4 clés pour éliminer le doute avant une compétition sportive

Nous sommes dans un monde où nous aimerions éliminer nos doutes, être toujours à 100%, toujours sûrs de nous.

Hélas (ou d’ailleurs heureusement), c’est impossible !

Cependant, si vous insistez, je vais tout de même vous donner quelques clés dans cet article pour gérer le doute avant une compétition.

Comment gérer le doute ?

Comme je vous l’ai dit en introduction, il est normal de douter parfois !

Tout être humain normalement constitué connaît des phases de baisse et de doute.

Je pense que courir après cet idéal de ne jamais douter, être toujours heureux, etc., est une des grandes causes de souffrance de l’humanité car cela mobilise notre attention sur quelque chose d’inaccessible et contraire aux lois universelles.

La vie est cyclique :

Chaud/Froid, Jour/Nuit, Contraction/Décontraction, Accélération/Frein, etc.

Ces concepts n’existent que dans un espace / temps donné en relation avec leur contraire.

Les 2 font partie du même tout !

Ils existent relativement et sont finis dans un espace/temps donné.

Pour les sportifs que j’accompagne, étant donné qu’ils sont dans le dogme de toujours devoir s’entraîner à fond pour ne pas paraître “faible”, c’est intéressant d’observer à quel point la pression relâche lorsqu’ils réalisent que la vie est cyclique et qu’être toujours à fond est impossible.

Je me rappelle de Michel Conte pendant sa préparation aux championnats du monde, qui après avoir pris conscience de l’existence des biorythmes, manquait parfois un entraînement car il ne se sentait pas inspiré.

Et il était totalement aligné avec ça !

Alors qu’avant il forçait pour aller s’entraîner et s’il en manquait un, il culpabilisait et doutait de lui-même.

Mais je préfère avoir un sportif qui arrive légèrement sous-entraîné physiquement en compétition mais frais mentalement plutôt que l’inverse !

Car l’invisible commandera toujours le visible.

Le fini ne pourra jamais combler l’infini.

Le haut commandera le bas, le cerveau commandera le corps.

Telle est une autre loi universelle. 😉

Comment éliminer le doute en sport ? Se fixer un objectif atteignable

Pour éliminer vos doutes, prenez le temps de vous fixer des objectifs à votre portée, dont vous avez la certitude à 200% que vous pouvez les atteindre.

Une fois ce step atteint, alors vous pourrez vous attaquer au second et ainsi de suite en avançant de petite victoire en petite victoire.

Prenez l’objectif que vous avez en tête et divisez-le en tous petits morceaux très digestes pour votre système nerveux.

Par exemple, lorsque j’ai écrit mon livre L’identité Gagnante, j’ai douté et procrastiné longtemps car dans ma tête je me disais que je n’allais jamais réussir à écrire 200 pages.

Ça me paraissait énorme !

Jusqu’à ce que je me fasse coacher et que mon coach qui a écrit plusieurs bouquins me dise :

“Pourquoi veux-tu faire 200 pages ? Si tu veux en faire 30 et qu’il apporte de la valeur à tes lecteurs, c’est bon…”

Et là j’ai eu une prise de conscience.

Pourquoi ? 

Parce que dans mes perceptions, jusqu’ici, je jugeais qu’un livre de moins de 200 pages n’était pas un livre.

Donc inconsciemment, j’avais peur d’être jugé et de ne pas être perçu comme sérieux en écrivant moins de 200 pages !

J’ai donc écrit tous les inconvénients pour le lecteur d’avoir un livre de 200 pages, puis les bénéfices pour lui d’avoir un livre de moins de 100 pages, jusqu’à écrouler la charge émotionnelle et être totalement neutre par rapport au nombre de pages.

Libéré de ce poids, j’ai pu écrire mon livre tout en me laissant dicter par mon cœur.

Page par page, ligne par ligne, mot par mot.

Et au final mon livre fait 200 pages, sans forcer !  😉

Comment surmonter la peur de ne pas être à la hauteur ?

Si vous avez peur de ne pas être à la hauteur avant une compétition ou un événement important, c’est très souvent que vous vous comparez.

Donc allez voir :

Avec qui est-ce que vous vous comparez ?

Qui est-ce que vous admirez ?

Une fois que vous l’avez, identifiez clairement ce que vous percevez que cette personne a de plus que vous.

Est-ce que c’est de la confiance ? De l’assurance ?

Ensuite allez voir factuellement, qu’est-ce qu’elle fait que vous admirez ? 

Cela peut être par exemple : “elle fait quelque chose de manière spontanée” ou encore “agir sans se poser de questions.”

Puis allez voir quand est-ce que vous vous faites ça.

Notez des moments spécifiques, jusqu’à ce que vous reconnaissiez que vous l’exprimez aussi.

Sous une forme ou une autre.

Dans un domaine de vie, ou un autre.

Vous êtes tout, tout est en vous, rien ne manque à l’intérieur de vous.

Vous êtes un être humain complet, ni mieux ni moins bien qu’un autre être humain.

Regardez en fonction de votre système de priorités intrinsèques (ce qui est important pour vous), quand est-ce que vous l’exprimez.

Cherchez jusqu’à totalement le reconnaître et avoir des larmes de gratitude de reconnaître qui vous êtes.

Et si vous voulez allez plus loin, vous pouvez cliquez ici pour découvrir l’article que j’ai écrit sur comment arrêter de se comparer définitivement.

Vaincre les doutes et la peur d’échouer en sport

“J’ai peur de perdre. Et si j’échoue, que vont dire les autres ? Et si je ne suis pas à la hauteur que va-t-il se passer ? Si je perds, je m’en voudrai toute ma vie.”

Peut-être avez vous déjà eu ce genre de discours de crainte où vous avez tellement peur que vous n’arrivez plus à contrôler votre corps. 

Parfois votre coeur bat plus vite, vos mains sont moites, votre corps est crispé, ce qui fait que vous perdez tous vos moyens.

Mais qu’est-ce que la peur ?

La peur est simplement une présupposition que ce qui va arriver entraîne plus de perte que de gain.

La peur est donc un déséquilibre de perception où notre cerveau focalise une situation (un espace) sur un minimum de temps.

En focalisant notre attention seulement sur le court terme et sur une partie de la réalité, alors nous nous privons d’avoir confiance en la vie et nous tombons dans un mécanisme de survie.

En apprenant très vite à rééquilibrer leurs perceptions, les membres de l’Académie de la Haute Performance développent la foi et la certitude qu’ils arriveront à leurs objectifs quoi qu’il arrive et que ce n’est qu’une question de temps !

Et si le résultat n’arrive pas sous la forme attendue, c’est qu’autre chose les attend.

Il n’y a pas de perte sans gain.

Donc si je récapitule, pour éliminer les doutes en sport, pensez à :

  1. Accepter les cycles de la vie
  2. Découper votre objectif en petits morceaux
  3. Reconnaître que vous avez tout en vous
  4. Rééquilibrer vos perceptions grâce à la Dépolarisation®

Maintenant si vous êtes prêt à aller plus loin grâce à la Dépolarisation®, profitez de votre entretien offert ici.

On fera un diagnostic d’où vous en êtes aujourd’hui, où vous voulez aller, ce qui vous empêche d’y arriver pour l’instant et comment exploser vos blocages pour y arriver ! Ensuite, on verra ensemble si vous pouvez faire partie des athlètes qu’on accompagne.

Et enfin rappelez-vous :

L’important n’est pas ce que vous faites mais qui vous devenez.

Avec inspiration,

L’équipe de l’Académie de la Haute Performance 

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
À propos de Pierre
À propos de Pierre

Votre consultant professionnel dédié aux performers, ancien boxeur de haut niveau, et entrepreneur qui libère votre potentiel bridé tout en vous aidant à éliminer la peur de l’échec.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entretien découverte

Réservez dès maintenant votre session offerte.
OFFERT

Profitez du premier chapitre offert