Comment se libérer des croyances limitantes ?

Avez-vous déjà été tout près d’atteindre votre objectif et au moment de concrétiser, vous sentez votre corps se tendre ? Ou encore, peut-être que vous perdez tout le temps de la même manière ? Ou contre la même personne ? Parfois, nous souhaitons quelque chose consciemment, mais inconsciemment, le corps ne s’engage pas dans l’action, ou engage mal l’action. Dans cet article, je vais vous livrer ma méthode pour se libérer des croyances limitantes et enfin exprimer votre plein potentiel. 

D’où viennent les croyances limitantes ?

Le subconscient est relié à 95 % au corps. Schématiquement, nous pourrions dire que le subconscient est le corps et l’illustrer par un cheval. De l’autre côté, le cortex préfrontal qui émet les pensées serait le cavalier. Les blocages apparaissent lorsque le cavalier et le cheval sont en désaccord. 

Le cavalier aimerait aller quelque part, mais le cheval en a décidé autrement. Car il a peut-être des peurs associées à l’objectif convoité. C’est là que les croyances limitantes viennent interférer entre la volonté et le subconscient. 

Par exemple, le cavalier aimerait passer un obstacle de 1,30 mètres mais le cheval s’est une fois blessé en passant cette hauteur. Le cavalier sait que le cheval peut le faire et pour autant, devant cet obstacle, impossible, le cheval bloque. Il y a donc un travail de réapprentissage à faire pour que le cheval accepte le fait que c’est possible de passer cette hauteur et qu’il sait le faire.

C’est alors que le travail pour dissoudre les peurs liées aux croyances limitantes commence, afin de libérer l’énergie stockée dans le subconscient. 

Se libérer des croyances limitantes : Allez voir les bénéfices d’échouer 

Je me rappelle du moment où ma cousine dormait chez moi car elle était en partiels à Nantes et que j’habitais à seulement dix minutes de la faculté. La veille de son examen, elle était toute stressée et morte de trouille pour ses partiels. Il était 21 h 30, et après être rentré de l’entraînement, j’étais en train de lire sur mon canapé, lorsque je la vois entrer dans le salon et me dire :

– Pierre, je stresse, tu n’as pas un conseil pour moi s’il te plaît ?

Je lui demande :

– De quoi as-tu peur ?

– J’ai peur de louper mon examen, me répond-elle.

– OK, si tu veux on prend une heure et on fait partir cette peur.

– C’est vrai ?

– Tu veux le faire ou pas ?

– OK.

– Prends une feuille et viens à côté de moi. Elle s’exécute.

– OK, je suis prête.

– OK. Note-moi tous les bénéfices pour toi si tu loupes ton examen.

– Quoi ? Mais il n’y en a pas.

– Tu veux faire partir cette peur ou pas ? Soit on s’engage, soit je vais me coucher.

– OK, OK.

– Note-moi tous les bénéfices si tu loupes cet examen. Que vas-tu apprendre, que vas-tu comprendre, quelles capacités vas-tu développer, qui vas-tu devenir grâce à ça.

– Ah bah je trouverai un petit boulot, j’aurai de l’argent.

– Par rapport à ton couple ?

– Enfin on pourra avancer car là, avec les études c’est compliqué.

– Quoi d’autre ?

Je pourrai voyager, montrer qu’on peut réussir sans examen, sortir des cases scolaires, mes parents me soutiendront, etc.

– OK, bien.

Allez voir les inconvénients à l’atteinte de votre objectif

Nous notons une vingtaine de bénéfices et je reprends :

– Note maintenant quels sont les inconvénients si tu as ton examen.

– Bah je continue à être attachée à ce que les profs disent, je n’ai pas d’argent, mon couple n’avance pas, je dépends toujours de mes parents.

– Tu veux des enfants ?

– Oui.

– Regarde par rapport à tes enfants, quels seront les inconvénients pour eux si tu obtiens ton examen ?

Bien, je leur dirai que quand on veut on peut, ils auront la pression que j’ai aujourd’hui, je stresserai pour eux, etc.

– OK, cela te fait quoi de voir tout ça ?

Ben c’est bizarre, je me sens libérée d’un poids.

– OK, et tu te sens comment pour demain à ton examen ?

