Une sportive avec un bon mindset

Exercices pour vaincre la peur grâce à la dépolarisation

Besoin d’exercices pour vaincre la peur et performer à votre plein potentiel ? La dépolarisation est une méthode innovante et particulièrement efficace.

Il s’agit d’un process de questions spécifiques qui ciblent la racine même de la peur. Elle agit pour nous guider sur le chemin vers une transformation personnelle et une performance accrue.

Dans le monde du sport et au-delà, la peur a longtemps été un obstacle invisible mais puissant. Elle est capable de nous empêcher de performer dans le bonheur, de briser notre confiance et d’entraver notre développement personnel.

Heureusement, des méthodes innovantes émergent pour aider les athlètes à surmonter leurs peurs et blocages. Elles leur permettent d’opérer un changement instantané d’identité, les libérant de leurs craintes. Ils peuvent ainsi performer à leur plein potentiel.

Dans cet article, nous allons détailler quelques exercices basés sur la dépolarisation, une méthode avant-gardiste. Elle offre une perspective unique pour se confronter et se libérer de chaque type de peur.

La dépolarisation apporte donc des réponses concrètes et efficaces. Explorons comment, à travers des questions spécifiques, les athlètes peuvent utiliser cette technique pour :

  • transcender leurs peurs ;
  • renforcer leur estime de soi ;
  • performer dans le bien-être ;
  • atteindre leur meilleur niveau de performance.

Les effets négatifs de la peur en sport

La peur en sport et l’anxiété peuvent avoir un impact considérable sur la performance et le bien-être des athlètes.

Les effets négatifs de la peur en sport

  • Un stress excessif
  • Une tension musculaire excessive
  • Une baisse de confiance en soi
  • Des troubles de l’attention et de la concentration

  • Une mauvaise performance
  • La frustration
  • Une baisse de la motivation
  • Une prédisposition aux blessures

Un stress excessif

La peur de réussir peut provoquer un niveau élevé de stress, d’anxiété ou d’angoisse chez les sportifs. Elle va ainsi impacter leur capacité à se détendre et à se concentrer.

Ce stress ou cette anxiété peut aussi entraîner une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle. Cet état empêche les sportifs de performer.

Une tension musculaire excessive

La peur engendre souvent une tension musculaire, limitant la fluidité et l’efficacité des mouvements. Cette tension peut :

  • réduire la flexibilité du corps;
  • augmenter le risque de crampes ;
  • diminuer la rapidité d’exécution.

Tous ces éléments sont pourtant cruciaux dans de nombreux sports.

Une baisse de confiance en soi

La peur peut miner la confiance en soi des athlètes. Quand ils doutent de leurs capacités, leur performance en souffre considérablement.

En effet, cette confiance est essentielle pour performer de façon optimale.

Des troubles de l’attention et de la concentration

Je profite de mon entretien offert Une personne atteinte de trouble de la concentration

La peur peut détourner l’attention des sportifs de l’action et réduire leur concentration.

Les athlètes, paralysés par la peur, ont alors tendance à faire des erreurs et sont moins capables de prendre des décisions rapides et efficaces pendant la compétition.

Une partie de leur cerveau sera dédiée à éviter la peur, ce qui les rendra enclin à :

  • ressasser les erreurs du passé ;
  • se projeter dans la victoire ou la défaite ;
  • se préoccuper de ce que pensent les autres.

Ces athlètes ne seront donc pas pleinement présents dans ce qu’ils font.

Une mauvaise performance

Faites attention aux effets combinés du stress, de la tension musculaire, du manque de confiance et des troubles de concentration.

Ils peuvent inévitablement conduire à une performance en dessous de vos capacités réelles.

La frustration

Vous serez parfois incapable d’atteindre vos objectifs ou de performer au niveau souhaité en raison de vos peurs. Cela peut engendrer une grande frustration et affecter :

  • votre état d’esprit en général ;
  • votre approche future des compétitions.

Une baisse de la motivation

La peur persistante et les échecs qui en découlent risquent de diminuer la motivation des athlètes. Ceux-ci pourraient commencer à douter de l’intérêt de leur entraînement et de leur participation à une compétition. Ils vont même parfois perdre le plaisir de pratiquer leur sport.

Une prédisposition aux blessures

Je réserve mon entretien offert Une sportive blessée à cause de la peur en sport

Comme le burn out sportif, la peur peut augmenter les risques de blessures. Faites alors attention lorsque vous avez une tension musculaire excessive et une mauvaise concentration.

Évitez aussi de prendre des décisions précipitées. Tout cela peut augmenter le risque de blessures mineures ou graves.

Lorsque vous avez peur, vous serez constamment sous le stress. Vous aurez du mal à rester concentré et serez souvent frustré. Cela peut affecter votre performance globale.

D’où l’importance de se libérer de la peur. Si vous êtes pressé, prenez rendez-vous avec nous en cliquant sur le bouton ci-après.

Vous pouvez également poursuivre la lecture de cet article. Voyons maintenant comment y parvenir avec la dépolarisation.

Comment vaincre la peur grâce à la dépolarisation ?

La peur de l’échec

Vous allez parfois percevoir plus de perte que de gain dans l’action que vous souhaitez entreprendre. À ce moment, nous parlons de peur de l’échec.

Votre corps va inconsciemment se bloquer, car il perçoit le risque à passer à l’action. Cet état peut engendrer de l’anxiété.

Gardez en tête qu’il n’y a pas de peur du futur sans référentiel passé. Pour rééquilibrer vos perceptions, la première étape est donc de regarder dans votre passé.

Allez voir un moment où vous avez mal vécu un échec. Une fois que vous l’avez, voyez tous les bénéfices que celui-ci vous a apportés. Quels traits de caractère avez-vous développés ? Dans quel autre domaine avez-vous réussi ? En quoi cet échec était une opportunité ? Qui vous a soutenu ?

Notez tous les bénéfices jusqu’à ressentir une forme de gratitude envers l’échec. Puis, allez également voir les inconvénients si vous aviez réussi dans le passé.

Rien que cette première partie permettra d’atténuer la peur d’un échec futur. Vous verrez que quand vous perdez, vous gagnez sous une autre forme. La dépolarisation va changer votre mindset.

Pour boucler le process, regardez :

  • les bénéfices si vous échouez à nouveau dans le futur ;
  • les inconvénients si vous réussissez également dans le futur.

La peur de perdre

Je prends rendez-vous pour mon entretien offert Une sportive qui a peur de perdre

Notre entretien avec nos sportifs se déroule souvent de la manière suivante :

“Quelle est votre intention pour cette compétition ?

“Gagner”.

“Gagner est une cause ou un effet ?”

“Un effet”.

“Quelle est la cause qui vous amènera cet effet ?”

“Faire de beaux gestes, prendre mon temps, etc.”

“Selon vous, ces gestes sont des causes ou des effets ?”

“Encore des effets”.

“Qu’est-ce qui peut être la cause de ces effets ?”

“Si nous sommes concentrés, positifs, et relâchés”.

“Avec cette IDENTITÉ, vous aurez plus de chance de gagner ?”

Oui.

Se concentrer sur son identité

Je profite de mon entretien offert Un sportif concentré sur qui il veut devenir

Choisissez donc d’être concentrés, positifs et relâchés et le reste suivra. Si vous perdez le fil pendant le match, alors revenez à qui vous voulez être. À chaque seconde, vous avez l’occasion d’exprimer une possibilité en fonction de qui vous choisissez d’être.⁠

Focalisez-vous sur qui vous devenez sur le long terme. Ainsi, vous serez beaucoup moins sensibles aux « échecs » à court terme.

En suivant nos conseils, l’échec va commencer petit à petit par disparaître de vos perceptions. Vous ne pouvez pas perdre lorsque vous êtes centré sur :

  • qui vous devenez ;
  • le millimètre que vous gagnez.

En effet, il est impossible d’échouer au jeu de « qui vous devenez ». Comme disait Nelson Mandela : “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends”.

Quoi qu’il arrive à l’extérieur, focalisez-vous sur qui vous devenez à long terme. Vous aurez parfois peur de perdre avant une compétition. Demandez-vous alors : “qui est-ce que j’ai envie de devenir à travers cette compétition ?”.

Que vous gagnez ou que vous perdez, cela importe peu. Votre valeur en tant qu’être humain ne changera pas.

Évitez de relier vos résultats à qui vous êtes en tant que personne. Cela vous empêchera d’avoir peur de changer aux yeux des autres lorsque vous gagnez ou perdez.

Focalisez-vous donc sur qui vous avez envie d’être à long terme. Voyez cette compétition comme une étape sur le chemin de qui vous devenez. La seule compétition sera contre vous-même (le vous d’hier par rapport à celui de demain).

Si vous choisissez de pratiquer la dépolarisation avec nous, vous n’aurez plus besoin de séances d’hypnose pour vous libérer de vos peurs.

La peur du regard des autres

Je réserve mon entretien offert La peur du regard des autres

Si vous avez peur du regard des autres, demandez-vous :

  • “De quoi ai-je peur d’être jugé ?”.
  • “Est-ce d’être traité de nul, de faible, d’incompétent, d’arrogant ou d’égoïste ?”

Faites ensuite une dépolarisation classique sur ce trait de caractère dont vous avez peur d’être jugé. Vous pouvez retrouver ce process dans le livre “Préparation Mentale Gagnante”.

La peur de l’adversaire

Vous allez parfois avoir peur de votre adversaire. Demandez-vous alors : “Qu’est-ce que je crois qu’il a de plus que moi ?”.

Puis faites le process de dépolarisation inversée sur ce trait de caractère, celui que vous pensez possédez en moins que votre adversaire.

Exemple :

Je me rappelle d’un athlète que j’ai accompagné à l’époque. Lorsqu’il était contre des personnes qu’il percevait comme plus fortes, il baissait en régime. Il se disait qu’il allait perdre et son intention se focalisait sur le résultat.

En revanche, lorsque je lui ai demandé : “Qui as-tu envie de devenir à travers cette compétition ?”. Il m’a dit : “J’ai envie de retrouver le guerrier que j’étais”.

Nous avons donc mis en place un ancrage. Lorsqu’il touche les mains de son adversaire, il se répète : « Je suis un putain de guerrier !”

À ce moment-là, que ferait ce guerrier en toi ? Il se disait donc : “plus l’adversaire était fort, plus il avait l’opportunité de devenir davantage un guerrier”.

La veille de la compétition, demandez-vous alors : « Qui ai-je envie de devenir à travers cette compétition ? ».

La peur de se blesser

Je prends rendez-vous pour mon entretien offert Une sportive qui a peur d'être blessée

Le process est le même que pour la peur de l’échec. Elle émerge souvent après une blessure mal vécue dans le passé. Allez donc voir :

  • Quels ont été les bénéfices pour vous d’avoir eu cette blessure ?
  • Qu’avez-vous développé grâce à cette blessure ?
  • Sur quoi avez-vous pu travailler ?
  • Qu’avez-vous expérimenté grâce au temps que vous avez eu ?
  • Quelle prise de conscience avez-vous eu ?
Faites cet exercice jusqu’à ressentir de la gratitude pour votre blessure passée. Attention néanmoins, car cela ne veut pas dire que vous souhaitez vous blesser à nouveau.

En allant voir la peur droit dans les yeux, vous libérez l’espace mental qu’elle occupait. Vous pouvez ainsi vous concentrer pleinement sur ce que vous avez à faire dans l’instant.

Conclusion

La peur est un obstacle majeur à la réussite sportive. Il est essentiel pour les entraîneurs et les athlètes de :

  • reconnaître les effets de la peur ;
  • travailler ensemble pour la dissoudre.

Ainsi, les sportifs pourront être pleinement présents et tout donner dans l’instant ! En abordant la peur de front, ils améliorent leur performance et retrouvent le plaisir dans leur sport.

Envie de vous libérer de vos peurs et blocages pour devenir pleinement serein et confiant en compétition ? Il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-après.

Vous bénéficierez d’un entretien offert avec un conseiller de l’équipe de l’Académie de la Haute Performance.

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites, mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Références

https://www.lexpress.fr/styles/bien-etre/psycho/anxiete-dix-exercices-pour-depasser-la-crise-d-angoisse_1747001.html

https://www.masculin.com/psycho/595506-comment-conquerir-ses-peurs-et-liberer-son-potentiel-en-moins-de-60-secondes/

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
Picture of À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT