Les limites de la pensée positive - L'Académie de la Haute Performance
Concept pensée positive. boxeur assis dans le vestiaire

Les limites de la pensée positive

Il existe une idée reçue dans le monde du sport, du développement personnel et dans la société en générale, selon laquelle la pensée positive est le remède miracle pour être heureux et réussir.

« Il faut être positif », « sois positif », « arrête d’être si négatif »… Vous avez certainement dû entendre ou prononcer ce genre de phrases un paquet de fois j’imagine ! En effet, la plupart des gens prônent la pensée positive en niant le négatif et s’auto flagellent lorsqu’ils n’y parviennent pas.

Je ne suis donc pas ici pour vous inciter à vous débarrasser d’une partie de vous mais pour vous proposer une technique contre intuitive qui a déjà fait ses preuves sur les centaines de sportifs et entrepreneurs que j’ai accompagnés.

Si vous souhaitez en savoir davantage et apprendre à penser utile en éliminant ces conflits internes, lisez cet article jusqu’au bout.

Comment pratiquer la pensée positive ? Les limites du positif à tout prix

Dans le sens commun, on entend souvent parler de la pensée positive.

Cependant, vouloir avoir une attitude positive à tout prix est une injonction de valeur qui ignore complètement les lois universelles.

Nous vivons dans un monde polarisé où dès qu’une chose existe, son contraire se manifeste également.

Par exemple, un aimant possède un pôle positif et un pôle négatif qui sont indissociables, vous êtes d’accord ?

Si je vous tends l’aimant mais que vous me dites « Merci mais je préfère n’avoir que la face positive ! »

Je pourrais couper l’aimant en deux mais au moment même de le couper, la face négative réapparaîtrait instantanément. 

Le positif et le négatif sont indissociables, bienvenue dans le monde de la dualité 😉 

Les gens les plus malheureux sur cette terre sont ceux qui veulent le plus être heureux.

Les limites du positif à tout prix. Femme triste

Les gens qui pensent le plus négatif sont ceux qui veulent le plus penser positif.

Par exemple, John Demartini qui est aujourd’hui un véritable expert du comportement humain, avait réalisé après 10 ans à essayer de penser positif, que plus il s’efforçait à le faire, plus il ressentait l’échec de ne pas arriver à se sentir positif h24, 7j/7.

Il s’est aussi rendu compte que beaucoup de coachs en développement personnel promouvaient la pensée positive comme manière de vivre en public mais n’affichaient pas vraiment de signes de positivité en privé.

Cette hypocrisie l’a donc poussé à vouloir creuser plus loin.

Il a donc décidé de mener un projet de recherche sur deux ans qui l’a amené à des résultats qu’il ne pouvait même pas imaginer.

Pour cela, il a fait l’inventaire de 2000 mots extraits des 300 meilleures ventes de livres sur la positivité qui incarnaient le mieux pour lui la pensée positive.

Il a ensuite divisé ces 2000 mots pour en faire des affirmations positives à répéter chaque jour.

Il a même poussé la recherche plus loin en traquant son niveau de positivité pendant la journée sur les sept domaines de sa vie (spirituel, mental, vocationnel, financier, familial, social et physique) et sur une échelle de -3 à +3 pour mesurer l’impact de ces affirmations positives.

Chaque jour, il répétait ces affirmations positives au moins 100 fois et prenait note de son état interne toutes les 4 heures.

Puis, au bout de 2 ans de pratique intensive de la pensée positive au quotidien et en analysant les chiffres, il s’est rendu compte qu’ils étaient équilibrés.

Autrement dit, lorsqu’un domaine de vie allait bien, un autre allait moins bien et au final, tout arrivait à la neutralité.

Tous ces efforts pendant deux ans pour un niveau de positivité équivalent à 0 !

Vous imaginez bien qu’il était un peu secoué après avoir passé 10 ans de sa vie à pratiquer la pensée positive.

Il a donc commencé à s’intéresser à la négativité et comment elle nous servait car sinon, elle n’existerait pas !

Car tout ce qui ne sert pas l’univers disparaît. 

En effet, la négativité est simplement un mécanisme qui nous informe lorsque nous poursuivons un fantasme pour que nous puissions retourner au centre, en étant objectif et équilibré.

La négativité est donc importante et n’est pas quelque chose à éviter à tout prix.

Tout comme la puissance de la pensée positive, qui peut se révéler utile lorsque vous vous minimisez par exemple.

Quand on est centré et qu’on accueille les deux côtés de la vie, le positif et le négatif, on maximise notre performance et notre productivité ainsi que notre capacité à aimer les autres et nous-mêmes, dans notre entièreté.

Donc, avant de chercher à éliminer une moitié de vous, il est important de comprendre que c’est normal et même utile d’être négatif parfois !

Nous ne pouvons pas avoir un côté de la pièce sans avoir l’autre. Il n’y a pas d’avantages sans inconvénients, pas de nuit sans jour, pas de froid sans chaud, pas de négatif sans positif.

Autrement, comment pourriez-vous savoir qu’il fait chaud si vous n’avez jamais eu froid ?

Pour grandir, nous avons besoin de challenge et de soutien au même degré. 

Il est important de comprendre que notre cerveau est aussi là pour nous faire survivre, et pas seulement pour nous rendre heureux.

En effet, pour votre survie, il vaut mieux que votre cerveau imagine que ce que vous voyiez dans l’herbe est un serpent plutôt qu’un simple bout de bois 😉 

Comment transformer le négatif en positif ? Les dépressifs de la pensée positive

Laissez-moi vous raconter l’histoire de Rémi, évoluant en deuxième division française de basket, qui illustre bien le symptôme du dépressif de la pensée positive.

ballon de basket sur un terrain de basket vide

Rémi commence donc le programme de l’Académie de la Haute Performance. Au cours de notre deuxième session ensemble, il me confie qu’il n’arrive pas à se reconcentrer et à se reconnecter à la détermination après un tir loupé.

Je lui demande alors : 

  • Qu’est-ce que tu te dis quand tu rates un tir en sachant que tu as fait n’importe quoi ?
  • Je me dis que ce n’est pas grave, j’essaie de relativiser…
  • OK, tu veux aller à haut niveau ou pas ?
  • Bah oui bien sûr, c’est mon objectif !
  • OK, est-ce que tu crois que la version de toi qui évolue en première division et en équipe de France tolérerait le « ce n’est pas grave » ?
  • Ben non.
  • OK… Rémi, c’est le haut niveau que tu vises ! A haut niveau, il n’y a pas de place pour « ce n’est pas grave… ». Cela doit être intolérable pour toi de louper une balle de cette manière. Quand tu manques un tir de cette manière, connecte-toi à la colère envers toi-même d’avoir fait ce shoot pourri et utilise cette colère pour la transformer en détermination de te dépasser. A haut niveau, on ne peut pas tolérer la médiocrité.

Tu peux être obsessif ou moyen, qui veux-tu devenir ?

  • Je veux être un champion, je veux être en équipe de France.
  • Alors comment agirait ce toi du futur face à ce tir ?
  • Oui il mérite de faire mieux que cela!

Parfois, on fuit cette honnêteté envers soi-même car on se dit « allez, il faut que je pense positif, pas négatif… »

Or, parfois, penser « négatif » vous servira bien plus que de penser « positif » !

Après, c’est vrai qu’il est plus agréable à court terme de recevoir une tape dans le dos qu’un coup de pied aux fesses !

Et pourtant, une tape dans le dos lorsque vous savez que vous pouvez faire mieux est, très souvent, beaucoup moins utile qu’un coup de pied aux fesses…

Lorsque vous identifiez une pensée, demandez-vous : « est-ce que cette pensée m’aide à aller vers mon objectif ? »

On se fiche de savoir si c’est vrai ou non sur le moment, tant que cela vous sert et vous pousse à donner le meilleur de vous-même.

Comment rester positif en période difficile ?

femme souriante

Il est important de comprendre que positif ne veut pas dire « bisounours », mais actif. 

Rester positif consiste donc à rester actif. 

Lorsque vous sentez que vous êtes dans une période difficile, demandez-vous « quels sont les bénéfices à ce qui m’arrive ? », « qu’est-ce que cela m’apprend ? », quels seraient les inconvénients si cela ne m’était pas arrivé ? »

« Négatif », c’est l’action de nier les bénéfices. 

Pour rester positif en période difficile, modifiez votre perception des évènements grâce à la Dépolarisation.

La Dépolarisation consiste en une série de questions séquencées qui amène à une libération de l’être. 

La Dépolarisation vous permettra d’intégrer que “positif” ou “négatif” n’est qu’une histoire de perception et que les événements ont juste la valeur qu’on leur donne.

Les pensées positives et négatives sont contagieuses dans le sens où plus on perçoit quelque chose comme positif, plus on perçoit aussi du négatif.

Moins vous êtes attaché aux pensées positives, moins vous êtes réactif aux pensées négatives.

Lorsque vous êtes dépolarisé, les choses ne vous paraissent ni positives ni négatives car vos perceptions sont équilibrées.

Si vous souhaitez reprendre votre pouvoir, arrêtez de vous auto-flageller. Apprendre à penser utile et apaiser votre stress sont les outils qu’il vous faut. 

Vous allez enfin pouvoir devenir la personne que vous voulez être : sereine, libérée, confiante et bien plus encore.

Dans cet article nous avons donc vu comment fonctionne la pensée positive mais aussi comment apprendre à penser utile.

En résumé, penser utile consiste à :

  • S’accepter dans son entièreté 
  • Voir quand et comment penser « positif » ou « négatif » vous sert
  • Transformer votre colère en détermination
  • Equilibrer vos perceptions avec la Dépolarisation

Pour aller plus loin grâce à la Dépolarisation et ainsi faire partie de ceux qui passent véritablement à l’action pour obtenir des résultats, profitez de votre entretien offert ici.

Nous verrons ensemble où vous en êtes aujourd’hui, où vous voulez aller, ce qui vous empêche d’y arriver pour l’instant et comment y aller le plus vite possible en explosant les blocages.

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez !

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance 

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien Gratuit

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

Téléchargez gratuitement le premier chapitre