Psychologue sportif : comment devenir un spécialiste ?

Vous avez envie de devenir psychologue sportif et d’avoir une réelle expertise pour accompagner les athlètes dans leur développement ? Pour cela, vous aurez déjà besoin d’un master en psychologie et de centaines d’heures de stage.

Seuls des titulaires d’un diplôme peuvent prétendre au titre de psychologue. Une fois ces conditions remplies, vous pourrez accompagner des athlètes dans leur double projet, que ce soit pour :

  • mieux gérer leur carrière ;
  • mieux performer et performer dans le bien-être.

Vous souhaitez devenir un vrai expert ? Découvrons alors tout sur :

  • ce qu’est un psychologue sportif :
  • et l’ensemble des compétences et qualités requises pour le devenir.

Qu’est-ce qu’un psychologue sportif ?

Un psychologue sportif est une personne qui va vraiment être au service d’un athlète et de sa santé mentale. Il va faire en sorte qu’il soit équilibré sur ce plan.

Selon une étude réalisée en 2021, 24% des athlètes (même des médaillés aux jeux olympiques) sont en dépression. C’est un pourcentage plus qu’alarmant !

Nous avons accompagné plus de 500 athlètes. Une bonne partie d’entre eux, avant de venir nous voir, était dans un état de mal-être.

La santé mentale d’un athlète joue un rôle important dans son état d’être. L’aide d’un psychologue du sport est donc vraiment importante pour les sportifs. Parfois, ils sont à la limite du burn-out sans même s’en rendre compte. D’où l’importance pour eux d’avoir un soutien mental et moral.

Que fait un psychologue sportif ?

Un travail auprès des athlètes

Je me rappelle de l’époque où j’étais sportif de haut niveau en savate de boxe française. Chaque année, je passais systématiquement devant un psy du sport auprès des CREPS. Nous faisions un point sur :

  • mon état d’être ;
  • là où j’en étais ;
  • et comment j’allais (est-ce que j’avais besoin d’aide ?).

Il y a bien sûr d’autres structures. Elles ont chacune leur propre psychologue du sport. Ces structures existent juste afin que les athlètes puissent être aidés s’ils en ont besoin.

Un coach psychologique peut également travailler en étroite collaboration avec un psychologue sportif pour aider les athlètes à développer leur potentiel mental et émotionnel.

Un travail auprès des coachs et dirigeants

J’ai justement été interviewé récemment par une personne qui est en doctorat de psychologie. Elle a une forte envie d’exercer en tant que psy auprès des sportifs.

Elle a remarqué qu’il est difficile de travailler avec des coachs et des dirigeants. En effet, ces derniers ne voient pas forcément l’utilité du psy du sport.

En tant que psychologue du sport, évitez l’erreur de vous positionner en tant que :

  • donneur de leçons ;
  • ou celui qui sait.

Cherchez plutôt à savoir quelle valeur vous pouvez apporter aux gens que vous accompagnez.

Identifiez les problématiques des entraîneurs et des dirigeants. Essayez de savoir comment vous pouvez les aider spécifiquement.

Vous aurez du mal à vous vendre si les gens vous voient comme une personne :

  • qui ne sert pas à grand-chose ;
  • qui sert juste pour parler ;
  • ou qui est juste pour les faibles.

Ce sont des idées préconçues que la plupart des sportifs et performers ont. C’est souvent le cas dans les disciplines :

  • qui sont vraiment dans l’action avec une énergie plutôt masculine ;
  • et qui demandent une forme de virilité qui est à préserver.

Les athlètes ont du mal à se découvrir et à admettre qu’ils ont besoin d’aide au niveau du mental.

En utilisant des techniques de psychologie de la performance, le psychologue du sport peut aider les athlètes à gérer leur stress et leur anxiété, à se fixer des objectifs réalistes et à améliorer leur concentration. Vous pouvez consulter l’article pour tout savoir à ce sujet.

Quel parcours scolaire pour devenir un psychologue sportif ?

3 nouveaux diplômés psychologue sportif

Comme je l’ai dit plus haut, un master 2 en psychologie est nécessaire pour devenir psychologue du sport. Contrairement au métier de préparateur mental ou entraîneur mental, celui de psy du sport est reconnu par l’État. Il est beaucoup plus réglementé, d’où l’importance d’un diplôme.

Pour l’avoir, vous avez donc besoin :

  • de valider au moins un BAC+5 en psychologie ;
  • et d’effectuer au minimum 500 heures de stage pendant votre master.

En France, uniquement deux universités proposent des masters de Psychologie orientés vers un public sportif :

  • celui de Montpellier ;
  • et celui de Dijon.

Avec un master en psychologie, vous pouvez aussi continuer vers un D.U en psychologie du sport.

Une autre option est de suivre une formation en préparation mentale et psychologie du sportif. N’hésitez pas à lire l’article pour en savoir plus.

Psychologue sportif : les compétences requises

Quelques compétences requises pour devenir psychologue du sport

  • Des connaissances théoriques et pratiques en psychologie du sport
  • Une connaissance du sport pratiqué par les athlètes

  • La capacité à développer des dynamiques de groupe
  • La capacité à débloquer un athlète

Connaissances théoriques et pratiques en psychologie du sport

En tant que psychologue du sport, vous avez certainement :

  • un master en psychologie clinique ;
  • et suivi des centaines d’heures de stage.

Vous possédez donc toutes les connaissances théoriques de base sur le sujet. Des connaissances obtenues au cours de vos années de master. Avec vos heures de stage, vous avez également pu acquérir l’expérience nécessaire pour être psychologue du sport.

Une connaissance du sport pratiqué par les athlètes

Beaucoup pensent qu’il est nécessaire de connaître le domaine du sport de l’athlète pour pouvoir l’accompagner. A l’Académie de la Haute Performance, nous n’avons pas besoin de maîtriser le sport pratiqué nos clients.

L’important est :

  • de travailler au bon endroit, c’est-à-dire sur la tête, le mental ;
  • et de savoir débloquer nos sportifs.

Nous avons aujourd’hui accompagné plus de 500 :

  • sportifs de haut niveau ;
  • militaires ,
  • artistes, etc.

Rien qu’en travaillant sur l’identité, nous parvenons à les aider efficacement et durablement. Certains clients qui ont suivi notre programme en témoignent d’ailleurs dans notre livre “Préparation mentale gagnante”.

Nous avons aussi accompagné des entrepreneurs et avons les mêmes résultats grâce à la dépolarisation.

La capacité à développer des dynamiques de groupe

Une bonne dynamique de groupe grâce à un psychologue

Le sport peut également être une activité de groupe. Vous pourriez parfois être amené à accompagner une équipe de sportifs de haut niveau.

En tant que psychologue du sport ou préparateur mental, vous serez chargé d’améliorer la cohésion du groupe. Il est donc nécessaire que vous puissiez développer des dynamiques de groupe.

Cette compétence est essentielle si vous voulez être un psychologue du sport accompli. Pensez alors à vraiment travailler votre capacité à développer des dynamiques de groupe.

La capacité à débloquer un athlète

Pour nous, c’est la compétence la plus importante si vous désirez vous démarquez des autres psychologues du sport. Un athlète a besoin d’un psy ou d’un préparateur mental parce qu’il sent des blocages. Ces derniers l’empêchent de performer comme il le désire.

Apprenez ainsi à transcender vos croyances limitantes et à vous libérer afin de mieux accompagner vos clients. Pourquoi ? Parce que vous ne pouvez pas les aider à éliminer des blocages que vous avez encore.

A l’Académie de la Haute Performance, nous formons aussi des psychologues du sport, des psychiatres et des docteurs. Ces derniers nous ont rejoint parce qu’ils ne se sentaient pas légitimes. Avec la dépolarisation, ils vont plus loin que tout ce qui se fait aujourd’hui en psychologie du sport.

Ils arrivent depuis à débloquer efficacement et rapidement leurs athlètes. Avec la dépolarisation, ils ont donc de supers résultats. Alors qu’ils avaient du mal à en avoir avant de venir nous voir.

Pensez alors à surtout travailler votre capacité à débloquer un athlète. Pour cela, formez-vous en permanence au-delà du cursus universitaire. Cherchez à vous débarrasser de vos charges émotionnelles avant de vouloir accompagner les autres.

Pouvoir débloquer les athlètes est la compétence la plus importante d’un psychologue du sport. C’est de cette façon qu’ils pourront mieux performer en compétition tout en étant dans le bien-être.

En travaillant sur la performance par la confiance, les psychologues du sport peuvent aider les athlètes à retrouver leur motivation et à surmonter les obstacles psychologiques qui les empêchent de performer à leur meilleur niveau. Lisez l’article pour en savoir plus.

Psychologue sportif : les qualités nécessaires

Les qualités nécessaires pour un psychologue du sport

  • De bonnes aptitudes relationnelles
  • Un bon équilibre personnel

  • Un attrait pour le sport
  • Le respect du secret professionnel

De bonnes aptitudes relationnelles

En tant que psychologue du sport, il est important que vous compreniez :

  • ce qu’est un être humain ;
  • ce qui le challenge ;
  • et ce qui le soutient ;
  • comment réagit son corps lorsqu’il se perçoit soutenu ou challengé dans ce qui est important pour lui.

