Comment prendre confiance en soi et dépasser ses peurs ?
comment prendre confiance en soi

Comment prendre confiance en soi et dépasser ses peurs ?

Vous est-il déjà arrivé d’avoir des intentions ambitieuses mais au moment de passer à l’action, vous avez cette petite voix dans votre tête qui vous dit : “mais pour qui te prends-tu ?” ou encore, “tu le feras plus tard”. Puis le moment passe et vous regrettez de ne pas être quelqu’un de confiant. Lorsqu’on cherche à savoir comment prendre confiance en soi, on peut être enclin à essayer toutes sortes de techniques comme la méthode Coué, la pensée positive, etc.

Ces méthodes peuvent être efficaces sur le très court terme mais si vous souhaitez être performant dans la durée, j’ai quelque chose de beaucoup plus puissant à vous proposer.

SI vous cherchez à gagner en confiance, que ce soit en compétition ou de manière générale, voici un article très intéressant pour vous.

C’est quoi la confiance en soi ?

Tout d’abord, nous allons étudier l’étymologie du mot confiance.

Confiance est composé de « cum » qui veut dire avec, et de « fidens » qui correspond à la foi.

La foi, c’est croire en quelque chose en l’absence de toute preuve.

La confiance, la foi, c’est l’inverse de la peur.

Quand j’ai confiance en moi, je sais qui je suis et je n’ai pas besoin de preuve pour ça.

Par exemple, si vous perdez un match, vous gardez tout de même confiance en vous puisque vous n’avez pas besoin de gagner matériellement pour savoir que vous êtes excellent.

C'est quoi la confiance en soi

Vous continuez donc votre chemin avec la foi que cela va payer.

Il existe deux types de confiance en soi, la confiance en soi conditionnelle et la confiance en soi inconditionnelle.

Lorsque vous apprenez comment prendre confiance en soi et que vous maîtrisez ces deux composantes, vous êtes prêt à exploiter pleinement votre potentiel.

La confiance conditionnelle, vous pouvez l’acquérir par la répétition et l’entraînement.

Vous pouvez la développer dans tous les domaines et c’est une confiance liée à la compétence.

La confiance en soi inconditionnelle, c’est de savoir que j’ai toutes les identités en moi et que peu importe les résultats à l’extérieur, je ne m’identifie pas à cela.

C’est une confiance qui s’acquiert différemment. Elle est plus subtile, elle demande de réaliser que vous avez les ressources et les solutions en vous.

Lorsque vous avez confiance en vous inconditionnellement, peu importe si demain vous échouez complètement, vous savez qui vous êtes. Vous pouvez rester quelqu’un d’excellent même si vous échouez, cela ne remet pas en question votre identité.

La confiance en soi conditionnelle est basée sur le faire et l’avoir tandis que la confiance en soi inconditionnelle est basée sur l’être.

En effet, être, faire puis avoir est l’ordre naturel.

Lorsque vous basez votre confiance sur ce que vous avez ou ce que vous faites, c’est bancal parce que vous pouvez le perdre.

Vous pouvez vous blesser, ne plus pouvoir pratiquer votre sport et perdre vos titres.

Alors que la confiance basée sur qui vous êtes, qui vous devenez, ça, vous ne pouvez pas le perdre.

Si ça c’est fort, le reste est facile.

Ce que vous avez appris, votre expérience, la personne que vous êtes devenue à travers tout ça, vous le gardez avec vous toute la vie.

La ressource, c’est vous.

Vous êtes ce qui reste lorsque tout part.

Et qui vous êtes, vous l’amènerez avec vous bien après le sport.


Comment expliquer le manque de confiance en soi ?

comment expliquer le manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi est la différence entre qui je rêve d’être, ce que je fais et qui je crois être puisque je m’identifie à ce que je fais.

Imaginons que vous vouliez être quelqu’un de confiant, que vous êtes à un match de foot et que vous ne tirez pas, par peur de ce que les autres vont penser de vous.

A la fin du match, vous rentrez chez vous et vous vous trouvez nul(le).

Pourquoi ? Parce que vous vous êtes identifié à ce que vous avez fait. 

Vous manquez donc de confiance en vous car vous avez le fantasme d’une perception « confiante » de vous mais par rapport à votre action, vous vous êtes perçu différemment.

Cela crée donc un décalage entre qui vous rêvez d’être et qui vous croyez être car vous vous identifiez à ce que vous faites.

Or, si vous prenez du recul par rapport à ce que vous faites en vous disant : 

« Là j’aurais dû tirer en relation avec qui je veux devenir. 

Je ne l’ai pas fait aujourd’hui mais c’est ok, je reste quelqu’un de confiant. 

Que ferait la confiance maintenant ? 

Elle se mettrait un coup de pied aux fesses et elle ferait mieux 🙂 »

Lorsque vous arrêtez de vous identifier à votre résultat et que vous vous identifiez seulement à qui vous avez envie de devenir sur le long terme en progressant millimètre par millimètre, les choses vont devenir beaucoup plus simples et plus légères.

Le manque de confiance en soi vient également d’un manque de connaissance de soi.

Pour gagner en confiance, il est important de prendre conscience que l’on est un tout.

En effet, lorsque vous vous connaissez parfaitement et que vous savez que vous êtes un potentiel d’action (là tout de suite, vous pouvez être joyeux, triste, intelligent…), vous avez le choix de devenir qui vous avez envie d’être à travers vos actions.

Et quand vous prenez conscience que vous êtes un tout, c’est à vous de choisir consciemment qui vous avez envie de devenir à travers ce que vous faites.

gagner en confiance

Vous allez ainsi pouvoir vous focaliser sur le long terme et sur qui vous devenez grâce au sport ou à l’entreprenariat.

La pire chose que vous puissiez faire pour votre confiance, c’est de croire qu’il vous manque quelque chose.

Il ne vous manque rien, vous avez tout en vous ! 

L’acceptation de soi et de ses erreurs passées est la clé pour gagner en confiance en soi.

On peut aussi manquer de confiance en soi lorsqu’on se sous-estime par rapport à son objectif.

En effet, on peut parfois se fixer des objectifs très élevés mais sans vraiment y croire.

La clé est donc de devenir la personne capable d’atteindre l’objectif.

Beaucoup de gens croient que lorsqu’ils auront fait ceci ou cela, alors ils pourront se dire “je suis fort”.

A l’inverse, c’est parce que je suis fort dans ma tête que je vais mettre en place les bonnes actions et j’aurais les résultats que je souhaite.

La clé est donc d’être avant d’avoir, de penser et de faire comme si j’étais déjà la personne qui atteint les résultats que je désire.

De cette manière, vous vous concentrez sur qui vous devenez et non pas sur un objectif fini.

Le manque de confiance en soi est aussi souvent dû à une comparaison.

On manque de confiance en nous parce qu’on se dit qu’on fait mal les choses. 

Mais par rapport à qui ? Regardez avec qui vous vous comparez.

Si vous tenez à vous comparer, comparez-vous avec la personne que vous étiez hier !

Ensuite, faites de votre mieux pour gratter un millimètre chaque jour vers la personne que vous voulez être et prenez vos décisions à partir de cette personne-là.

C’est ce que je vais tenter d’expliquer en détail dans la suite de cet article. 


Comment lutter contre le manque de confiance en soi ?

Lorsqu’on cherche à reprendre confiance en soi après plusieurs défaites, les gens peuvent nous dire “c’est simple, il faut juste positiver”.

lutter contre le manque de confiance en soi

Or souvent, cela peut paraître paradoxal mais les gens les plus malheureux sont ceux qui veulent le plus être heureux. 

Les gens qui pensent le plus négatif sont ceux qui veulent le plus penser positif.

C’est pourquoi aujourd’hui, je ne parle plus de pensée positive en termes de “c’est bien” et de pensée négative en termes de “c’est mal”, mais plutôt de pensée utile ou inutile.

Par exemple, vous dire « ce n’est pas grave » après avoir fait une action qui n’est pas en accord avec l’objectif que vous visez peut être positif, mais ce n’est pas utile pour vous.

Se minimiser en se disant « ce n’est pas grave » par peur de regarder la réalité telle qu’elle est, c’est une fuite et un manque d’amour envers soi-même lorsqu’on sait qu’on peut faire mieux.

Cela ne vous connecte pas au dépassement et à qui vous voulez devenir.

Pour lutter contre le manque de confiance en soi, il est important de faire le bilan de ses difficultés puisque paradoxalement, cela permet également de faire le bilan de ses facilités.

Ainsi, en voyant où c’est difficile pour vous, vous pouvez être au clair avec vos points faibles et vous demander s’il est nécessaire de les développer ou est-ce que vous vous comparez simplement à quelqu’un que vous avez mis sur un piédestal ?

Faire le bilan de ses difficultés permet ainsi parfois de lâcher ce qui n’est pas pour nous, pour se concentrer vraiment sur nos points forts.

Si vous vous penchez sans arrêt sur vos difficultés, votre niveau de confiance et d’efficacité va diminuer puisque vous allez forcer dans une direction qui n’est pas la vôtre. 

Comment prendre confiance en soi ?

A partir d’aujourd’hui, vous pouvez décider d’être avant de faire ou d’avoir.

Comme nous l’avons vu plus haut, être, faire, puis avoir est l’ordre naturel.

Concentrez-vous donc sur la cause qui est invisible, pour générer les effets qui sont visibles.

La cause, c’est être excellent.

Première étape: décider qu’à partir de maintenant, vous êtes excellent, peu importe les circonstances !

Validez à partir d’aujourd’hui que vous êtes excellent dans votre sport.

vous êtes excellent

Ayez la foi que vous êtes déjà excellent, même si vous êtes moins excellent que demain, et encore moins que dans 10 ans. (sinon ce ne serait pas drôle parce que vous ne pourriez plus évoluer 😉)

Lorsqu’on pense à la confiance en soi, on peut parfois voir cela comme quelque chose qu’on a ou qu’on n’a pas et on entretient le fantasme qu’un beau jour on aura confiance.

Cependant, à chaque fois que vous progressez, vous arrivez à un niveau sur lequel vous n’avez pas confiance.

Comme dans un jeu vidéo !

Chaque changement de palier dans notre vie entraîne une phase chaotique, que l’on ne connaît pas, où nous avons peur et c’est ok !

En effet, si la confiance en soi inconditionnelle et absolue peut être intégrée très rapidement par la simple prise de conscience que « je suis celui qui est », elle a ensuite besoin de se manifester et de prendre une forme répondant à notre idée.

Pour reprendre confiance en soi, il est donc nécessaire de se faire confiance.

Attention, simple ne veut pas dire facile. Cela implique un dépassement de soi.

“La simplicité est la sophistication suprême”, disait Léonard de Vinci.

Le jour où vous intégrerez ça au plus profond de vous, vous ferez un saut quantique.

Vous arriverez dans une situation où vous n’avez pas confiance mais vous déciderez de vous faire confiance, millimètre après millimètre, pas après pas.

Deuxième étape: réaliser tous les progrès que vous avez déjà accomplis

Remémorez-vous et mémorisez les moments où vous avez su être confiant, être courageux, aller au-delà de la peur et capitalisez sur toutes vos victoires passées.

réaliser tous les progrès que vous avez déjà accomplis

Nos croyances sont construites par le filtre qu’on met sur ce qu’on est en train de vivre.

Si je crois que je suis confiant, je vais agir en personne confiante.

Votre identité est aussi liée avec ce que vous croyez que vous avez été dans le passé.

Acceptez vos erreurs passées, ce sont elles qui ont fait de vous la personne que vous êtes aujourd’hui.

A partir de maintenant, centrez-vous donc sur votre progression.

Notez d’abord tout ce que vous avez amélioré depuis que vous avez commencé le sport.

Listez toutes les qualités que le sport vous a permis de développer.

Ressentez de la gratitude pour tous les progrès que vous avez déjà accomplis.

Ainsi, vous allez vous rendre compte que vous êtes en constante évolution et naturellement votre confiance et votre foi en votre capacité à obtenir ce que vous voulez augmentera.

Lorsqu’on se focalise sur le long terme en voyant tout ce qu’on a déjà accompli, on va retrouver confiance naturellement.

Ensuite, prenez l’habitude de noter vos petites victoires chaque jour.

Prendre conscience de vos progrès tous les jours vous permettra de gagner en confiance.

En effet, parfois on manque de confiance en soi parce qu’on ne parvient pas à apprécier nos progrès et nos victoires déjà réalisées.

On sera toujours attiré par ce qui nous manque

Si vous échouez en compétition et que vous vous dites que c’est parce que vous n’avez pas encore confiance en vous, votre cerveau va se focaliser sur ce que vous n’avez pas. 

Donc cela va venir mettre encore plus de doute en vous et va renforcer l’idée que vous n’avez pas confiance.

On percevra d’abord ce qui nous manque plutôt que notre progression car le cerveau ne met pas la priorité sur le côté positif mais plutôt sur ce qui manque.

Nos valeurs, ce qui est important pour nous, se forgeront toujours en rapport à ce que nous percevons qu’il nous manque.

En se concentrant sur soi, sur la personne qu’on devient et sur nos progrès, on reprend notre pouvoir et on gagne en confiance.

De plus, cela nous aide à relativiser et à rassurer le subconscient en période de doute.

Un bon exercice pour augmenter sa confiance en soi est de découper son objectif en plein de petits objectifs afin d’avancer tous les jours, millimètre par millimètre, vers la personne que vous voulez devenir.

Fixez-vous donc des objectifs réalisables et notez vos petites victoires chaque jour, cela va vous aider à gagner en confiance en tirant profit de cette dynamique.

On peut manquer de confiance en soi lorsqu’on vise une perfection inatteignable sur le court terme car on se décourage devant l’immensité de la tâche et on a peur de l’échec.

Rappelez-vous que même les meilleurs sportifs du monde font des erreurs et vivent des échecs.

C’est Michael Jordan qui a dit : « J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi. »

Troisième étape: lâcher le besoin de contrôle

Faites-vous confiance, vous êtes un tout, vous avez toutes les clés en vous et vous êtes déjà assez.

lâcher prise de son besoin de controle

Vous vous êtes certainement déjà entraîné des milliers d’heures, maintenant il est temps de laisser votre corps faire ce qu’il sait faire !

Moins vous vous faites confiance, plus vous allez créer une interférence entre votre conscient et votre subconscient, et donc des conflits internes.

Plus on est capable de faire confiance à notre corps, plus la petite voix dans notre tête disparaît et plus on atteint la zone facilement.

Lorsqu’on écroule la peur, il ne reste plus que la certitude !

La peur n’est qu’une perception erronée de la réalité.

Si vous souhaitez retrouver confiance, soyez bienveillant avec vous. 

Lorsque vous êtes davantage bienveillant avec vous, vous vous acceptez davantage, et quand vous commencez à vous accepter davantage, vous vous aimez davantage et quand vous vous aimez davantage, vous êtes plus confiant car vous n’êtes plus sensible au regard des autres !

Confiance et amour sont liés donc plus je m’aime, plus mon estime de moi-même augmente.

Et plus je m’estime, plus je suis capable de faire des choses en confiance sans me soucier de l’avis des autres car je n’ai plus besoin de validation extérieure.

Si vous avez du mal à vous aimer et à vous accepter comme vous êtes, parlez-vous comme vous parleriez à votre meilleur ami ou à votre enfant.

Quatrième étape: arrêter de s’identifier à son résultat

Vous n’êtes pas votre résultat, vous êtes bien plus que cela.

Lorsque vous avez cet état d’esprit, votre confiance n’est pas liée à gagner ou perdre une compétition.

Vous n’allez plus osciller émotionnellement comme auparavant car vous êtes désormais focalisé sur le long terme, sur comment cette compétition va vous aider à devenir qui vous avez envie d’être.

A chaque compétition, lorsque vous aurez certains choix à faire, vous pourrez vous demander consciemment si vous avez envie d’être un lâcheur ou quelqu’un de déterminé.

Lorsque vous posez les choix devant vous comme cela, vous les conscientisez et donc vous reprenez le pouvoir sur qui vous devenez. 

En reprenant votre pouvoir, vous reprenez confiance en vous. 

Par exemple, j’avais accompagné une sportive de niveau international qui avait commencé à s’identifier à son résultat (une qualification aux Jeux Olympiques) et du coup, vu qu’elle avait mis son objectif sur un piédestal, elle s’identifiait à l’atteinte ou non de ce résultat.

Donc en fonction de sa perception, en fonction de si elle se sentait proche d’atteindre son résultat ou non, sa confiance fluctuait.

Elle commençait donc à me dire « Je suis trop nulle, et si je n’y arrive pas, qu’est-ce que les autres vont penser… ». Son estime d’elle-même commençait à baisser parce qu’elle n’arrivait pas à atteindre son objectif.

déçu par sa performance sportive

Cependant, si vous n’attachez plus votre confiance et votre estime de vous-même à votre objectif, peu importe si vous atteignez ou non l’objectif à court terme, vous avez la foi que le résultat arrivera tôt ou tard.

Pour gagner en confiance rapidement, lorsque vous avez un choix à faire, vous pouvez également vous demander « que ferait la confiance ? »

Si aujourd’hui vous avez confiance en vous mais que vous ne vous faites pas confiance profondément, votre estime de vous-même va fluctuer en fonction de vos résultats à l’extérieur. 

Peut-être que vous vous dites consciemment que vous êtes assez, que vous avez tout pour y arriver mais peu importe combien de temps vous vous entraînez ou ce que vous réussissez, ça ne résout pas le problème.

SI vous souhaitez développer une confiance en vous inconditionnelle, véritable validation interne qui vous permettra de vous libérer totalement et de ressentir que quoi qu’il arrive tout ira bien, la dépolarisation est faite pour vous.

La dépolarisation est un processus émotionnel et non pas logique car la logique ne résout pas tout.

Si la logique était suffisante, mettre « vous allez mourir » sur les paquets de cigarettes serait suffisant pour faire arrêter les gens de fumer. 🙂

Pour y arriver, cela doit passer par le corps, pour être validé par votre subconscient.

Grâce à la Dépolarisation, vous deviendrez celui ou celle que vous voulez être en toute sérénité.

Lorsque vous intégrez que vous n’êtes pas votre résultat, vous devenez qui vous avez envie d’être, peu importe les circonstances extérieures.

Même si vous échouez, vous restez confiant et excellent.

Ensuite, lorsque vous êtes dépolarisé, il n’y a plus d’oscillation. Une confiance et une présence se dégagent de vous car vous n’êtes plus attaché à la forme par laquelle votre résultat va se manifester.

Lorsqu’on sort de l’illusion de la perte et du gain, on sait que finalement il ne pourra rien nous arriver et que quoi qu’il arrive on en tirera des bénéfices.

On se concentre alors sur l’essentiel : qui on est en train de devenir sur le long terme.

Et ça vous l’emmènerez bien plus loin que le sport !

Pour résumer, comment prendre confiance en soi ?

  1. Validez que vous êtes excellent maintenant, peu importe les résultats extérieurs
  2. Regardez tous les progrès que vous avez déjà accomplis
  3. Lâchez le contrôle et faites-vous confiance
  4. Aimez-vous !
  5. Lâchez prise sur vos résultats grâce à la dépolarisation
  6. Concentrez-vous sur qui vous devenez

Si vous êtes prêt à retrouver confiance en vous pour exprimer pleinement votre potentiel, profitez de votre entretien offert ici

On fera un diagnostic d’où vous en êtes aujourd’hui, où vous voulez aller, ce qui vous empêche d’y arriver pour l’instant et comment exploser vos blocages pour y arriver !

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance 

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT