt à passer à l’action. Vous augmentez ainsi vos chances d’être très performant.

Comment gérer son stress avant une compétition ?

8 solutions pour gérer son stress avant une compétition sportive

  • Bien se préparer
  • Se détacher du résultat
  • Visualiser sa réussite
  • Pratiquer les techniques de relaxation

  • Passer du temps avec des personnes qui vous soutiennent
  • Dormir suffisamment
  • Manger sainement
  • Accepter le stress

Bien se préparer

La première chose à faire avant une compétition sportive est de bien se préparer. En effet, une bonne préparation est cruciale pour réussir.

Vous pouvez être prêt mentalement à 100%. Cependant, sans une bonne préparation physique, non seulement vous aurez peur, mais vous pouvez aussi échouer.

Pourquoi ? Parce que vous savez qu’il est impossible pour votre corps de créer le meilleur résultat possible.

Lorsque vous êtes prêt mentalement et physiquement, vous optimisez vos chances de réussir. Vous aurez un bon stress, vous permettant d’être présent et apte à passer à l’action.

Se détacher du résultat

Il s’agit de la première chose que nous demandons à nos performeurs. Lorsqu’ils rejoignent le programme l’identité gagnante, nous leur demandons de se détacher du résultat.

Nous sommes des êtres humains, pas des faire humains, ni des avoir humains. Ainsi, ne soyez pas centré sur les résultats. Pensez à qui vous deviendrez après la compétition. Vous serez alors gagnant dans tous les cas.

Apprenez à vous servir de chaque match ou course pour développer cette identité de gagnant. Vous pourrez ainsi vous rapprocher de l’état d’être d’excellent.

Vous allez petit à petit voir que le résultat viendra sans beaucoup d’efforts si vous développez l’identité du gagnant.

Pensez donc à vous connecter à l’état d’être. En vous entraînant à devenir plutôt qu’à obtenir, il vous est possible de perdre un match. Vous serez cependant toujours gagnant de par ce que vous devenez suite à cette défaite.

Je préfère quelqu’un qui perd ses dix prochains matchs et gagne les cent prochains. Il est meilleur que celui qui gagne les dix premiers matchs et perd les cent d’après. En effet, le deuxième aura du mal à apprendre de ses victoires.

Visualiser sa réussite

Un footballeur qui gère son stress en visualisant sa réussite

Il est vraiment important que votre cerveau valide que vous avez déjà gagné. Visualisez-vous en tant que gagnant avant même le match ou la course.

Pour cela, essayez de visualiser les bons gestes vous permettant de performer dans le bien-être. En procédant ainsi, vous allez développer cette  identité.

Certains sportifs arrivent à ressentir leurs muscles dans le corps lorsqu’ils font de la visualisation. Visualisez alors votre réussite bien avant la compétition. Amusez-vous à fermer les yeux et à ressentir que c’est gagné, c’est déjà fait.

Ressentez dans votre corps ce que cela fait. Vous allez voir que naturellement vous :

  • aurez le bon état d’esprit, les bons gestes ;
  • et augmenterez vos probabilités de gagner.

Pratiquer les techniques de relaxation

J’affectionne tout particulièrement la cohérence cardiaque parce qu’elle permet d’être dans un état stable. Elle aide aussi à être présent avant et pendant les compétitions.

Cela augmente considérablement vos chances de réussir ou de bien performer. Exercez vous alors à pratiquer régulièrement des techniques de relaxation.

Passer du temps avec des personnes qui vous soutiennent

En tant que performeurs, vous avez souvent deux possibilités :

  • soit vous choisissez d’être seul car c’est ce qui est bon pour vous ;
  • soit vous allez être avec des gens qui vous soutiennent.

Ils vous aident à vous mettre dans la bonne énergie et à croire en vous.

Il est vraiment alors important de trier son environnement surtout en milieu compétitif.

Éloignez-vous des gens qui vous rabaissent et qui crée une angoisse inutile. Allez vers les personnes qui vous aiment vraiment et qui ont envie que vous gagniez.

Dormir suffisamment

Comment ne pas stresser avant une compétition : bien dormir

Lorsque vous êtes prêt mentalement et physiquement pour une course ou un match, la fatigue fait rarement une différence. Néanmoins, privilégiez quand même un bon sommeil. Cela vous aidera à mieux gérer votre système nerveux.

Ne tombez cependant pas dans le dogme de : “il faut que je dorme bien pour performer”. En effet, cela influencera rarement votre résultat final.