Cherchez vraiment à comprendre cela. Utilisez les bons mots en fonction de la réaction que vous cherchez à créer chez l’autre.

Vos aptitudes relationnelles peuvent aussi vous servir à développer votre entreprise. En tant que psychologue du sport, vous allez sûrement chercher à être indépendant. Il est donc important :

  • de travailler votre sens du relationnel ;
  • de voir comment est-ce que vous pouvez servir les autres ;
  • et de ne pas projeter vos valeurs afin que les gens aient envie de travailler avec vous.

Un bon équilibre personnel

A l’époque, un des mentors avait l’habitude de toujours me dire : “nous sommes l’échantillon de ce que nous vendons”.

Beaucoup de psychologues du sport sont aujourd’hui en dépression ou ne sont pas très bien dans leur peau. Certains ont des charges émotionnelles qu’ils n’arrivent pas à résoudre.

Il est donc important :

  • que vous travaillez sur vous ;
  • et que vous transcendez les charges émotionnelles que vous avez.

La raison est que :

  • plus vous allez naturellement intégrer la dépolarisation en étant dans le bien-être ;
  • plus il vous sera facile d’accompagner quelqu’un et de lui enseigner vos acquis.
En effet, nous transmettons qui nous sommes et pas ce que nous savons. Les gens apprennent plus par mimétisme que par le point de vue conscient. Si vous êtes dans un espace de bien-être alors il vous sera très facile :

  • d’aider un athlète (d’être un exemple) ;
  • et de le tirer vers le haut.

Un attrait pour le sport

Un futur psychologue qui aime le sport

Évitez de devenir psychologue du sport :

  • pour un intérêt qui n’est pas votre mission ;
  • ou encore parce que vous le percevez seulement comme une opportunité de gagner de l’argent.

Choisissez vraiment ce métier parce que :

  • vous aimez les athlètes ;
  • et vous avez vraiment envie de servir le sport et les sportifs.

Ainsi, vous allez voir :

  • que travailler avec des sportifs de haut niveau est vraiment exceptionnel et agréable ;
  • et que vous pouvez leur apporter énormément et ce, même en dehors du sport.

Découvrez notre article sur la psychologie du tennis pour savoir comment cette discipline peut aider les joueurs à mieux comprendre leur comportement sur le court et à développer des stratégies mentales pour améliorer leur jeu.

Le respect du secret professionnel

En tant que professionnel, il est important que l’athlète accompagné vous fasse entièrement confiance. Il est primordial que ce qu’il se passe lors des séances reste uniquement entre vous. Sauf bien sûr s’il vous donne l’autorisation d’en parler à une autre personne.

Le secret professionnel est un point important à respecter et une qualité requise dans ce domaine. A vous de dire à votre athlète : “tout ce dont nous discutons ensemble ici reste entre nous et ne sort pas de mon cabinet”.

Bien évidemment, il peut y avoir des exceptions comme quand vous percevez que sa vie est en danger. Soyez clair sur ce point avec son entourage avant même de commencer à le suivre. Dites aux parents ou aux coachs qui vous les envoient : “ce qui va se passer entre lui et moi, reste entre nous deux”.

Vous pourrez leur parler de 2 ou 3 points particuliers mais à aucun moment, vous leur expliquerez le fond de la séance. Il est important que l’athlète se sente vraiment en confiance avec vous et puisse se livrer. C’est ainsi que vous pourrez vraiment travailler avec lui.

Le plaisir d’exercer le métier de psychologue du sport vient de votre envie d’aider les athlètes. Évitez alors d’en devenir un si vous n’aimez pas le sport.

Si vous décidez de vous lancer alors éliminez au préalable vos charges émotionnelles. Vous serez alors vraiment en mesure de libérer les autres.

Aiguisez aussi vos aptitudes relationnelles. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez vraiment réussir dans ce domaine.

Vous êtes psychologue mais vous sentez que vous avez des blocages ? Vous ne vous sentez pas légitime dans votre profession ? Prenez alors rendez-vous avec nous en cliquant sur le bouton ci-après.

Le jour venu, nous ferons un diagnostic pour identifier vos blocages. Nous vous accompagnerons ensuite pendant tout le processus à suivre pour les éliminer.

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites, mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Références

https://sirc.ca/fr/blog/role-dun-psychologue-sportif/

https://www.ordrepsy.qc.ca/-/les-specialistes-de-la-psychologie-du-sport-le-psychologue-specialise-en-sport-et-le-consultant-en-performance-mentale

https://www.francebleu.fr/emissions/planete-liza/sophie-huguet-psychologue-du-sport

https://www.pourquoicomment.info/pourquoi-faire-appel-a-un-psychologue-du-sport/

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
Picture of À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT