Quel type de thérapie pour gérer ses émotions une femme en pleine séance

Quelle thérapie pour gérer ses émotions efficacement ?

Vous recherchez une thérapie pour gérer vos émotions ? Le meilleur choix tient compte de plusieurs éléments.

Dans la vie, il nous arrive d’être parfois tristes ou en colère. Comme tout le monde, nous pouvons avoir peur ou encore ressentir de l’anxiété ou du stress. Il s’agit d’émotions négatives intenses que nous avons souvent du mal à gérer. Heureusement, il existe aujourd’hui différentes techniques de gestion des émotions.

Pour être sûrs de choisir la meilleure thérapie pour gérer nos émotions, il est cependant essentiel de nous poser les questions fondamentales suivantes :

  • Quelles sont les émotions de base ?
  • Quelles sont les principales familles d’émotions ?
  • Pourquoi avons-nous du mal à gérer nos émotions ?
  • Quelle thérapie choisir pour gérer nos émotions ?

Quelles sont les 6 émotions de base ?

Les « émotions de base » sont celles que nous identifions à travers notre langage non verbal (c’est-à-dire les expressions de notre visage). Selon Paul Ekman, psychologue américain et spécialiste des émotions, les 6 émotions de base sont :

  • la joie ;
  • la tristesse ;
  • la colère ;
  • la peur ;
  • la surprise ;
  • et le dégoût.

Les deux familles d’émotions

À l’Académie de Haute Performance, nous considérons qu’il existe deux familles d’émotions :

  • les émotions de l’humain ;
  • et les émotions de l’être.

Les émotions de l’humain

Une illustration des émotions de l'humain

Le mot « humain » vient du mot latin « humus », qui signifie « terre ». L’humain désigne donc notre chair, c’est-à-dire notre partie animale et corporelle. Il cherchera en permanence à fuir les prédateurs et à aller vers la sécurité ou vers des proies.

L’humain, ou plus précisément l’égo, ne veut pas disparaitre.

Les émotions de l’humain regroupent notamment la peur, la tristesse et la colère. Elles correspondent vraiment à nos « pathos ». Ce terme grec vient du mot « souffrance » de la matière.

Au sein de l’Académie de Haute Performance, les émotions humaines sont associées à la partie basse de notre cerveau.

Dans un de ses livres intitulé « Les deux vitesses de la pensée », Daniel Kahneman décrit le fonctionnement de notre cerveau. Il a obtenu le prix Nobel d’économie en 2022.

Selon Daniel Kahneman, les émotions de l’humain représentent la pensée rapide (aussi appelée « matière automatique »). Cette dernière correspond à nos perceptions déséquilibrées.

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, suivre une formation sur la gestion des émotions pourrait vous être utile.

Dans le monde actuel, nous avons en effet tendance à séparer les choses en deux :

  • plaisirs et douleurs ;
  • avantages et inconvénients ;
  • gains et pertes ;
  • altruistes et égoïstes ;
  • humilité et arrogance ;
  • jour et nuit…
La règle est simple : plus nous mettons du positif quelque part, plus il y aura de négatifs inconscients (et inversement). Les années de rancœur résultent par exemple de nos perceptions déséquilibrées.

Prenons l’exemple d’un homme qui a extrêmement peur de l’échec. Celle-ci est souvent liée à une expérience traumatisante, le poussant ainsi à dire : « Non, je ne veux pas revivre ça. Des gens m’ont abandonné et critiqué, etc. ». Son subconscient (ou son corps) ne voulait pas être confronté à la même situation.

En analysant les bénéfices de cette expérience passée, il s’est rendu compte d’une chose : elle lui a permis de se séparer de personnes vraiment nuisibles.

Il a également pris conscience que c’est grâce à cela qu’il a autant évolué aujourd’hui. Dans le cas contraire, il aurait été toujours paralysé par la peur et bloqué dans une situation inconfortable.

En équilibrant ses perceptions, la peur avait totalement disparu. Il restait uniquement la gratitude d’avoir vécu une telle expérience.

Les émotions de l’être

Une homme et une femme en froid et ayant du mal à gérer leurs émotions

Les émotions de l’être sont parfaitement équilibrées. Elles correspondent vraiment à la non-charge émotionnelle.

Contrairement à l’émotion humaine qui est soumise à la gravité, l’émotion de l’être est vraiment centrée. Elle englobe notamment :

  • l’amour ;
  • la gratitude ;
  • la présence ;
  • l’enthousiasme ;
  • et la foi.
Lorsque nous ressentons ces émotions, nous pouvons avoir des larmes de gratitude et de reconnaissance.

Nous nous disons parfois :

  • « Waouh ! Même si les choses sont difficiles, je les aime comme elles sont » ;
  • « Même si je suis en couple avec quelqu’un qui me challenge énormément des fois, je suis heureux d’être avec cette personne ».

Les émotions de l’être synthétisent donc les avantages et les inconvénients d’une situation pour nous permettre d’évoluer et de tourner la page. Elles représentent vraiment la partie haute de notre cerveau, qui est le cortex préfrontal.

Lorsque nous sommes connectés au cortex préfrontal, nous :

  • nous retrouvons vraiment dans la présence ;
  • nous alignons parfaitement avec notre mission ;
  • ne perdons donc de temps dans les « pathos de la matière » ;
  • aurons beaucoup plus d’enthousiasme.

Enthousiasme vient du mot grec « entheos » qui signifie « Dieu est en dedans ». Cette émotion nous pousse naturellement à passer à l’action et à faire quelque chose de bien.

Imaginons un sportif de haut niveau à qui nous ôterons la peur de perdre. Il aura juste envie de gagner et sera simplement présent.

Que retenir ? Il existe deux types d’émotions :

  • l’émotion humaine basée sur des expériences passées traumatisantes et provenant de perceptions déséquilibrées ;
  • l’émotion de l’être qui synthétise les avantages ainsi que les inconvénients d’une situation.

Pour une meilleure gestion des émotions, il est primordial de privilégier l’émotion de l’être. Elle nous permet de nous connecter à notre cortex préfrontal. Surtout, elle nous aide à nous aligner avec notre mission et notre passion.

Pourquoi avons-nous du mal à gérer nos émotions ?

Un homme qui a du mal à gérer sa colère

Les principales causes de la mauvaise gestion des émotions

  • L’éducation et la société
  • Le manque de compétences émotionnelles

  • Des expériences négatives liées aux émotions
  • Une vie sous pression continue

L’éducation et la société

Dès notre enfance, tout le monde nous impose d’être comme ceci ou encore de ne pas faire cela. La société, ayant créé des normes, nous oblige inconsciemment à rentrer dans un moule pour faire bonne impression.

Il est cependant important de savoir que chaque être humain est unique. Lorsque nous nous obstinons à rentrer dans le moule, nous aurons forcément mal.

Essayez par exemple de faire rentrer un rond dans un carré. Vous n’y arriverez pas ! Si vous forcez, vous abîmerez le jouet. Il en sera de même pour nous.

OUI ! Les gens font de leur mieux en fonction de leur point de vue. L’éducation parentale et sociétale crée cependant un certain mal-être sur le long terme.

Le manque de compétences émotionnelles

D’après le psychologue américain Howard Gardner, il existe 8 formes d’intelligence :

  • logico-mathématique ;
  • verbo-linguistique ;
  • musicale-rythmique ;
  • corporelle-kinesthésique ;
  • visuelle-spatiale ;
  • interpersonnelle ;
  • intrapersonnelle ;
  • et naturaliste-écologiste.

L’éducation favorise l’intelligence linguistique et mathématique. Elle ne met cependant pas en avant l’intelligence intrapersonnelle, c’est-à-dire la connaissance de soi et des autres.

À l’Académie de Haute Performance, nous accordons une importance particulière à la connaissance de soi. Elle nous permet de vraiment nous connaitre et ainsi de mieux gérer nos émotions.

Lorsque j’accompagne des jeunes en décrochage scolaire, nous prenons vraiment le temps de travailler « la connaissance de soi ». Cette matière leur apprend comment prendre confiance en eux et développer l’estime de soi.

Le problème est le suivant : puisque l’école ne nous l’enseigne pas, nous apprenons comment accepter nos émotions et comment les gérer seules afin de mieux vivre avec.

Des expériences négatives liées aux émotions

Un enfant qui a du mal à gérer ses émotions à cause d'un traumatisme

Nos émotions négatives et nos blocages sont souvent liés à des traumatismes que nous avons subis dans notre jeunesse. Il s’agit généralement d’une situation où nous percevons plus de pertes que de gains.

Tant que nous ne guérissons pas de ces traumatismes passés, nous attirerons toujours les mêmes situations ou personnes pas bonnes (notamment les personnes toxiques) vers nous. Le neurologue Sigmund Freud appelle cela « la compulsion de répétition ».

À l’Académie de Haute Performance, nous utilisons plutôt le terme « révolution ». Il existe en effet deux cas possibles :

  • soit nous sommes « en évolution » et en pleine loi d’attraction. Nous attirons donc les bonnes personnes ainsi que les bonnes situations.
  • soit nous sommes « en révolution » et donc confrontés aux mêmes challenges depuis des années.

Souvent, nous ignorons pourquoi nous attirons de mauvaises personnes en permanence. Ce qui n’est pas forcément le cas de notre voisin, par exemple. La raison est simple : nous avons quelque chose à apprendre, mais lui, non.

Une vie sous pression continue

Aujourd’hui, tout le monde nous force à la compétition et à la comparaison. Résultat : nous avons tendance à comparer deux êtres humains totalement différents. Le problème est le suivant :

  • plus nous voulons ressembler à notre voisin ;
  • plus nous mettons de côté nos qualités et nos talents (ainsi que notre estime de soi) ;
  • et plus nous perdons un avantage concurrentiel.

Le fait est que lorsque nous comparons deux individus différents, nous évaluons deux systèmes de priorité intrinsèques différents. Cela nous oblige :

  • soit à nous minimiser et à ne pas reconnaitre nos qualités. Nous dirons alors : « Il faut que je fasse ça, je dois faire ça, il faudrait que je sois plus comme ça ».
  • soit à nous exagérer en disant : « Je devrais avoir ça, je mérite mieux que ça ».

Dans les deux cas, nous nous déconnecterons de notre potentiel.

Conseil : Lisez le livre « Préparation Mentale Gagnante » pour mieux comprendre ce mécanisme.

Quel type de thérapie pour gérer ses émotions ?

Quel type de thérapie pour gérer ses émotions une femme en pleine séance

Pour une meilleure gestion des émotions, nous avons le choix entre :

  • les thérapies classiques ;
  • et la dépolarisation.

Les thérapies classiques

Les thérapies classiques englobent :

  • la psychothérapie cognitivo-comportementale ou TCC ;
  • la psychothérapie psychodynamique ;
  • la thérapie de groupe ;
  • la programmation neuro-linguistique ou PNL ;
  • la méditation ;
  • et la pleine conscience.

L’hypnose pour blocage émotionnel entre aussi dans cette catégorie.

Ces thérapies sont utiles dans la mesure où elles nous permettent de comprendre certaines choses consciemment. Quelques études montrent cependant que plus nous parlons de nos problèmes, plus nous renforçons les connexions neuro-synaptiques vers ces derniers.

La preuve : même après 10 ans de psychothérapie ou de PNL, certaines personnes ressentent toujours le même état de mal-être.

À l’Académie de Haute Performance, nous transcendons des problèmes en agissant en profondeur. Nous agissons sur le subconscient pour vraiment transformer les gens.

La dépolarisation

La dépolarisation s’avère très efficace pour gérer ses émotions, car elle s’attaque au cœur du problème. Le processus vous permet également d’équilibrer vos perceptions. Vous apprendrez à transformer vos émotions de culpabilité, d’impuissance et de colère en :

  • gratitude ;
  • enthousiasme ;
  • détermination ;
  • et présence.

Grâce à la dépolarisation, vous aurez cette « ouverture du cœur » qui vous aidera à passer à un autre niveau et à mettre en place des actions concrètes.

Je me rappelle un sportif qui en voulait énormément à un de ses entraîneurs. Selon lui, c’était un manipulateur. Après un travail de dépolarisation, il a ressenti de la gratitude envers cette personne.

Il a en effet réalisé que cet entraîneur est entré dans sa vie parce qu’étant encore très jeune à l’époque, il avait besoin de quelqu’un pour le guider.

Quand il a atteint un certain niveau de maturité, il a pu se détacher de son entraîneur. Il a reconnu les leçons précieuses qu’il avait apprises grâce à lui. Il a donc ressenti de la gratitude, lui permettant ainsi de se libérer totalement de ce coach émotionnel sans avoir peur de se faire manipuler.

Vous souhaitez apprendre à gérer vos émotions grâce à la dépolarisation ? Prenez rendez-vous avec un membre de notre équipe en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Le jour venu, nous ferons un diagnostic de votre situation. Nous vous aiderons par la suite à mieux gérer vos émotions.

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites, mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

Références

https://www.lequipe.fr/Coaching/Bien-etre/Actualites/Comment-gerer-ses-emotions-pour-etre-plus-performant/929308

https://www.healthline.com/health/how-to-control-your-emotions

https://screening.mhanational.org/content/how-can-i-manage-my-emotions/

https://www.tonyrobbins.com/ask-tony/cycle-of-meaning/

Pierre David est consultant professionnel spécialisé dans le coaching en entreprise et sportif. Avec une expérience poussée en développement personnel, cet ancien sportif de haut niveau (Vice-champion de France en Savate Boxe Française Elite A 2015) a coaché de nombreux médaillés olympiques et sportifs de haut niveau tels que Gwendoline Philippe, Mathilde Armitano, Anastasia Urbaniak, Alexandre Henrard. Sa formation comprend des certifications en coaching (Docteur John Demartini 2019, Institut SANE 2018-2019), hypnose (École Centrale d’Hypnose 2015-2016) et neurosciences (Institut des Neurosciences 2015-2016). Fondateur de l'Académie de la Haute Performance, il a développé la technique de Dépolarisation et il est l'auteur de 3 livres sur la préparation mentale et l'entreprenariat : L'Identité Gagnante (2020), "L'entrepreneur Gagnant" (2022). "Préparation Mentale Gagnante" (bestseller, édité chez EYROLLES 2023).

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

Autorisez vous à exprimer votre plein potentiel de manière rapide, durable et profonde grâce à la DEPOLARISATION®