Je me rappelle justement d’une athlète que j’avais accompagnée aux Jeux Olympiques de Pékin. Elle a ramené une médaille d’argent.

Cette athlète voulait absolument bien dormir avant les compétitions. Elle stressait donc à l’idée de ne pas y arriver et n’y arrivait effectivement pas. Elle stressait alors en compétition.

Nous avons donc travaillé ensemble et avons pu voir :

  • qu’elle avait gagné plein de courses sans avoir dormi suffisamment avant ;
  • qu’elle avait perdu quelques courses même malgré un bon sommeil.

Elle a alors pu se détacher de ce dogme.

Ainsi, dans l’idéal, privilégiez un bon sommeil mais évitez de tomber dans le dogme : “il faut que je dorme pour bien performer”.

Manger sainement

En tant qu’être humain, l’alimentation est votre premier carburant. Votre corps a des besoins pour pouvoir performer. Equilibrez alors votre alimentation en fonction :

  • de votre réserve d’énergie ;
  • et de vos besoins.

Évitez les excitants ou de prendre du café en surdose. Ils accélèrent inutilement votre rythme cardiaque et vous font perdre votre lucidité avant la compétition.

Si l’enjeu de la compétition est suffisamment important pour vous, le bon stress va naturellement vous mettre dans le bon état d’esprit.

Accepter le stress

A l’Académie de la Haute Performance, nous expliquons toujours à nos athlètes que le stress est bon pour eux. Il montre que votre système nerveux considère l’objectif comme quelque chose d’important pour vous.

Lorsque vous ressentez des changements physiologiques, acceptez-les au lieu de paniquer. Parfois, c’est le signe que votre corps crée la bonne énergie pour passer à l’action. Lorsque vous acceptez le stress, les choses se passent naturellement. Il devient alors une force pour vous.

Le stress est loin d’être mauvais. C’est penser cela qui le rend ainsi. Lorsque vous voyez le stress comme un ami, vous pouvez profiter de tous ses atouts. Vous allez alors performer à votre meilleur niveau.

Nous disons souvent que le stress est en réalité bon pour tout sportif. Il permet de vous mettre dans le bon état d’esprit pour faire face à la compétition. Toutefois, il existe aussi un mauvais stress. Vous pouvez tout de même vous en protéger avec une bonne préparation avant la compétition.

Vous avez du mal à gérer votre stress en compétition. Prenez rendez-vous avec nous en cliquant sur le bouton ci-après.

Nous vous apporterons les meilleurs conseils pour vous permettre de performer en toute fluidité.

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites, mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Foire aux questions

Comment faire pour ne plus stresser ?

Le stress est naturel. Il est donc impossible de ne pas stresser en compétition sportive. Le corps a besoin d’une bonne pression pour faire les bons mouvements et tout donner.

Remarquez que des fois, lorsque vous ne stressez pas, vous passez à côté des bonnes choses de la vie. Le jour où vous arrêterez de stresser, vous allez mourir.

Le stress est bon. L’important est d’arriver à sortir de l’illusion du gain et de la perte. Débarrassez-vous aussi de la peur de l’échec afin d’arrêter le mauvais stress. En effet, seul le bon stress est indispensable pour bien performer.

Comment bien se préparer avant une compétition sportive ?

Il est déjà important de se préparer mentalement et physiquement avant une compétition. Il est également primordial de développer une identité de gagnant.

Pour cela, vous pouvez rejoindre l’Académie de la Haute Performance.

Notre process a fait aujourd’hui ses preuves avec plus de 800 athlètes et entrepreneurs accompagnés.

Références

https://www.lequipe.fr/Coaching/Conseils/Actualites/Gerer-son-stress-avant-une-competition-10-astuces/742039

https://www.femina.fr/article/apprendre-a-gerer-le-stress-en-competition-6-astuces

https://wodnews.com/5-astuces-pour-gerer-son-stress-avant-une-competition/68136/

https://stress.app/blog/fr/peur-competition/

https://www.lepape-info.com/sante/10-astuces-pour-chasser-le-mauvais-stress-avant-la-course/

https://fr.style.yahoo.com/apprendre-%C3%A0-g%C3%A9rer-stress-comp%C3%A9tition-135000092.html

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

1er chapitre du livre L'identité Gagnante OFFERT

Obtenez GRATUITEMENT le 1er chapitre  de L’identité gagnante maintenant >>