Je sais que je vais tout donner et si je ne l’ai pas, tant pis, je ferai autre chose.

Boom, équilibre des perceptions. Elle est revenue au point zéro, dans sa rectitude, arrêtant d’osciller entre l’illusion du gain et de la perte pour repartir en évolution. Elle a eu ses partiels avec 14 de moyenne et a obtenu une lettre de recommandation par une de ses profs.

Le corps nous entraîne dans une révolution à revivre en boucle les mêmes situations tant que nous ne percevons pas les bénéfices à long terme de vivre certaines situations. Lorsque nous montrons au cheval qu’au pire du pire du pire, même si la situation arrive, alors à long terme il en tirera des forces, à ce moment il reprend sa route sans sourciller. 

Nous basculons alors dans un état de certitude que quoi qu’il arrive, nous allons nous dépasser. Et là on devient innarrêtable !

Se libérer des croyances limitantes : Focalisez-vous sur le long terme 

Le corps ne s’engage pas dans l’action lorsque nos perceptions sont basées à court terme. À court terme, nous avons peur de gagner ou de perdre par rapport au résultat qui correspond directement à la dualité de la matière.

Lorsque nous nous focalisons à long terme sur qui nous devenons, alors la peur de perdre disparaît puisque nous ne pouvons pas perdre au jeu de qui nous devenons. 

Nous sommes prêts à embrasser autant le soutien que le challenge pour évoluer dans le bien-être avec le simple plaisir de se développer soi. Ma cousine, au cours de cet exercice, me demandait :

– Mais Pierre, il n’y a pas un risque que du coup, je n’en ai plus rien à faire et que j’y aille les mains dans les poches ?

– Si c’est le cas, c’est que cela n’est pas réellement important pour toi et que tu le fais pour les mauvaises raisons. Si l’examen est viscéralement important pour toi, alors tu vas naturellement te dépasser. 

Chaque être humain a cette impulsion naturelle de se dépasser dans ce qui est important pour lui. Selon Mani Hesam, la fierté dans le corps ne peut naître sans le dépassement auparavant . 

Lorsque le corps ne perçoit plus de douleur possible dans l’atteinte de son objectif alors il s’engage naturellement dans l’action.

Prenez vos décisions à partir de la personne que vous voulez devenir

Plus vous allez être capable de prendre des décisions à partir du vous du futur, plus vous allez gagner de la vitesse vers vos objectifs.

Soit vous prenez les décisions à partir de votre référentiel passé (système limbique), soit vous prenez vos décisions à partir du futur (schématiquement la partie haute du cerveau, le cortex préfrontal).

Si les pensées sont le signal électrique qui envoie la direction à suivre à tout le corps, les émotions sont en quelque sorte le « fuel » qui amène le corps à passer à l’action.

Car il y a deux solutions : soit notre corps a associé des émotions de mal-être à notre objectif et va tout faire pour se bloquer car il voit une notion de danger. Et nous avons donc un combat entre le conscient et le subconscient. Soit il a associé du bien-être à notre objectif et va y aller sans résistance.

D’où l’importance de penser et de ressentir en même temps les mêmes émotions que le soi du futur qui a déjà réalisé son objectif.

Conclusion

En résumé, pour se libérer des croyances limitantes :

  1. Changez vos perceptions par rapport à la croyance
  2. Allez voir les bénéfices à échouer
  3. Allez voir les inconvénients à réussir
  4. Focalisez-vous sur le long terme
  5. Prenez vos décisions à partir de la personne que vous voulez devenir

Et voilà pour cet article ! Si vous êtes prêt à aller plus loin grâce à la Dépolarisation®, profitez de votre entretien offert ici.

On fera un diagnostic d’où vous en êtes aujourd’hui, où vous voulez aller, ce qui vous empêche d’y arriver pour l’instant et comment exploser vos blocages pour y arriver !

Et rappelez-vous, l’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance

A l'Académie De La Haute Performance, nous aidons les sportifs et entrepreneurs à être serein et confiant dans le milieu compétitif et battre leur record personnel grâce à la Dépolarisation

Partagez :

Facebook
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

1er chapitre du livre L'identité Gagnante OFFERT

Obtenez GRATUITEMENT le 1er chapitre  de L’identité gagnante maintenant >>