Visualisation mentale en sport : exercices pour performer

Vous avez une compétition importante et vous avez envie de tout donner ? Vous vous demandez peut-être comment des exercices de visualisation mentale peuvent vous aider à exceller en sport ? Sachez déjà que la visualisation vous prépare à l’action.

En pratiquant la visualisation, vous vous mettez dans un bon état d’esprit pour performer. À l’Académie de la Haute Performance, nous sommes spécialisés dans l’accompagnement des athlètes. Nous les aidons avec la Dépolarisation®, à se libérer de leurs blocages pour être plus performants.

Dans cet article, nous allons voir en quoi faire de la visualisation mentale en sport est utile.

Pourquoi est-ce que les sportifs utilisent l’imagerie mentale ?

A ce sujet, il y a quelques temps, je parlais avec une de nos athlètes Chloé Trespeuch. Elle a eu une médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Pékin 2022 en snowboard.

Nous parlions justement de la visualisation mentale. Et donc, Chloé va faire la visualisation mentale en snowboard pour se visualiser à faire vraiment :

  • les bons gestes ;
  • ou la bonne technique.

Elle va donc préparer son cerveau à faire les bonnes choses au bon moment.

Et bien sûr, en dehors de ça, nous pouvons aussi utiliser la visualisation mentale avec les différentes possibilités qui peuvent arriver.

Par exemple, si je prends un virage et qu’il y a un adversaire qui me touche, comment est-ce que je réagis ?

La visualisation mentale est donc excellente puisqu’elle permet de se mettre en situation à la fois réelle et imaginaire, des situations qui peuvent arriver.

De plus, le cerveau ne fait pas la différence entre une situation réelle ou construite de toute pièce. Ainsi, quand nous allons faire la visualisation mentale, le cerveau va construire des “connexions neuro synaptiques” vers les schémas que nous allons prendre.

L’exemple de la simulation de saut en réalité virtuelle

En parlant justement de ça, récemment, je suis allé voir une simulation de réalité virtuelle. Et c’était dingue à quel point cela semblait réel. J’avais le casque de réalité virtuelle et l’objectif était de sauter d’un building.

C’était surprenant à quel point j’y croyais bien que ce ne soit que virtuel. La simulation de saut semblait si réelle que mon cœur s’est mis à battre très vite, alors qu’en réalité je ne bougeais pas.

Nous avons donc là un exemple concret de l’incroyable puissance de la suggestion. Il s’agit ici d’une suggestion visuelle. Mon cerveau savait que c’était du fake, et pourtant il y croyait.

Si vous testez la réalité virtuelle, vous verrez à quel point le cerveau peut se laisser influencer.

Découvrez un autre outil pour améliorer vos performances via notre page hypnose sport.

Le programme “L’Identité Gagnante”

Dans notre programme, nous utilisons la visualisation par rapport à la modélisation. Il s’agit de se prendre un modèle et de le faire rentrer en soi pour vraiment s’imprégner des qualités que nous recherchons dans notre sport.

Pourquoi ? Parce que c’est aussi le subconscient qui est plus impacté par les images. En fait, nous allons nous servir du conscient pour construire les images.

Nous faisons de la visualisation inconsciemment en permanence. C’est le cas par exemple quand vous rêvez. Vous sursautez ou tremblez parce que vous avez peut-être rêvé qu’il y a des araignées ou des serpents dans le lit. Et donc là, nous nous servons de la visualisation inconsciemment.

Cela va plus nous desservir que nous servir. Donc là, le but, c’est de se servir du conscient pour imprimer des images (de manière très schématique) sur le subconscient. Une fois que ce dernier a accepté quelque chose comme normal, il le manifeste sans effort.

Et quand nous pensons, encore une fois nous pensons, mais nous nous visualisons en train de vivre :

  • soit quelque chose du passé ;
  • soit quelque chose de futur sans même y faire attention.

Le livre de Timothy Gallwey intitulé “Tennis et concentration” dit que : “pour apprendre, c’est beaucoup mieux de se mettre une image mentale de ce que nous voulons plutôt que de dire des mots qui saturent notre conscient alors que notre subconscient a une intelligence qui est bien plus grande que notre conscient pour apprendre”.

Forcément, nous nous polluons l’esprit avec plein de trucs alors que ça ne marche pas.

Quelle est la différence entre la visualisation et l’imagerie mentale ?

Des sportifs qui se demandent quelle est la différence entre imagerie mentale et visualisation mentale en sport

Alors ça, c’est important. C’est vraiment l’une des spécialités de l’Académie de la Haute Performance. En effet, nous allons démonter ce type de concept. Il y a :

  • l’imagerie mentale ;
  • la visualisation mentale ;
  • la visualisation positive ;
  • celle créatrice ;
  • la sophrologie ;
  • l’auto-hypnose ;
  • la méditation pleine conscience…
Un des objectifs communs de tous ces concepts est de faire plonger le système nerveux en alpha pour :

  • que l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit soient bien synchronisés ;
  • et que nous puissions ensuite travailler dans cette zone-là.

Nous pouvons alors en déduire que la seule différence entre la visualisation et l’imagerie mentale est dans leur linguistique.

Vous pouvez d’ailleurs consulter notre page imagerie mentale sport pour mieux cerner ces deux concepts.

Comment s’entraîner pour faire de meilleures visualisations mentales ?

Venir à l’Académie de la Haute Performance

Alors déjà, la première possibilité, c’est de venir à l’Académie de la Haute Performance. Pourquoi ? Parce que nous en faisons toutes les semaines en groupe. Vous en ferez avec votre coach.

Et derrière, il y a plein d’autres choses qui sont mises en place. Ce sont vraiment des outils uniques à l’Académie de la Haute Performance et adaptés au sport de haut niveau. En effet, nous avons des athlètes avec des médailles aux Jeux Olympiques.

Mais si nous devions vous aider et vous donner des tips, ce serait avant tout de commencer par vous mettre dans de bonnes conditions, c’est-à-dire :

  • de bien relâcher le corps ;
  • de se mettre droit ;
  • et de ne pas s’avachir, de ne pas s’allonger.

Pourquoi ? Parce que c’est important que le système nerveux soit vraiment droit. En effet, dans la colonne vertébrale, il y a la moelle épinière qui passe. Et à chaque vertèbre de la moelle épinière, il y a les branches du système nerveux qui partent dans le corps.

Donc idéalement, nous allons éviter de nous allonger et de nous avachir. Nous allons essayer de rester vraiment droit. Nous sommes acteurs, nous sommes vraiment présents. Ensuite, vous pouvez fermer les yeux si vous préférez.

Après, c’est vraiment à partir de là, que vous êtes dans l’état de bien-être.

Être dans un état de bien-être

C’est important de vous sentir bien. Ne faites pas de visualisation quand vous ne vous sentez pas bien.

Prenez vraiment le temps si vous n’allez pas bien. Vous pouvez aller marcher, sauter sur place ou écouter de la musique, peu importe. Mais faites quelque chose qui déjà vous met dans un bon état d’esprit.

Pourquoi ? Parce qu’ensuite, nous allons nous servir de notre conscient pour aller nous connecter à notre objectif et vraiment le voir (voir que c’est présent).

Nous irons après associer une émotion à cela. Pourquoi ? Parce que la pensée va en gros se connecter à aller chercher l’objectif. C’est comme si c’était un missile à tête chercheuse. L’émotion va donc vite cristalliser.

Ainsi, si vous êtes en train de penser à votre objectif mais en ayant de la peur, votre subconscient va dire quoi ? Encore une fois, c’est schématique mais il va se dire :

  • ah mais c’est dangereux d’aller par là-bas ;
  • c’est mal d’aller par là-bas.

Il y aura donc un combat entre la pensée dans un sens et le corps qui va dans l’autre sens.

Si vous cherchez des astuces pour développer votre mental, vous pouvez consulter la page force mentale sport.

Mettre de l’émotion dans ses visualisations

Une sportive qui met de l'émotion dans sa visualisation mentale

Vous vous mettez là bien droit, vous fermez les yeux et vous pensez à votre objectif. Ensuite, vous allez imaginer que c’est déjà fait et que vous avez beaucoup d’émotions positives associées à votre objectif : joie, enthousiasme, présence, etc.

Pour faire une bonne visualisation, il est important :

  • de mettre de l’émotion dans vos visualisations ;
  • et de s’entraîner à ressentir tout un panel d’émotions positives.

Encore une fois, c’est important d’avoir l’état d’être puisque nous sommes des êtres humains, pas des faire humains ni des avoir humains. Et pour avoir un résultat, vous avez besoin de l’état d’être. En effet, c’est l’état d’être qui génère le résultat.

C’est parce que j’ai l’état d’être que je vais avoir tel comportement et donc que je vais augmenter les probabilités d’obtenir l’objectif.

Il s’agit donc de se demander: “je suis là, je suis en train de visualiser et quel est l’état d’être qui est associé à ça ?”

Nous allons ensuite essayer au maximum de garder cet état d’être dans le temps même quand nous avons les yeux ouverts. Ainsi, petit à petit, nous nous créons vraiment une identité qui correspond à notre objectif.

Retrouvez plus d’exercices pour y parvenir, sur notre page imagerie mentale exercice.

Réfléchir aux traits de caractère pouvant mener à l’objectif

Encore une fois, cela dépend de qu’est ce que vous mettez derrière les mots. Vous pouvez bien sûr mettre ce que vous voulez derrière les mots. Tout dépend de ce qui vous inspire le plus :

  • si c’est le trait de caractère, alors vous prenez le trait de caractère ;
  • si c’est l’identité, et bien vous prenez l’identité ;
  • et si c’est l’état d’être alors vous prenez l’état d’être.

L’important, c’est :

  • d’être d’accord avec le fait qu’un trait de caractère génère un comportement et que ce comportement génère un résultat ;
  • et de se demander quel est le trait de caractère, l’état d’être qui va générer ce résultat.

Par exemple, si j’ai envie d’être champion départemental, champion olympique ou champion du monde, quel est l’état d’être et quels sont les traits de caractère qui vont faire que quand j’ai mon objectif, c’est normal, je n’ai pas d’oscillations émotionnelles ?

En d’autres termes, ça doit être normal d’obtenir votre objectif quand :

  • vous faites des visualisations ;
  • que vous le voyez ;
  • et que vous ressentez en train de l’obtenir.

Si ce n’est pas normal, si vous dites “ouah, c’est un truc de ouf, j’ai mon objectif” alors votre subconscient n’est pas prêt pour obtenir l’objectif.

Comme dit le docteur John Demartini : “l’euphorie est un symptôme qui vous indique que vous n’êtes pas prêt à recevoir l’objectif”.

Il est donc important de se dire que c’est normal et que les traits de caractère d’être champion du monde, champion de France, champion départemental, c’est normal de les avoir.

Par exemple, en coaching de groupe, il y avait une performeuse qui participait à un championnat d’équitation. Et donc, ce que nous avons fait, c’est que nous sommes allés nous connecter à elle dans le futur.

Nous lui avons demandé :

  • “c’est quoi ton nouveau rêve après les championnats de France ?”
  • “Ok, et à partir de cet état d’être-là, quand tu regardes tes championnats de France, c’est comment ? Et bien c’est normal de perfer.”
Comment s’entraîner pour faire de meilleures visualisations mentales ?

  • Se mettre dans un état de bien-être
  • Se visualiser atteindre son objectif dans le bien-être

  • Adopter l’identité liée à notre objectif
  • Venir à l’Académie de la Haute Performance

Consultez notre page hypnose sport motivation si vous vous demandez si l’hypnose en sport permet d’améliorer la motivation et les performances.

Comment perfectionner sa technique de visualisation ?

Une snowboardeuse qui fait de la visualisation mentale en sport

Est-ce que c’est important de se faire un tableau de visualisation ?

Déjà, cela dépend des gens. Si l’objectif est vraiment important pour vous, je ne pense pas que ce soit hyper utile. Je pense que c’est aller chercher 0,01%.

Par contre, si pour vous, par rapport à qui vous êtes, votre sensibilité, ça vous correspond plus, alors, en effet, vous pouvez vous faire un “vision board”.

Quand j’ai commencé la visualisation à l’époque, ce n’était pas sur le sport, mais sur d’autres choses. Je sais que dans la chambre chez mes parents, j’ai encore un gros papier avec mes différents rêves.

Et en même temps, aujourd’hui, je ne le fais plus parce que je perçois que ce n’est plus utile. Cela dépend donc des gens. Si ça vous convient d’avoir un papier où vous dessinez, où vous mettez des posters ou autres, vous pouvez le faire. Mais, seulement à condition que ce qu’il y a dessus ne soient pas des fantasmes.

En effet, si ce sont des fantasmes, alors il est très peu probable que vous les atteignez.

Donc prenez le tableau de visualisation et demandez-vous, entre 1 et 10, à combien :

  • vous êtes sûr de l’obtenir ?
  • vous êtes dans le bien-être quand vous l’avez ?
  • cela vous excite de l’avoir et de le désirer ?

Demandez-vous également : quels seraient les inconvénients si vous l’obtenez ?

Et là, vous augmentez les probabilités que ce soit juste pour vous.

Découvrez notre guide PNL sport qui explique les bienfaits de la programmation neuro-linguistique pour un sportif.

Être réaliste avec les objectifs visualisés

Attention, parce qu’être réaliste avec les objectifs, ce n’est pas être réaliste en mode ouais, je me minimise. Ce n’est pas ça.

Il y a des gens qui parfois vont dire : “là c’est peut-être trop grand, alors tu descends !” Non, moi je ne crois pas aux objectifs trop grands.

Je pense que c’est important d’avoir des rêves qui soient immenses et que nous n’atteindrons peut-être jamais. C’est un drive qui est infini.

Si c’est grand, si ça te porte aujourd’hui, dans le moment présent, ne te coupe pas de cette énergie-là. Ne va pas te minimiser juste pour faire plaisir à quelqu’un qui t’a dit que ce n’était pas possible.

Pour moi, tout est réaliste à condition que ce soit vraiment aligné avec notre système de valeur.

Et là, ça permet donc de rebondir sur ce que nous avons dit tout à l’heure : allez voir tous les inconvénients, inconvénients, inconvénients, inconvénients, inconvénients d’obtenir votre objectif.

Par exemple : j’ai envie d’être champion olympique ? C’est quoi tous les inconvénients, inconvénients, inconvénients, inconvénients, inconvénients à l’être ?

Justement hier, sur une vidéo YouTube, il y avait quelqu’un qui m’a dit : “mais c’est n’importe quoi ça, c’est une mentalité de perdant”.

Non, au contraire. Voir tous les inconvénients à votre objectif jusqu’à ne plus avoir envie de l’obtenir, c’est ce qui permet :

  • de lâcher la peur ;
  • et d’avoir juste envie d’y aller et de tout donner.

Ainsi, je n’ai plus envie d’obtenir l’objectif. Par contre, je sais que c’est déjà fait et je sais que ça va venir. Ainsi, le résultat, s’il arrive, il arrive et s’il n’arrive pas, il n’arrive pas. C’est “OK” dans les 2 cas.

Mais vous pouvez être sûr de vous, uniquement si vous voyez :

  • autant d’avantages que d’inconvénients à obtenir votre objectif ;
  • et que ce soit normal de l’obtenir.

Mais encore une fois, ça nous pouvons l’obtenir en voyant les inconvénients à notre objectif. Un objectif est possible à obtenir s’il ne défie pas les lois universelles. L’objectif est probable à obtenir :

  • s’il est dans notre système de valeurs ;
  • et s’il y a une stratégie qui est mise en place.

C’est sûr que si votre objectif, c’est de sauter d’un immeuble à un autre sans équipement et du coup de voler, ça sera peu probable parce que ça défie la loi de la gravité.

Pour finir, consultez notre article sur la visualisation positive. Il vous apportera plusieurs conseils pour visualiser efficacement.

Et voici, nous touchons à la fin de cet article !

Maintenant si tu veux :

  • – Développer une identité de Champion
  • – Te libérer définitivement de la peur d’échouer et du regard des autres
  • – Gagner en confiance et sérénité
  • – Battre tes records personnels

Alors je t’invite à cliquer ici pour réserver un créneau avec l’un des coachs en Dépolarisation de l’Académie afin qu’on puisse réaliser avec toi un bilan entièrement personnalisé et gratuit.

Ce bilan te permettra de gagner en clarté et de bénéficier d’un plan d’action précis adapté à TA personne et TES besoins.

Et rappelle-toi :

L’important n’est pas ce que tu fais mais qui tu deviens

Avec inspiration,

Références

https://www.peaksports.com/sports-psychology-blog/sports-visualization-athletes/

https://www.verywellfit.com/visualization-techniques-for-athletes-3119438

https://www.mentaltoughnesstrainer.com/visualization-techniques-for-sports/

https://restoic.com/blogs/blog/what-is-visualization-how-successful-access-practice-this-proven-technique

https://athletesauthority.com.au/blog/how-to-use-visualisation-to-improve-athlete-performance/

A l'Académie De La Haute Performance, nous aidons les sportifs et entrepreneurs à être serein et confiant dans le milieu compétitif et battre leur record personnel grâce à la Dépolarisation

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

1er chapitre du livre L'identité Gagnante OFFERT

Obtenez GRATUITEMENT le 1er chapitre  de L’identité gagnante maintenant >>