Un sportif gagnant et fier de lui grâce à la dépolarisation

Comment être fier de soi en sport : 5 facteurs clés

Envie d’apprendre comment être fier de soi en sport ? Sachez que c’est vraiment important, car cela permet aux sportifs d’améliorer :

  • leur estime d’eux ;
  • leur confiance en eux.

Les athlètes accordent beaucoup d’importance à la fierté dans le sport. Avec une bonne estime de soi et une confiance en soi renforcée, ils peuvent mieux performer.

Cependant, beaucoup de sportifs ont du mal à y arriver. D’où l’intérêt de cet article qui vous révèlera les secrets pour être fier de soi en sport.

Qu’est-ce que la fierté de soi en sport ?

Un sportif est fier de lui quand il atteint ses objectifs sportifs et personnels lors :

  • d’une compétition ;
  • d’un entraînement.

La fierté se ressent donc lorsque vous réussissez un objectif préalablement fixé. Grâce à cela, votre estime de soi s’améliore et vous pouvez apprécier vos accomplissements en termes d’efforts et de progrès. Cela vous permet aussi de constater l’évolution réalisée.

Voyons maintenant les facteurs influençant la fierté de soi en sport.

Les facteurs influençant la fierté de soi en sport

Un spécialiste de VTT fier de ses résultats

Plusieurs éléments vont influencer la fierté de soi en sport. Nous avons tout d’abord les valeurs du sportif, c’est-à-dire :

  • qu’est-ce qui est important pour lui ?
  • que s’il arrive à performer selon ses valeurs, il sera fier de lui.

Nous pouvons aussi considérer les progrès et les succès accumulés au fil du temps. L’athlète verra ces améliorations au fur et à mesure de ses réussites en entraînement ou en compétition. Ainsi, son estime de soi et sa connaissance de soi se renforceront. Cela l’amènera à être de plus en plus fier.

Performances sportives

Les performances permettent aux sportifs :

  • de mesurer concrètement leur réussite ;
  • de voir s’ils ont atteint les objectifs qu’ils se sont fixés.
Ces performances sont importantes, car elles sont :

  • un facteur clé de leur fierté ;
  • créatrices de sentiment bénéfique.

Lorsque les sportifs réussissent à atteindre ces objectifs, un sentiment particulier se crée chez eux. Ils développent une fierté saine.

Feedback et reconnaissance

Un coureur qui témoigne sa reconnaissance et sa fierté envers un compatriote pour ses performances

Il est également important pour un sportif d’avoir du feedback par rapport à ses performances. Cela lui permet de voir les points qui se sont bien passés et ceux à améliorer.

Recevez des critiques constructives et essayez de comprendre ces dernières. Elles vous indiquent sur quel point travailler pour devenir meilleur.

Ces feedbacks sont primordiaux pour un sportif, parce qu’ils lui permettent d’obtenir de la reconnaissance de :

  • son entraîneur ;
  • ses coéquipiers (dans le cas d’un sport collectif) ;
  • ses proches.

Ils boostent son estime de soi. Avoir cette reconnaissance de ses pairs ou entraîneurs augmente sa fierté. En effet, elle vient de gens qui connaissent exactement ses attentes et ses besoins.

Comparaison sociale

Les sportifs ont naturellement tendance à aller se comparer aux autres performeurs. Tout le monde a cette tendance naturelle de regarder ce que l’autre fait. Pourtant, cela a des effets néfastes.

Les sportifs se sentent parfois inférieurs aux autres. Ce sentiment d’infériorité arrive tout simplement parce qu’ils n’ont pas eu les mêmes résultats à l’instant T.

Nous avons régulièrement des athlètes qui ont l’impression d’être nuls quand ils ont raté quelque chose. Il est cependant important de savoir que cela est commun. Les autres sportifs, eux aussi, ont vécu la même situation à d’autres moments.

Le sportif a donc besoin de pouvoir mesurer chaque succès sans se comparer avec les autres.

Soutien social

Des coureurs de marathon fiers grâce au soutien social qu'ils reçoivent

Le soutien des autres est également un point important pour les sportifs. Il peut provenir de l’équipe, des coachs (en développement personnel, etc.) ou de ses proches. Ces derniers vont lui apporter de la confiance et de l’estime de soi.

Nous accompagnons énormément de sportifs qui ont d’ailleurs ce soutien de leurs proches. Il les pousse à donner le meilleur d’eux-mêmes et à être fiers.

Cependant, la situation est différente lorsque le coach n’est pas en accord avec le sportif. Ce dernier a beaucoup plus de difficulté à :

  • avoir une bonne confiance en lui ;
  • être vraiment fier de ce qu’il fait.

Acceptation de l’échec

À l’Académie de la Haute Performance, nous avons beaucoup de sportifs que nous accompagnons. Nous nous rendons compte que l’échec est une barrière qui a été très forte. En effet, de nombreux sportifs ont peur d’échouer et le vivent très mal.

Pourtant, l’échec est juste une étape vers le succès. Elle permet de se construire et d’apprendre à devenir meilleur. L’échec va nous permettre d’apprendre de nos erreurs.

Nous avons un sportif que nous avons accompagné récemment. Il s’est rendu compte que grâce à ses échecs, il est devenu beaucoup plus performant. Ce sportif en a tiré énormément de leçons.

L’échec est effectivement difficile à gérer si vous le regardez sur le court terme. Vous verrez que vous avez raté ce que vous souhaitiez faire. Dans ce cas, il vous sera difficile :

  • d’en tirer des leçons ;
  • de passer au-dessus de cela.

Cependant, la situation est différente dès que vous commencez à :

  • regarder l’échec avec les yeux du temps ;
  • chercher en quoi cet échec va pouvoir vous servir plus tard ;
  • entrevoir ce qu’il va vous apporter.

Dans ce cas, vous basculez dans une vision à plus long terme. Vous allez voir cet échec comme une façon de progresser. Il vous permet de :

  • découvrir les points à améliorer ;
  • ne plus refaire les mêmes erreurs les fois suivantes.
Chacun des éléments que nous venons de voir peuvent influencer positivement ou négativement votre fierté en sport. Faites y donc attention et apprenez à les gérer.

Il est cependant possible de cultiver sa fierté personnelle. Pour cela, vous avez besoin de savoir comment vous y prendre.

Comment cultiver la fierté personnelle en sport ?

Un coach qui apprend à ses joueurs comment être fier de soi

Pour être fier de soi, l’important est déjà de se valoriser soi-même. Nous avons accompagné récemment une jeune tenniswoman. Quand elle réussissait, tout allait bien. Lorsqu’elle vivait un échec, elle se disait :

  • “je suis nulle” ;
  • “je ne vais jamais y arriver, etc”.

Forcément, elle se sentait très mal dans sa peau. Pourtant, l’important est de sortir de cette dualité.

Arrêtez alors de vous dire : “Je réussis, c’est génial, je me sens fier ou j’ai perdu, je suis nul”. Dîtes-vous plutôt : “Je suis quelqu’un d’excellent même quand je perds”.

Il est alors important de différencier vos résultats de qui vous êtes. Ainsi, vous pourrez :

  • sortir de cela et garder cette fierté ;
  • voir les progrès effectués au niveau de votre identité.

Vous serez sur quelque chose de beaucoup plus sain et vous vous sentirez beaucoup mieux. Un tel état permet d’accepter plus facilement l’échec même s’il est difficile sur le moment. Vous allez vous dire : “Ok, j’ai cet échec, mais je vais progresser sur tel point. Malgré cet échec, je continue à être quelqu’un d’excellent”.

Fixer des objectifs personnels

Les objectifs que vous allez vous fixer vont être vraiment déterminants. Pour commencer, essayez de voir :

  • Quelles sont vos valeurs personnelles les plus importantes ?
  • Quelles sont vos priorités dans la vie ?
  • Qu’est-ce qui vous anime au quotidien ?

En fonction de cela, vous pourrez établir vos objectifs. Ceux-ci ont besoin d’être spécifiques, temporaires et mesurables avec des résultats attendus.

Une fois votre objectif très spécifiquement déterminé, il sera temps de mettre en route des actions. Ces dernières ont besoin :

  • d’avoir du sens pour vous ;
  • d’aller dans le sens de votre objectif.

En réalité, l’atteinte des objectifs se fait un petit pas à la fois.

Reconnaître et célébrer les réussites

Des sportifs fiers d'eux qui célèbrent leur réussite

En sport, chaque réussite compte. Elle peut être :

  • un petit pas ou un grand succès ;
  • une belle performance réalisée.
Dites-vous que vous êtes fiers de vous le soir. Si vous avez du mal à le faire, regardez tout ce sur quoi vous avez progressé :

  • chaque pas effectué pour grandir ;
  • être passé au-delà d’obstacles franchis récemment.

Regardez vos progrès et célébrez vos réussites. Ce processus va renforcer votre sentiment de fierté. Vous allez réellement voir votre progression et tout ce que vous avez accompli jusqu’à aujourd’hui.

Apprendre de l’échec

L’échec est là pour que nous puissions en tirer des leçons. Il nous permet de voir ce qui a échoué dans notre fonctionnement. Ainsi, nous pouvons distinguer les points sur lesquels nous avons besoin de nous améliorer.

Nous en tirons les enseignements nécessaires pour éviter de les reproduire lors des :

  • prochaines compétitions ;
  • prochains entraînements.
Développer cette vision que l’échec est là pour nous apporter une leçon, change notre approche. Nous allons l’aborder de manière sereine avec moins d’oscillations émotionnelles.

Ainsi, nous allons chercher ce que nous pouvons en tirer au lieu d’être :

  • déçu ;
  • triste ;
  • en colère.

Cela devient un vecteur important de croissance personnelle.

Tout sportif a forcément échoué une fois dans sa carrière. Sachez que c’est dans les échecs que vous apprenez le plus. Ces derniers vont :

  • améliorer votre résilience ;
  • vous permettre de grandir ;
  • vous apprendre des connaissances difficiles d’accès si vous aviez réussi.

Se concentrer sur qui nous devenons

Un joueur qui vient de perdre un match de foot et qui se concentre sur sa défaite

Il est donc important de se concentrer sur qui vous devenez plutôt que sur vos résultats. Ceux-ci sont juste binaires :

  • soit vous êtes content lorsque vous réussissez ;
  • soit vous êtes triste quand vous échouez.

La situation est différente lorsque vous vous concentrez sur votre identité, c’est-à-dire :

  • qui vous êtes ;
  • qui vous devenez.

Imaginons qu’à chaque match, nous travaillons la confiance en soi, la force et la détermination. À ce jeu-là, vous ne pouvez pas perdre. Vous ne pouvez que gagner.

Vous voulez développer la détermination mais vous hésitez entre deux actions sur une compétition ? Dites-vous alors : “si j’étais déterminé, qu’est-ce que je ferais ? Ah, là, j’irais faire telle action”. Dans ce cas, vous allez choisir cette action.

Finalement, le résultat importe peu. En vous concentrant sur l’identité que vous souhaitez développer, vous allez forcément gagner sur le long terme. En effet, votre identité va petit à petit grandir de jour en jour.

Observer le chemin parcouru

La personne que vous êtes aujourd’hui est différente de celle d’hier. Quand vous avez commencé votre sport ou votre discipline, vous aviez des techniques de base.

Aujourd’hui, vous allez constater vos progrès en mesurant votre parcours. Vous avez évolué sur énormément de points.

À ce moment, il est aussi important de célébrer chaque petit pas. Soyez fiers de :

  • votre parcours ;
  • vos apprentissages ;
  • vos expériences.

Cela met en lumière votre progression et votre évolution au fil des ans. Noter ses progrès et ses améliorations est important. Cela permet d’être fiers de soi et de ses réalisations.

Comment être fier de soi grâce à la dépolarisation ?

Un sportif gagnant et fier de lui grâce à la dépolarisation

La dépolarisation va transformer votre vision des événements. Vous pourrez ainsi sortir de votre perception initiale. Vous aurez alors la capacité de transformer les échecs et défis en leçons.

Plus vous aurez une vision globale de l’événement, plus vous serez prêt à en tirer profit. Vous pourrez en tirer le positif pour votre épanouissement personnel. Cela aide donc à :

  • se développer ;
  • progresser ;
  • atteindre ses objectifs.

La dépolarisation peut être utilisée au quotidien en sport notamment lors des échecs ou des blessures. Elle vous permet de voir la situation dans son intégralité.

Ainsi, vous évitez de rester sur les pensées négatives. Vous reconnaissez ce que ces situations vous ont apporté. Vivre ces événements vous aide à être fier de vous dans ces moments-là.

Comme nous venons de le voir, il existe plusieurs outils et moyens simples pour cultiver la fierté en sport. Néanmoins pour avoir un résultat vraiment durable, la dépolarisation reste le meilleur choix. Elle vous libèrera des obstacles qui vous empêchent d’avoir confiance en vous. Vous pourrez ainsi mieux performer et être fier de vous.

Foire aux questions

Quels sont les bienfaits d’être fier de soi ?

Être fier de soi  a comme bienfait d’améliorer le bien-être global. Un athlète qui cultive des situations de fierté va se les remémorer. Il pourra alors améliorer sa confiance en lui.

Être bien dans sa peau permet d’être fier, ce qui :

  • contribue à une image positive de soi ;
  • aide au niveau émotionnel ;
  • réduit le stress.

Finalement, les bienfaits vont au-delà de la performance sportive. La fierté de soi affecte aussi notre vie de manière générale.

Comment gérer les échecs tout en restant fier de ses efforts ?

Pour gérer les échecs, il est important que les résultats notamment les défaites n’influent pas l’identité du sportif. L’idéal est de tirer des leçons de ses échecs. Ces derniers sont des points de progression.

Ils vont vous permettre de prendre confiance en lui et d’avoir plus d’estime de soi. Ainsi, il pourra générer de la croissance dans sa pratique sportive.

Peut-on apprendre à être fier de soi à tout âge ?

Il est possible d’être fière de soi à tout âge. Bien évidemment, il s’agit souvent d’une compétence à acquérir. Elle consiste à reconnaître ses victoires et ses réussites dans :

  • la vie ;
  • le sport ;
  • les entraînements.

Références

https://www.bluestarlacrosse.com/news_article/show/727837-7-strategies-to-help-your-athlete-be-more-confident

https://www.successstartswithin.com/sports-psychology-articles/athlete-motivation/how-to-build-true-motivation-in-sports/

https://condorperformance.com/enjoyment-sport/

https://truesport.org/respect-accountability/7-ways-help-athlete-confident/

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
Picture of À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT